• Year of manufacture 
    1996
  • Car type 
    Coupé
  • Competition car 
    Yes
  • FIA Papers 
    Yes
  • Condition 
    Used
  • Location
  • Exterior colour 
    Other

Description

L'ultime évolution de la 600 LM
Éligible dans les nouvelles séries des Masters, Peter Auto et le Mans Classic

Le 4 février 1993 la Venturi 500 LM est présentée avec pour objectif les 24 heures du Mans. En effet, la nouvelle réglementation permet aux GT de participer à la course Mancelle ce qui ouvre de nouvelles perspectives à Venturi. Les acquéreurs de 500 LM sont assurés de bénéficier du soutien de l’usine qui compte bien saisir cette opportunité pour développer sa notoriété.
Dès 1993, pas moins de sept Venturi 500 LM seront engagées aux 24 heures du Mans. Les châssis sont donc les numéros CLM0001 à 7. Aux essais préliminaires seulement trois voitures seront prêtes. C’est donc avec peu de préparation que les voitures se présentent à la course. A l’issue de 24 heures de course, cinq voitures sur sept sont parvenues à franchir la ligne d’arrivée, classées de la 23ème à la 92ème place, ce qui fera écrire à Jean-Marc Teissedre :
« Félicitations à Venturi dont le pari comportait plus de risques que d’avantages ».
Venturi s’engage alors dans un nouveau championnat d’endurance prometteur : le BPR. en 1994, Il s’agit d’une série d’épreuves d’endurance réservée aux « GT ».
La première course à lieu sur le circuit du Paul Ricard le 6 mars 1994. Deux Venturi 500 LM prennent le départ au milieu d’une kyrielle de Venturi 400 Trophy qui viennent compléter le plateau.
Apparition de la 600 LM et carton plein pour Venturi
C’est lors de la deuxième course des 4 heures de Jarama le 10 avril 1994 que deux 500 LM évoluées en 600 LM firent leur apparition.
Pour les 24 heures du Mans 1995, Venturi développe une 600 SLM. La voiture dispose d’une puissance de 650 chevaux, d’améliorations au niveau aérodynamique, de suspensions nouvelles et d’un poids de seulement 1 066 kg grâce à l’utilisation massive de kevlar carbone (le poids minimum imposé étant de 1 050 kg).La 600 LM de Lécuyer CLM0003 proposée à la vente reçoit par l’usine les dernières évolutions de la 600 SLM de 1995 et devient la voiture usine. Elle sera rebaptisée à cette occasion en 600 LM-S en référence à la 600 SLM.
A la première épreuve du BPR qui a lieu au Castelet, elle parvint à se qualifier en 8ème position face à des concurrentes extrêmement affutées. Alors qu’elle est à la bataille pour une place sur le podium, elle est victime d’une sortie de route.
En 1996, CLM 0003 devient la voiture usine Venturi. Elle reçoit les évolutions de le 600 SLM des 24 h du Mans 1995 (châssis CLM 0009).
Les modifications portent aussi bien sur la carrosserie que sur la partie mécanique. Au niveau extérieur, elle reçoit le capot avant de la 600 SLM aux formes plus arrondies. Des prises d’air sont installées sur le toit et un extracteur d’air prend place sous le moteur. Au niveau de la partie cycle, elle reçoit des suspensions développées spécifiquement par White Power.
Quant au moteur, il reçoit de nombreuses évolutions : une injection Magnetti-Marelli, un système d’allumage statique, les turbos sont des Garett F1 avec les waste-gates séparées. La pression des turbos est portée à 1,4 bars au lieu de 1,3 bars. La boite de vitesse Hewland DGN est remplacée par la boite Hewland DGC toujours à 5 rapports.
Au final, dans sa configuration SLM, CLM 0003 a perdu 25 kg, sa hauteur de caisse a été abaissée, elle a de meilleurs appuis aérodynamiques et la puissance est passée de 600 chevaux à 640 chevaux.
Cette Venturi 600 LM-S est une voiture rare dont les performances élevées sauront conquérir son prochain propriétaire qui aura la satisfaction de posséder une voiture Française dont l'histoire est intimement liée à celle des 24 Heures du Mans. Comparée à d'autres GT de la même période elle se distingue par un coût d'entretien bien plus réduit, ce qui constitue un véritable avantage véritable en courses historiques

The ultimate evolution of the 600 LM
Eligible in the new Masters, Peter Auto and Le Mans Classic series

On February 4, 1993 the Venturi 500 LM is presented with the objective of the 24 hours of Le Mans.
Indeed, the new regulation allows GT cars to participate in the race, which opens new perspectives to Venturi. The buyers of the 500 LM are sure to benefit from the support of the factory which intends to seize this opportunity to develop its notoriety.
From 1993, no less than seven Venturi 500 LM will be entered in the 24 hours of Le Mans. The chassis numbers are CLM0001 to 7. During the preliminary tests, only three cars were ready. It is thus with little preparation that the cars are presented to the race. At the end of the 24-hour race, five cars out of seven managed to cross the finish line, ranked from 23rd to 92nd, which made Jean-Marc Teissedre write: "Congratulations to Venturi, whose gamble involved more risks than advantages".
Venturi then entered a promising new endurance championship: the BPR.
In 1994, the BPR was born. It is a series of endurance races reserved for "GT" cars.
The first race took place on the Paul Ricard circuit on March 6, 1994. Two Venturi 500 LM took the start in the middle of a bunch of Venturi 400 Trophy which completed the field. Appearance of the 600 LM and full house for Venturi
It is during the second race of the 4 hours of Jarama on April 10, 1994 that two 500 LM evolved into 600 LM made their appearance.
For the 1995 24 hours of Le Mans, Venturi develops a 600 SLM. The car has a power of 650 Hp, aerodynamic improvements, new suspensions, and a weight of only 1 066 kg thanks to the massive use of carbon Kevlar (the minimum weight imposed was 1 050 kg).
The 600 LM of Lécuyer CLM0003 proposed to the sale receives by the factory the last evolutions of the 600 SLM of 1995 and becomes the factory car. It will be renamed on this occasion in 600 LM-S in reference to the 600 SLM.
At the first BPR race which took place at Le Castelet, it managed to qualify in 8th position against extremely sharp competitors. While fighting for a place on the podium, she was the victim of an accident.
In 1996, CLM 0003 becomes the Venturi factory car. It receives the evolutions of the 600 SLM of the 24 h of Le Mans 1995 (chassis CLM 0009).
The modifications concern the bodywork as well as the mechanical part. On the outside, it receives the front hood of the 600 SLM with more rounded forms. Air intakes are installed on the roof and an air extractor is installed under the engine. The chassis receives suspensions specifically developed by White Power. As for the engine, it received numerous evolutions: a Magnetti-Marelli injection, a static ignition system, the turbos are Garett F1 with separate waste-gates. The pressure of the turbos is raised to 1.4 bars instead of 1.3 bars. The Hewland DGN gearbox is replaced by the Hewland DGC gearbox, still with 5 speeds.
Finally, in its SLM configuration, CLM 0003 has lost 25 kg, its body height has been lowered, it has better aerodynamic support and the power has increased from 600 hp to 640 hp.
This Venturi 600 LM-S is a rare car whose high performances will conquer its next owner who will have the satisfaction of owning a French car whose history is closely linked to the 24 Hours of Le Mans. Compared to other GT cars of the same period, it is distinguished by a much lower maintenance cost, which is a real advantage in historic races.