2016 Zagato Mostro Coupé

Summary

  • Year of manufacture 
    2016
  • Chassis number 
    YA9VZ3S00F0169036
  • Lot number 
    248
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Used
  • Number of seats 
    2
  • Location
  • Exterior colour 
    Other
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

One of only five made
2016 Zagato Mostro Coupé
Chassis no. YA9VZ3S00F0169036

"The Mostro, of which five are built, was born in 2015 to celebrate the Maserati centenary and to honour one of the most iconic race cars in the history of the brand: the Maserati 450 S Coupe Zagato Monster, designed in 1957..." – Zagato.

Over the course of an illustrious career spanning 11 decades, the famous Italian coachbuilder Carrozzeria Zagato has become synonymous with audacity in automotive styling. Indeed, Zagato has become the 'go-to' styling house for manufacturers intent of stealing the show at the most prestigious international automotive salons, producing a succession of breathtaking prototypes, concept cars and limited-edition models for the likes of Alfa Romeo, Aston Martin, Ferrari, Maserati and Lamborghini.

One of the oldest and most respected of automotive design firms, Zagato was founded in Milan in 1919 by Ugo Zagato, who used techniques learned in the wartime aeronautics industry to create a series of lightweight competition cars. Alfa Romeo immediately realised the potential of Zagato's designs and thus commenced a fruitful collaboration that lasts to this day. Legendary racing models such as Alfa's 1500, 1750 Gran Sport and 2300 8C were followed by luxurious coupés and roadsters on FIAT and Lancia chassis.

During the 2000s, its so-called 'Neo-classical' period, Zagato created a succession of bespoke designs for distinguished clients and gentlemen drivers, working on special projects for Aston Martin, Bentley, Ferrari, Maserati, Spyker, Diatto and Alfa Romeo. The company is now nearing the end of its 'Iconic' decade, which has seen it concentrate on projects inspired by the most iconic models of automotive history. One of the most sensational of these hyper-exclusive creations is the Mostro, which was unveiled to a suitably awe-struck audience at the prestigious Concorso d'Eleganza Villa d'Este in 2015.

Celebrating the centenary of Maserati, the Mostro was inspired by one of the most iconic racing cars in the Trident marque's history: the Zagato-bodied 450 S Coupé known as il Mostro (the Monster). Designed by Zagato in collaboration with the famous British aerodynamicist, Frank Costin, the Monster had been commissioned by Stirling Moss specifically to contest the 1957 Le Mans 24-Hour Race.

Il Mostro was, until the 1990s, the most powerful front-engined racing car ever built. At the 1957 Le Mans race, in a field dominated by light, open-bodied barchettas, it was the only sports car with closed bodywork capable of competing for overall victory. The Monster's elegantly streamlined low-drag body was designed with maximum aerodynamic efficiency in mind to take advantage of the long Hunaudières straight at Circuit de la Sarthe. Sadly, the car was forced to retire after 32 laps when the axle broke.

Just as the original Mostro was built for racing and subsequently converted into a road car, so the modern-day Mostro has been created primarily for track use using racing technology, while also being useable on the road. The chassis is of carbon fibre 'MonoCell' construction, supplemented by a mid-structure of steel tubes forming the cockpit and a sub-frame supporting the fuel tank, exhaust system, rear suspension and gearbox. Made in Italy, the bodywork is entirely carbon fibre.

Set back in the chassis, the 4.2-litre Maserati V8 engine has dry-sump lubrication and is equipped with a programmable engine management system. Power (undisclosed but estimated to be in the region of 460bhp) reaches the ground via a semi-automatic, six-speed rear transaxle, an arrangement that optimises front/rear weight distribution. Suspension is by double wishbones front and rear with pushrod actuation of the springs/dampers. The alloy wheels are 19" in diameter and there are large disc brakes all round.

In creating the new Mostro, the designers at Zagato Atelier decided not to copy the original body, but rather implement the same instinctive approach to volume; thus the final design is not nostalgic, but iconic. The proportions of the new Mostro are similar to those of Zagato's 450 S Coupé of 1957: a lengthy bonnet section housing the engine, which is centrally positioned for optimal weight distribution, complemented by a compact cabin with integral rounded tail. Other noteworthy features include fixed glass side windows; doors opening forwards and upwards; and a large rear fixed-wing. Only five examples of the Mostro were made, all of which had been assigned to selected Zagato connoisseurs before deliveries commenced.

One of the five built, this example was bought new from Zagato by the current vendor (at a reputed cost of around €1m) and has covered fewer than 1,000 kilometres since it left the factory. The car has never been registered but it can be homologated by Messrs Gillet in Belgium (some are already registered in Japan and Switzerland), though should the purchaser wish to proceed it will be at their own expense.

'A possibly once-in-a-lifetime opportunity' is a somewhat overused phrase in the world of collectors' motor cars, but most definitely not in the case of this utterly gorgeous Zagato Mostro.

Une des cinq construites
Zagato Mostro coupé 2016
Châssis n° YA9VZ3S00F0169036

•Créée pour le centenaire de Maserati
•Inspirée de la Maserati 450 S coupé carrossée par Zagato en 1957
•Un unique propriétaire
•Moins de 1 000 kilomètres d'origine

« La Mostro (le monstre), dont il fut construit cinq exemplaires, a été créée en 2015 pour célébrer pour le centenaire de Maserati et rendre hommage à l'une des voitures de course les plus mythiques de la marque, la Maserati 450 S coupé Zagato Monster, construite en 1957... » – Zagato.

