1989 Porsche 911 "Turbo"

Summary

  • Year of manufacture 
    1989
  • Chassis number 
    WPOZZZ93ZKS010076
  • Lot number 
    39
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Used
  • Number of seats 
    2
  • Location
  • Exterior colour 
    Other
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

One of only 3 examples delivered new to the Gulf States EU-specifications
1989 Porsche 930 Turbo Targa
Chassis no. WPOZZZ93ZKS010076

'The new engine turned out to have enormous marketing power. It became a real status symbol to have that little word 'turbo' on your rear deck, and this fashion spread right across the motor industry.' - Peter Morgan, 'Original Porsche 911'.

A 'modern classic' if ever there was one, Porsche's long-running 911 sports car first appeared at the 1963 Frankfurt Show as the '901' but shortly after production proper commenced in 1964 had become the '911' following Peugeot's complaints about the use of '0' model numbers. The preceding Type 356's rear-engined layout was retained but the 911 switched to unitary construction for the bodyshell and dropped the 356's VW-based suspension in favour of a more modern McPherson strut and trailing arm arrangement. In its first incarnation, Porsche's single-overhead-camshaft, air-cooled flat six engine displaced 1,991cc and produced 130bhp; progressively enlarged and developed, it would eventually grow to more than 3.0 litres and, in turbo-charged form, put out well over 300 horsepower.

Much of the Porsche 911's development had resulted from the factory's racing programme, and it was the then Group 4 homologation rules, which required 400 road cars to be built, which spurred the development of 'Project 930': the legendary 911 Turbo. In production from April 1975, the Type 930 Turbo married a KKK turbocharger to the 3.0-litre RSR engine, in road trim a combination that delivered 260bhp for a top speed of 250km/h. But the Turbo wasn't just about top speed, it was also the best-equipped 911 and amazingly flexible - hence only four speeds in the gearbox - being capable of racing from a standstill to 162km/h in 14 seconds.

The Turbo's characteristic flared wheel arches and 'tea tray' rear spoiler had already been seen on the Carrera model while the interior was the most luxurious yet seen in a 911, featuring leather upholstery, air conditioning and electric windows. The Turbo's engine was enlarged to 3.3 litres for 1978, gaining an inter-cooler in the process; power increased to 300bhp and the top speed of what was the fastest-accelerating road car of its day went up to 257km/h. Originally sold only as a closed coupé, the Turbo became available for the first time in both Targa and cabriolet forms in 1988.

More refined than hitherto yet retaining its high-performance edge, the Turbo sold in the thousands, becoming the definitive sports car of its age. When Porsche revealed that the original 911 would be replaced by the new Type 964 in 1990, dealer stocks of the existing Turbo model sold out overnight. Production of the Type 930 ceased in September 1989, and there would not be another 911 Turbo until the Type 964 version was launched in September 1990.

One of only three European-specification examples delivered new to the Gulf States, chassis number '10076' was completed on 8th December 1988 and is an early Turbo Targa example for model year 1989, a very rare model equipped with the desirable five-speed G50 gearbox, newly introduced on the Type 930 for 1989. That this car should be delivered new to the Middle East is not surprising given its exotic specification - a Turbo with the Targa body - and high price (the equivalent of €65,000, so very expensive at the time).

The Porsche was delivered in May 1989 to its first owner by Porsche Ali & sons Motor in Abudabi, a little under 6 months after its completion date, and was originally finished in black with a 'weinrot' (wine red) leather interior, a restrained yet stylish choice. Several options were specified, including a heavy-duty battery; Auto Lock differential (an option much sought after by Porsche purists); short shift; and a Blaupunkt Toronto radio.

The car has been serviced regularly at Porsche Ali & sons from new until 1997 and at Behbehani Centre until 2008, by which time it had covered some 107,000 kilometres. In 2008 the car moved to France where it has been restored to original specifications and since then has been driven only occasionally. More recently this desirable 930 Turbo Targa has benefited from cosmetic and mechanical works (invoices on file). Since 2017 even more money was spent, including work to ignition, cold start controller, fuel pump, electricity, ... totalling over €25.000 (invoices on file).

