1973 Citroen DS

Summary

  • Year of manufacture 
    1973
  • Chassis number 
    01FG6377
  • Lot number 
    173
  • Condition 
    Used
  • Location
  • Exterior colour 
    Other

Description

1973 Citroën DS23 Pallas I.E. Saloon
Chassis no. 01FG6377

"Clearly, compared with other less ingenious cars, the Citroën Déesse is a completely different kind of animal... a vehicle designed to superior standards, following completely different principles, and built by enlightened engineers who brought completely different attitudes and approaches to their work." – Sparrow & Kessel, Citroën DS.

Just as it had done 21 years previously with the revolutionary 'Traction Avant', Citroën stunned the world again in 1955 with the launch at the Paris Salon of the strikingly styled 'DS'. The spectacular newcomer was the work of sculptor turned automobile designer, Flaminio Bertoni, the man also responsible for such memorable Citroëns as the 'Traction', 2CV, H Van, and Ami 6. Stunning and seductive, the DS was unquestionably at the very forefront of automobile technology.

Beneath the shark-like newcomer's aerodynamically efficient, low-drag bodyshell there was all-independent, self-levelling, hydro-pneumatic suspension; plus, power-operated brakes, clutch and steering. No European car would match the DS's ride quality for several years, the fundamental soundness of Citroën's ahead-of-its-time hydro-pneumatic suspension being demonstrated by its survival on top-of-the-range models into the 21st Century. The DS's original 1,911cc, overhead-valve, long-stroke engine was replaced in 1966 by a short-stroke 1,985cc unit, also available in 2,175cc and 2,347cc versions, while other DS developments included swivelling headlights, fuel injection, and a five-speed gearbox.

Other models offered alongside the original DS were the ID (a simplified, cheaper version), the cavernous Safari estate and the two-door Décapotable (convertible), the latter boasting coachwork by Henri Chapron. (Chapron's first convertibles had been produced independently of Citroën, but the factory eventually gave the project its blessing). Right-hand drive versions were assembled in England at Citroën's Slough factory up 1966, whereupon manufacture of all RHD models reverted to France. By the time production ceased in April 1975, more than 1.3 million of these wonderfully idiosyncratic cars had been sold.

Built to top-of-the-range Pallas specification, this late DS23 has the powerful 2.3-litre engine and the original hydraulically operated semi-automatic transmission. This car has been beautifully restored by 'Cuir et Chrome' of Aulnay-sur-Mauldre with no expense spared at a cost of €68,925. The rebuild was completed in 2015 and the DS has belonged to the current vendor since then. Certified by Citroën Heritage, it is presented in excellent condition, showing no signs of age, and is one of the nicest examples we have seen.

Handsomely finished in beige 'Tholonet' with black leather interior, this beautiful example of one of the 20th Century's most enduring automotive style icons is offered with invoices, French Carte Grise and valid contrôle technique. Fitted with a radio but a bit modernised interior, this is a rare opportunity to acquire one of the most beautiful examples available on the market.

Citroën DS23 Pallas I.E. berline 1973
Châssis n° 01FG6377

•Une des voitures les plus emblématiques du 20 siècle
•Restaurée par Cuir et Chrome en 2015
•Aux mains de l'actuel propriétaire depuis 2015
•Factures de restauration fournies
•Immatriculée en France

« Clairement, comparée à d'autres voitures innovantes, la Déesse de Citroën est d'une nature complètement différente... un véhicule conçu selon des normes supérieures en suivant des principes complètement différents et construite par des ingénieurs éclairés qui ont adopté des attitudes et des approches complètement différentes pour leur travail ». – Sparrow & Kessel, Citroën DS.

Comme il l'avait fait vingt et un an auparavant avec la révolutionnaire « Traction avant », Citroën étonnait à nouveau le monde en 1955, en lançant sa DS à la ligne futuriste. La spectaculaire nouvelle venue était l'œuvre du sculpteur devenu styliste automobile, Flaminio Bertoni, également responsable de Citroën tout aussi mémorable que la « Traction », la 2 CV, l'utilitaire H et l'Ami 6. Stupéfiante et séduisante, la DS était sans conteste à l'avant-garde de la technologie automobile.

Sous la carrosserie profilée aux allures de requin, on trouvait une suspension hydropneumatique à quatre roues indépendantes à assiette constante, des freins, un embrayage et une direction assistés. Aucune autre voiture européenne n'allait égaler le confort de la DS pendant plusieurs années, la supériorité de la suspension hydropneumatique de Citroën, en avance sur son temps, étant attestée par sa survivance sur les modèles haut de gamme de la marque jusqu'au 21e siècle. Le moteur original de la DS, un 1 911 cm3 à soupapes en tête à course longue fut remplacé en 1966 par un moteur à course courte de 1 985 cm3, également proposé dans des versions 2 175 cm3 et 2 347 cm3, les autres modifications apportées à la DS étant des phares orientables, l'injection et une boîte cinq vitesses, ou semi-automatique hydraulique.

Les autres modèles proposés aux côtés de la DS originale étaient l'ID (une version simplifiée meilleure marché), l'immense break Safari et la décapotable deux portes, cette dernière arborant une carrosserie Henri Chapron. (Le premier cabriolet de Chapron était construit indépendamment de Citroën, mais le constructeur avait fini par donner son aval). Des versions à conduite à droite furent assemblées en Angleterre à l'usine Citroën de Slough jusqu'en 1966, après quoi la fabrication de tous les modèles à conduite à droite revint en France. Lorsque la production prit fin en avril 1975, plus de 1,3 millions exemplaires de cette singulière voiture avaient été vendus.

Construite aux caractéristiques du haut de gamme Pallas cette DS23 tardive est équipée du puissant moteur 2,3 litres et de l'original transmission semi-automatique à commande hydraulique. La voiture a été magnifiquement restaurée par Cuir et Chrome à Aulnay-sur-Mauldre sans regarder à la dépense pour un coût de 68 925 €. La réfection a été achevée en 2015 et la DS appartient au vendeur depuis cette date. Certifiée par Citroën Héritage, elle se présente en excellent état, ne montrant aucun signe de son âge et s'avère être un des plus beaux exemplaires que nous connaissions.

Beige tholonet métallisé avec intérieur cuir noir, ce magnifique exemplaire de l'une des plus emblématiques icône automobile du 20e siècle est vendue avec des factures, sa carte grise française et un contrôle technique valide. Equipé de sa radio avec façade d'origine mais avec un intérieur modernisé pour plus de fiabilité, il s'agit d'une rare opportunité d'acquérir un des plus beaux exemplaires actuellement sur le marché.