1977 Ferrari 400

Manual Gearbox

Summary

  • Year of manufacture 
    12/1977
  • Mileage 
    62 000 km / 38 526 mi
  • Car type 
    Coupé
  • Electric windows
    Yes
    Climate control
    Yes
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Used
  • Interior colour 
    Black
  • Interior type 
    Leather
  • Number of doors 
    2
  • Number of seats 
    4
  • Location
  • Exterior colour 
    Silver
  • Gearbox 
    Manual
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

En 1972, Pininfarina redessina une nouvelle carrosserie pour la 365 que Ferrari présenta au salon de Paris sous l’appellation 365 GT4 2+2.  Si sa devancière spirituelle etait bien la 365 GT 2+2, techniquement la nouvelle 365 était basée sur un châssis de 365 GTC/4 rallongé de 15 cm, et reprenait également son moteur et son intérieur.

Cette magnifique carrosserie, d’un classicisme indémodable fut déclinée pendant 17 ans et devint successivement:

365 GT4 2+2 (525 exemplaires produits)
400 (1976-1979, 502 exemplaires produits)
400i (1980-1985, 1 306 exemplaires produits)
412 (1985-1990, 539 exemplaires produits)
Ce chef d’œuvre intemporel de PININFARINA n’évoluera quasiment pas pendant les deux décennies de production, sans altérer la régularité des commandes passées auprès de l’usine de Maranello, preuve que le modèle correspondait parfaitement aux aspirations de la clientèle ciblée : rouler à 2 aussi bien qu’en famille, dans une Ferrari dont la ligne élégante et discrète ne provoquerait pas la réprobation des regards, mais simplement le respect, ou la simple curiosité. Un journaliste d’Automobile Classique écrivait plutôt radicalement à son sujet «sa beauté fascinante ne touche pas les ignorants, et c’est très bien ainsi».

La 365 GT4 2+2 est aisément reconnaissable à ses 6 phares à l'arrière. Les différences esthétiques entre les autres modèles étant plus fines, la 412 étant la plus facilement reconnaissable compte tenu de son intérieur profondément remanié (sieges, console, ...).

Sacrifiée sur l’autel de la pollution ou plutôt du protectionnisme américain, la Ferrari 365 GT4 2+2 laissa sa place en 1976 à la 400. Le nom fait comme d’habitude référence à la cylindrée unitaire du moteur, le V12 4AC passant à 4823 cm³ pour 340 ch et 48m/kg de couple, toujours alimenté par six carbus Weber. En dehors de ces nouveaux optiques, la grosse nouveauté de la 400 est sa boîte automatique Hydramatic 3 rapports, conçue par General Motors. Preuve que ce modèle était principalement destiné aux Etats-Unis, cette boîte automatique était celle fournie en série. Il n'y aurait que 147 exemplaires de la 400 GT carbus en Boite Mécanique, dont une moitié serait encore en circulation. 

L'auto proposée est une rare version 400 carburateurs et boite mécanique. Elle a été livrée neuve à Monaco en décembre 1977. Elle est dans une livrée gris clair intérieur noir.

Cette auto a connu quatre propriétaires depuis sa mise en circulation, le dernier propriétaires possédant l'auto depuis 1999.

Son historique est donc limpide. Le carnet d'entretien de l'auto est présent et toutes les factures depuis 1999. L'auto a été plus que très régulièrement entretenue. Au fil des années, l'actuel propriétaire a fait de très nombreux frais sur cette auto, quasiment tout ce qui ne se voit pas a été changé ou traite :

- Pare-brise remplacé,
- Travail important de peinture effectué sur le pavillon, le vernis jouant à cet endroit. Le pavillon a ainsi été décapé intégralement par ponçage jusqu'à la tole,
- Châssis dioxyde et retraité,
- Flexible de frein remplacés servo revu maitre cylindre revu et coupelles neuves (Ets Etient Levallois),
- Disque resurfacés machoires de frein recadmiés et coupelles changées,
- Amortisseurs neufs, silents block aussi,
- Pompes à essence remplacées,
- Tous les flexibles caoutchouc et durites remplacés, moteur et périphériques durites aviation, durites essence et huile, etc,
- Pompe a eau remplacée,
- Alternateur,
- Direction assistée revue, fluide changé,
- Circuit eau radiateur refait et éprouvé, la voiture ne chauffe pas y compris dans les plus grandes chaleurs de l’été,
- Échappement collecteur refait et chouppés au zinc, joints changés,
- Ligne échappement inox sur mesure refaite,
- Compartiment moteur repeint, cache arbre a cames refait peinture vermiculées, ainsi que les boite  a air, filtres a air changés,
- Bougies changées et adaptées, fils neufs,
- Allumage électronique sans modifications visibles des allumeurs
- La plus part des joints moteurs (sauf les joints de culasse qui ne le justifiaient pas ) toriques ou plats changés,
- Tous les colliers changés en neufs
- Tous les écrous borgnes du compartiment moteur rechromés à l'identique un a un,
- Carburateurs entièrement révisés tous les joins changés, niveau de cuve et révision complète,
- Silent block moteur neuf,
- Réglage des arbres a cames, réglages moteur et carbus. et mise au point moteur ( Sampaio et Provost Auto le Mans ),
- Courroies moteur changées.
L'auto est en très bon état de présentation. La peinture, exception faite du pavillon récemment repeint, affiche le poids de quelques années, mais présente très bien. Les alignements sont bons. L'intérieur est en excellent état. Les cuirs sont joliment patinés sans être abimés. Le tableau de bord a été refait à neuf, victime de la rétractation des cuirs...

En mécanique, l'auto fonctionne parfaitement, avec cette sonorité si caractéristique des 12 cylindres Ferrari de l'époque. Elle est en outre équipée d'une ligne Inox qui vient accroître le plaisir auditif. Le moteur est plein, sans bruits anormaux. La boite n'accroche pas et les rapports passent aisément. De nombreux frais récents ont été faits sur l'auto : compresseur de climatisation, démarreur, silent-blocks,... en sus de l'entretien courant.

L'auto est visible dans nos locaux sur rendez-vous.

Crédits photos Calvin Courjon pour Eleven Cars