1958 Mercedes-Benz Ponton

Summary

  • Year of manufacture 
    1958
  • Chassis number 
    180030N8512564
  • Lot number 
    293
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Used
  • Number of seats 
    2
  • Location
  • Exterior colour 
    Other
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

1958 Mercedes-Benz 220 S 'Ponton' Cabriolet
Chassis no. 180030N8512564

Introduced at the 1956 Frankfurt Auto Show, the 220 S saloon was one of three new models to feature unitary construction of the chassis/body, acquiring the sobriquet, 'Ponton'. Boasting independent suspension all round and drum brakes, the 220 S was powered by an up-rated (100bhp) version of the existing 2,195cc overhead-camshaft six-cylinder engine and was good for a top speed of around 160km/h. A shorter wheelbase was adopted for the Cabriolet model that appeared in May 1956 and also for the Coupé introduced the following year when the Hydrak semi-automatic transmission become available as an option. The Sindelfingen factory coachwork was attractive, particularly in drophead form, as with this example. Apart from a power increase to 106bhp in 1957, the 220 S changed little in the course of its comparatively short life, production ceasing in October 1959.

Assessing the 220 S from the collector's standpoint, it is worthwhile noting that not only was this four-seater model produced in considerably lower numbers than the contemporary two-seater four-cylinder 190 SL, it was also trimmed and finished to a higher standard as well as having a smoother and more refined six-cylinder engine, yet today remains relatively undervalued. Fewer than 3,500 220 S Coupés and Cabriolets had been built by the time production ceased, compared with almost 26,000 190 SLs, and today these elegant and exclusive limited edition models are highly prized.

Dating from the penultimate year of production, this Mercedes-Benz 220 S Cabriolet was first registered on 21st November 1958 to Funk-Radio GmbH in Hanover, Germany. Its original colour scheme was light blue with light brown interior trim. Recorded on the accompanying original Kraftfahrzeugbrief, subsequent owners up to 1972 are as follows: Mr Heiko Gebhardt, Hanover (1966); Mrs Hildegard Broeckler, Eckernförde (1967); and Mr Peter Pabst, Kiel (1970). The car was de-registered on 2nd October 1972 and nothing further is known of its history until it was purchased from the bankruptcy sale of a construction company in Rosenheim by the specialist restorers, Ponton Manufaktur of Munich. The latter then proceeded to completely restore the Mercedes, completing the two-year project in 2012. Works carried out included completely dismantling, sandblasting and rebuilding the bodyshell; repainting the car in black; and re-trimming the interior in tan leather. Noteworthy upgrades include head restraints (removable), seat belts, electronic ignition, three-phase alternator, Lokari wheelarch shrouds, Becker Europa radio, tweeter speakers, and an electric antenna. The engine is one of the last original Mercedes-Benz exchange units.

Only some 9,800 kilometres have been covered since the restoration's completion and the car is currently in the hands of only its second post-rebuild owner, who acquired it in 2016. We are advised that the car has been regularly maintained since 2012 and that all associated bills are available. Additional documentation includes a copy of the original Mercedes-Benz data card; confirmation of Ponton Manufaktur's frame-off restoration; roadworthiness inspection certificates; valuation report (2016); cancelled German registration papers; and the aforementioned Kraftfahrzeugbrief.

Mercedes-Benz's products of this era were beautifully built and of legendary quality, and this rare and desirable 220 S 'Ponton' Cabriolet is a very comfortable, practical and stylish touring car with plenty of room and a spacious boot.

Mercedes 220 S "Ponton" Cabriolet 1958
Châssis n° 180030N8512564

•L'un des 1 280 seuls coupés/cabriolets Mercedes 220 S produits en 1958
•Complètement restauré en 2011/2012 par Ponton Manufaktur
•Environ 9 800 km parcourus depuis sa restauration
•Immatriculé en Autriche

La berline 220 S, lancée au Salon de Francfort 1956, était l'un des trois nouveaux modèles à caisse autoporteuse désignés sous le nom de "Ponton". Dotée d'une suspension à quatre roues indépendantes et de freins à tambour, elle était motorisée par un six-cylindres existant, le 2 195 cm3 à arbre à cames en tête, dans une version portée à 100 chevaux qui lui permettait d'atteindre environ 160 km/h. Le cabriolet lancé en mai 1956 avait adopté un empattement raccourci, de même que le coupé présenté l'année suivante, lors de laquelle la boîte semi-automatique Hydrak fut proposée en option. Sa carrosserie due à l'usine de Sindelfingen était attrayante, en particulier la version coupé décapotable de cet exemplaire. Mis à part une puissance portée à 106 chevaux en 1957, la 220 S évolua peu au cours de son assez courte vie, et sa production prit fin en octobre 1959.

Si l'on examine la 220 S du point de vue du collectionneur, il est intéressant de noter que cette quatre-places fut produite en quantité bien moindre que la 190 SL, la deux-places contemporaine à quatre cylindres, que par ailleurs son équipement et sa finition étaient plus relevés et qu'elle bénéficiait d'un six-cylindres, plus doux et plus raffiné, mais qu'elle reste plutôt sous-évaluée. Ce sont au total moins de 3 500 coupés et cabriolets 220 S qui ont été fabriqués, contre près de 26 000 190 SL, ce qui fait que ces modèles peu produits sont de nos jours fort appréciés.

Cette Mercedes 220 S cabriolet, qui date de l'avant-dernière année de production, a été immatriculée pour la première fois le 21 novembre 1958 en Allemagne, à Hanovre, par Funk-Radio GmbH. Elle était à l'origine bleu clair avec un intérieur marron clair. On trouve sur sa carte grise d'origine, dont elle est munie, la liste de ses propriétaires successifs jusqu'en 1972 : M. Heiko Gebhardt, de Hanovre (1966), Mme Hildegard Broeckler, d'Eckernförde (1967) et M. Peter Pabst, de Kiel (1970). Elle fut désimmatriculée le 2 octobre 1972, et on ne connaît plus rien de son histoire jusqu'à ce qu'elle soit rachetée à Rosenheim, lors d'une vente consécutive à la faillite d'une entreprise du bâtiment, par Ponton Manufaktur, le restaurateur spécialisé de Munich. Celui-ci entreprit de la restaurer en totalité, un projet de deux ans qui aboutit en 2012. Les travaux ont consisté en un démontage, un sablage et un réassemblage complets de la caisse, une nouvelle peinture noire et un nouveau garnissage intérieur en cuir fauve. On notera parmi les améliorations apportées des appuie-têtes amovibles, des ceintures de sécurité, un allumage électronique, un alternateur triphasé, des pare-boues Lokari dans les passages de roue, un autoradio Becker Europa, des tweeters et une antenne électrique. Le moteur est l'un des dernier moteurs de rechange d'origine Mercedes.

La voiture n'a parcouru que quelque 9 800 km depuis sa restauration, à l'issue de laquelle elle en est à son deuxième propriétaire, qui l'a acquise en 2016. Il nous a été dit qu'elle était régulièrement entretenue depuis 2012 et que toutes les factures correspondantes étaient disponibles. On trouve parmi ses autres documents une copie de la fiche de données originale Mercedes, une confirmation de la restauration intégrale délivrée par Ponton Manufaktur, des certificats de contrôle technique, une estimation de 2016, les documents d'immatriculation allemands annulés et la carte grise déjà citée.

Les Mercedes de cette époque sont d'une construction magnifique et d'une qualité légendaire. Cette 220 S Ponton cabriolet, rare et attrayante, est une voiture de tourisme très confortable, facile à utiliser, élégante, spacieuse et dotée d'un vaste coffre.