Au cours d'une illustre carrière qui s'étend sur 11 décennies, le fameux carrossier italien Zagato est devenu synonyme d'audace en matière de style automobile. En fait, Zagato était devenu le carrossier auquel devait s'adresser les constructeurs pour voler la vedette aux salons internationaux les plus prestigieux, en produisant une succession de concept cars, de prototypes et de modèles en série limitée à couper le souffle pour des marques comme Alfa Romeo, Aston Martin, Ferrari, Maserati et Lamborghini.

Zagato , l'une des enseignes de carrosserie les plus anciennes et des plus respectées, fondée à Milan par Ugo Zagato en 1919, utilisait des techniques apprises au cours de la guerre dans l'industrie aéronautique pour créer une série de modèles de compétition allégés. Alfa Romeo se rendit immédiatement compte du potentiel des créations de Zagato et entama une fructueuse collaboration qui continue encore aujourd'hui. Des modèles de compétition légendaires, comme les Alfa Romeo 1500, 1750 Gran Sport et 8C 2300 furent suivis par des coupés et des roadsters plus luxueux sur châssis Fiat et Lancia.

Durant les années 2000, sa période appelée « néo-classique », Zagato créa une succession de carrosserie sur mesure pour de richissimes clients et des gentlemen drivers, travaillant sur des projets spéciaux pour Aston Martin, Bentley, Ferrari, Maserati, Spyker, Diatto et Alfa Romeo. La société approche désormais de la fin de sa décennie « emblématique » qui l'a vu se concentrer sur de projets inspirés par ses modèles les plus remarquables de l'histoire de l'automobile. L'une des plus spectaculaires de ces créations hyper-exclusive est la Mostro, dévoilée devant un public de connaisseurs stupéfaits lors du prestigieux Concours d'élégance de la Villa d'Este en 2015.
Destinée à célébrer le centenaire de Maserati, la Mostro est inspirée de l'un des modèles de compétition les plus emblématique de la marque au trident, le coupé 450 S carrossé par Zagato et connu sous le nom de il mostro (le monstre). Dessinée par Zagato en collaboration avec le fameux aérodynamicien britannique Frank Costin, il mostro avait été commandé par Stirling Moss en vue de participer aux 24 Heures du Mans 1957.

Il mostro était, jusque dans les années 1990, la voiture de compétition à moteur avant la plus puissante jamais construite. Lors des 24 Hures du Mans 1957, au milieu d'une grille dominée par des barquettes allégées, elle était la seule voiture à carrosserie fermée en mesure de remporter une victoire au classement général. La carrosserie aérodynamique élégamment dessinée d'il mostro avait été conçu pour une efficacité aérodynamique maximale pour profiter de l'interminable ligne droite des Hunaudières du circuit de la Sarthe. Malheureusement, la voiture fut contrainte à l'abandon après 32 tours sur rupture d'un essieu.

De même qu'il mostro original avait été conçu pour la course puis transformé en modèle routier par la suite, la Mostro moderne a d'abord été créée pour le circuit, faisant appel à une technique de compétition, tout en étant également utilisable sur route. Le châssis est construit en fibre de carbone « MonoCell », complétée par une structure en tubes d'acier formant le cockpit et un sous-ensemble supportant le réservoir, le système d'échappement, la suspension arrière et la boîte de vitesse. La carrosserie, fabriquée en Italie, est entièrement en fibre de carbone.

Installé très reculé dans le châssis, le V8 4,2 litres Maserati à lubrification par carter sec est équipé d'un système de gestion moteur programmable. La puissance (non révélée mais estimée à environ 460 ch) est transmise au sol via une boîte à six vitesses semi-automatique transaxle, une disposition qui permet d'optimiser la distribution du poids entre les deux essieux. La suspension fait appel à une double triangulation aux quatre roues avec des bras de poussée sur les ensembles ressorts/amortisseurs. Les roues en alliage de 19 pouces de diamètre sont toutes quatre dotées de freins à disques.

En créant ce mostro moderne, les designers de l'atelier Zagato ont décidé de ne pas copier la carrosserie original, mais d'utiliser la même approche instinctive des volumes. Du coup, le dessin final n'a rien de nostalgique, mais est plutôt emblématique. Les proportions du nouveau mostro sont identique à celle du coupé 450 S de 1957 de Zagato. Un long capot pour loger le moteur positionné au centre pour une répartition des masses optimale, complété par un habitacle compact et terminé par un arrière arrondi. Les autres caractéristiques remarquables sont les vitres latérales fixes, les portières ouvrant vers l'avant et en hauteur et un grand aileron arrière fixe. Seuls cinq exemplaires du Mostro ont été construits, chacun destiné à des amateurs de Zagato triés sur le volet, avant que ne débutent les livraisons.

L'une des cinq proposée ici, a été achetée neuve chez Zagato par le vendeur (pour un coût estimé à environ un million d'euros) et a couvert moins de 1 000 kilomètres depuis qu'elle a quitté l'usine. La voiture n'a jamais été immatriculée mais peut être homologuée par Gillet en Belgique (quelques-unes ont déjà été immatriculées au Japon et en Suisse), au cas où l'acheteur le désirerait, ce qui se ferait à ses frais.
« Une opportunité unique » est peut-être une expression galvaudée dans le monde des collectionneurs, mais probablement pas dans le cas de cet exceptionnel Mostro de Zagato.