1962 Rolls-Royce Silver Cloud II

Summary

  • Year of manufacture 
    1962
  • Chassis number 
    LSAE499
  • Lot number 
    275
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Used
  • Number of seats 
    2
  • Location
  • Exterior colour 
    Other
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

Original left-hand drive example
1962 Rolls-Royce Silver Cloud II Drophead Coupé
Coachwork by H J Mulliner
Chassis no. LSAE499

Facing increasing competition from faster rivals and with development of its ageing six-cylinder engine nearing its end, Rolls-Royce turned to V8 power as the 1960s approached. Introduced in the autumn of 1959, the Rolls-Royce Silver Cloud II and Bentley S2 appeared externally unchanged from their 'Cloud and S-Type predecessors, though the duo's performance was considerably enhanced by the new 6,230cc aluminium-alloy V8 engine. Although wider and shorter than the 'six' it replaced, the new power unit fitted relatively easily within the engine bay, relocation of the steering box from inside to outside of the chassis frame being the most obvious alteration to the previous arrangements. Externally the new models appeared virtually unchanged, while beneath the skin Rolls-Royce's own four-speed automatic transmission was now the only one on offer and power steering was standardised. Immensely successful both at home and abroad, the Silver Cloud II and Bentley S2 remained in production until the autumn of 1962.

As well as the factory-bodied cars, bespoke creations from coachbuilders James Young and the now merged firm of H J Mulliner, Park Ward Ltd (now Rolls-Royce-owned) continued to be available on the 'Cloud II chassis for those discerning enthusiasts wealthy enough to afford them. Indeed, as the factory did not offer a convertible or drophead coupé, a coachbuilt car was the only option if one's preference was Rolls-Royce-style fresh air motoring. Available in both Rolls-Royce and Bentley forms, H J Mulliner's two-door drophead coupé (Design No. 7504) was by far the most popular, a total of 107 being built on the Cloud II/S2 standard-wheelbase chassis (74 left-hand drive and 33 right-hand drive). Hand crafted style such as this attracted a hefty premium though, H J Mulliner's convertible being priced some 30% above the standard Silver Cloud II four-door saloon, which was already one of the world's most expensive cars.

Dating from the final year of production, this H J Mulliner-bodied Silver Cloud II drophead is the fourth from last example built. Chassis number 'LSAE499' was built to North American specification and shipped to Montreal, Canada in July 1962. Through Rolls-Royce of Canada Ltd, the car was handed over to a local Montreal dealer, Budd & Dyer Ltd, and delivered to its first owner, Mr V G Cardy of Quebec, Canada.

The second owner, Mr James J Reeves of Pensacola, Florida, USA purchased the Silver Cloud II on 6th November 1972. On 10th October 1974, the car changed hands again and was sold to The Carriage House in New York. Exported to Spain in 2006, where it remained for another 10 years or so. The Rolls-Royce was subsequently exported to Belgium. The engine and transmission were completely overhauled in 2019 and we're advised that the car is presented in very good mechanical and running condition. The car comes with a nice history file including copies of the Rolls Royce production records.

Exemplaire à conduite à gauche d'origine
Rolls Royce Silver Cloud II cabriolet 1962
Carrosserie H. J. Mulliner
Châssis n° LSAE499

•Rare modèle cabriolet deux portes de carrossier
•4e des derniers exemplaires construits
•Moteur et transmission refaits il y a 1 000 miles
•Vendue avec la fiche de production Rolls Royce

Face à la concurrence de plus en plus forte de rivales toujours plus rapides et devant l'âge de son six cylindres en bout de course, Rolls-Royce s'était tourné vers le V8 à l'approche des années 1960. Présentées à l'automne 1959, les Rolls-Royce Silver Cloud II et Bentley S2 apparaissaient extérieurement peu différentes de leurs devancières Cloud et S Type, pourtant les performances des deux jumelles étaient considérablement améliorées par le V8 de 6 230 cm3 en alliage d'aluminium. Bien que plus large et pus court que le six cylindres qu'il remplaçait, le nouveau bloc trouvait assez facilement place dans le compartiment moteur, le déplacement du boîtier de direction de l'intérieur vers l'extérieur du châssis étant la modification la plus apparente par rapport à la version précédente. Extérieurement, les nouveaux modèles semblaient identiques, mais, sous la tôle, la transmission automatique à quatre rapports Rolls-Royce était désormais la seule proposée et la direction assistée était montée en série. La Silver Cloud II et la Bentley S2 connurent un immense succès, à domicile et sur les marchés extérieurs et restèrent en production jusqu'à l'automne 1962.

À côté des modèles d'usine, les remarquables créations sur mesure de James Young et des deux maisons fusionnées H. J. Mulliner et Park Ward Ltd (désormais propriétés de Rolls-Royce) restaient offertes sur châssis Silver Cloud II pour les passionnés suffisamment fortunés pour se les offrir. En fait, l'usine ne proposant pas de cabriolet, une carrosserie à façon était le seul moyen de satisfaire sa passion du tourisme au grand air au volant d'une Rolls-Royce. Proposé aussi bien sur châssis Rolls-Royce que Bentley, le cabriolet deux portes de H. J. Mulliner (dessin n° 7504) était de loin le plus populaire, un total de 107 ayant été construits sur châssis Cloud II/S2 à empattement normal (74 à conduite à gauche et 33 a conduite à droite). Un tel modèle construit à la main entrainait un surcoût important, le cabriolet de H. J. Mulliner étant affiché 30% plus cher qu'une berline quatre portes Silver Cloud II de série, qui était déjà l'une des voitures les plus coûteuses du monde.

Datant des dernières années de production, ce cabriolet Silver Cloud II carrossé par H. J. Mulliner est le quatrième des derniers exemplaires produits. Le châssis numéro LSAE499 a été construit aux spécifications nord américaines et expédié à Montréal, au Canada en juillet 1962. Par le biais de Rolls-Royce of Canada Ltd, la voiture fut confiée à un concessionnaire local de Montréal, Budd & Dyer Ltd, et livrée à son premier propriétaire, M. V. G. Cardy de Québec, au Canada.
Le second propriétaire, M. James J. Reeves de Pensacola, en Floride aux États-Unis, acheta la Silver Cloud II le 6 novembre 1972. Le 10 octobre 1974, la voiture changea à nouveau de mains et fut vendue à The Carriage House à New York. Exportée en Espagne en 2006, elle y demeura une dizaine d'années. La Rolls-Royce fut par la suite exportée en Belgique. Le moteur et la transmission ont été complètement révisés en 2019 et on nous affirme que la voiture se présente en très bon état mécanique et en parfait ordre de marche. La voiture est vendue avec un joli dossier historique comprenant des copies des fiches de production Rolls Royce.