1936 Rolls-Royce Phantom III

Summary

  • Year of manufacture 
    1936
  • Chassis number 
    3AZ72
  • Lot number 
    25
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Used
  • Number of seats 
    2
  • Location
  • Exterior colour 
    Other
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

1936 Rolls-Royce Phantom III Drophead Coupé
Coachwork by in the style of Vanvooren
Chassis no. 3AZ72

'The most captious critic is obliged to admit that a Phantom III provides all that can be wished for in a large luxury motor-car. The comfort, silence and road-holding with really impressive acceleration and maximum speed made a combination of virtues which few cars of the time could equal.' - Anthony Bird, Rolls-Royce Motor Cars, 1964.

Perhaps the most outstanding luxury car of the 1930s - certainly on this side of the Channel - was the Rolls-Royce Phantom III. Introduced in 1936, the 7,340cc V12-engined Phantom III succeeded the Phantom II, the six-cylinder engine of which was considered to be at the end of its development life. The choice of a V12 configuration was a logical one for Rolls-Royce, the company already having had considerable experience of manufacturing V12 aero engines such as that used in the record-breaking Supermarine S6B seaplane. No doubt another consideration was the need to match the multi-cylinder opposition, notably the V16 Cadillac and V12 Hispano-Suiza.

A state-of-the-art design employing advanced materials and techniques such as 'skeleton' cylinder blocks with wet liners and aluminium alloy cylinder heads, the PIII V12 produced 165bhp in its debut form. The maximum output was subsequently raised to 180 brake horsepower, which was sufficient to propel later examples to 100mph, earlier models being capable of around 90. Its engine configuration aside, the Phantom III represents an important milestone in the history of Rolls-Royce cars, being the first with independent front suspension. Including 10 experimental cars, only 727 Phantom IIIs were made between 1936 and 1940, of which around 300 exist worldwide today.

Lawrence Dalton's definitive work, Rolls-Royce, The Derby Phantoms, records that chassis number '3AZ72' was originally bodied as a saloon-with-division by Windovers. The car's first owner was one Alfred Sainsbury of Cadogan Square, London SW1, who was followed by one C S Pollock of Crowborough, Sussex in 1947. The Phantom is known to have remained in the UK until at least 1960. Many years later the car formed part of the famous Max Lips Collection in Holland and was on museum display there. The present owner purchased the car at Bonhams' Rockingham Castle Sale in June 2004 (Lot 509) at which time it still had the Windovers saloon body.

A new Vanvooren-style drophead coupé body was fitted, having been constructed to the exact measurements of an original Phantom III Vanvooren DHC. At the same time a new bespoke soft-top was installed and the interior reupholstered in leather, the seats being of an ergonomic, multi-adjustable design. Executed in two-tone light/mid blue, the attractive colour scheme was inspired by those popular in the 1930s and subsequently applied by Vanvooren. The engine was completely dismantled and rebuilt, and the chassis restored to 'as new' condition.

A beautiful 'Art Deco' masterpiece, this unique Phantom III comes complete with an extensive history file containing instruction manuals, handbooks, technical literature, restoration photographs, Netherlands registration papers, and records of former owners.

Rolls-Royce Phantom III cabriolet 1936
Carrosserie dans le style de Vanvooren
Châssis n° 3AZ72

•Spectaculaire carrosserie construite aux dimensions exactes d'un cabriolet Vanvooren
•Séduisante harmonie de couleur dans l'esprit de l'époque
•Aux mains de l'actuel propriétaire depuis 2004
•Moteur entièrement refait
•Exemplaire bien documenté

« Le critique le plus acerbe est obligé d'admettre que la Phantom III procure tout ce que l'on est en droit d'attendre dans une voiture de grand luxe. Le confort, le silence et la tenue de route avec des accélérations et une vitesse de pointe impressionnantes composaient un cocktail de qualités que peu de voitures de l'époque pouvaient égaler. » - Anthony Bird, Rolls-Royce Motor Cars, 1964.

La voiture de luxe la plus extraordinaire des années 1930 était probablement la Rolls-Royce Phantom III – du moins outre-Manche. Présentée en 1936, la Phantom III à moteur V12 de 7 340 cm3 succédait à la Phantom II dont on estimait que le six cylindres avait atteint son développement maximal. Le choix d'une architecture à 12 cylindres en V était logique pour Rolls-Royce, la marque ayant déjà acquis une expérience considérable dans la construction de moteur V12 pour l'aéronautique, comme celui de l'hydravion Supermarine S6B briseur de records. Une autre considération était évidemment le besoin de disposer d'une muticylindre pour faire face à la concurrence, notamment celle des V16 Cadillac et des V12 Hispano-Suiza.

Chef-d'œuvre de conception utilisant des matériaux innovants et des techniques comme le bloc « squelette » avec chemises humides et culasse en aluminium, le V12 de la Phantom III développait 165 ch dans sa forme initiale. La puissance maximale fut par la suite portée à 180 ch, suffisants pour propulser les derniers exemplaires à 160 km/h, les premiers modèles se contentant de 145 km/h. En dehors de la configuration de son moteur, la Phantom III représente une étape importante dans l'histoire de Rolls-Royce puisqu'il s'agit de son premier modèle à suspension indépendante à l'avant. Un total de 710 exemplaires fut construit avant que la deuxième guerre ne mette fin à la production, dont 300 ont survécu jusqu'à aujourd'hui dans le monde.

Le livre de référence de Lawrence Dalton, Rolls-Royce, The Derby Phantoms, montre que le châssis numéro 3AZ72 était à l'origine carrossé en berline avec séparation chauffeur par Windovers. Le premier propriétaire de la voiture, un certain Alfred Sainsbury de Cadogan Square, à Londres, fut suivi de C. S. Pollock de Crowborough, dans le Sussex en 1947. On sait que la Phantom est restée au Royaume-Uni au moins jusqu'en 1960. Plusieurs années plus tard, la voiture fit partie de la fameuse collection Max Lips en Holland où elle était exposée. L'actuel propriétaire a acheté la voiture à la vente Bonhams de Rockingham Castle en juin 2004 (Lot 509) époque à laquelle elle avait encore la carrosserie berline de Windovers.

Une carrosserie cabriolet de style Vanvooren fut installée, construite aux dimensions exactes d'un vrai cabriolet Phantom III Vanvooren. Simultanément une capote sur mesure fut confectionnée et l'intérieur regarni de cuir avec des sièges ergonomiques à réglages multiples. Elle est peinte en deux tons de bleu clair/moyen, une harmonie inspirée de celles en vogue dans les années 1930 et utilisée par Vanvooren. Le moteur a été entièrement démonté et refait, et le châssis restauré « à neuf ».

Véritable chef-d'œuvre Art Déco, cette Phantom III unique est vendue avec un dossier historique complet qui contient le manuel d'instruction, un carnet d'entretien, des ouvrages techniques, des photographies de la restauration, ses papiers d'immatriculation hollandaise et la liste des anciens propriétaires.