Accompanying documentation consists of a French Carte Grise; stamped service booklet; a lot of invoices for work carried out; Porsche Certificate of Authenticity confirming factory specifications, options and matching colours/numbers; and books/manuals in their original pouch.

Displaying a little over 111,000 kilometres on the odometer, this ultra-rare 930 Turbo Targa 5-speed G50 is an exciting opportunity not to be missed by any serious Porsche collector or enthusiast.

VAT, Car Tax and Customs Duty at the standard rates will be payable on this Lot if the car remains in Switzerland.

Bonhams is the guarantor of the customs duties and taxes clearance: consequently, this motor car cannot be released to the buyer or his transporter immediately after the sale.

Un des 3 exemplaires livrés neufs aux états du Golfe aux spécifications européennes
Porsche 930 Turbo Targa 1989
Châssis n° WPOZZZ93ZKS010076
Moteur n° 67K00303

•Une des 26 Turbo Targa produites aux spécifications européennes en 1989
•Extrêmement rare et séduisant modèle à boîte 5 vitesses G50 produit pendant un seul millésime
•Numéros concordants
•Affiche aujourd'hui un peu plus de 111 000 kilomètres au compteur

« Le nouveau moteur a révélé un énorme potentiel commercial. Avoir le petit mot turbo écrit sur le capot du moteur équivalait à un véritable status symbol qui s'est répandu dans toute la production automobile. » Peter Morgan, in « Original Porsche 911 ».

« Classique moderne » s'il en est, la 911 avait été dévoilée au Salon de Francfort en 1963 sous le nom de 901, mais était devenue 911 peu après le début de sa mise en production, en 1964, suite à une plainte de Peugeot qui avait déposé l'usage du zéro central pour ses modèles. L'architecture à moteur en porte-à-faux arrière de sa devancière 356 était reconduite, mais la 911 faisait appel à une structure monocoque pour sa construction et abandonnait la suspension d'origine Volkswagen de la 356 en faveur d'un système McPherson à jambe de suspension et à bras longitudinal tiré, plus modernes. Dans sa première mouture, le six cylindres à plat, à simple arbre à cames en tête et refroidi par air, de 1 991 cm3 de Porsche développait 130 ch. Progressivement réalésé, il allait passer à plus de 3 litres et, en version turbocompressée, délivrer plus de 300 ch.

La majeure partie des améliorations apportées à la 911 venait de l'expérience en compétition de l'usine et ce sont les règles d'homologation du Groupe 4 exigeant 400 versions routières qui ont amenées à la mise au point du « projet 930 » - la légendaire 911 Turbo. Produite à partir d'avril 1975, la Turbo associait un compresseur KKK au moteur 3 litres de la RSR, un cocktail qui en version route offrait 260 ch pour une vitesse de pointe de 250 km/h. Mais la Turbo n'offrait pas seulement une vitesse de pointe, c'était aussi la mieux équipée des 911 et la plus souple – d'où sa transmission à seulement quatre rapports – capable d'accélérer de 0 à 100 km/h en 14 secondes.

Les ailes boursoufflées et l'aileron « plateau télé », caractéristiques de la Turbo, avaient déjà été vus sur la Carrera, alors que l'intérieur était le plus luxueux jamais trouvé sur une 911, avec sellerie cuir, air conditionné et vitres électriques. Le moteur de la Turbo avait été porté à 3,3 litres en 1978, gagnant un échangeur dans le processus, la puissance passant à 300 ch et la vitesse de pointe de ce qui était alors la voiture de route offrant les meilleures accélérations grimpait à 257 km/h. Vendue seulement sous forme de coupé à l'origine, la Turbo fut proposée pour la première fois en versions Targa et cabriolet en 1998.

Modèle le plus raffiné de Porsche jusqu'alors tout en offrant le summum en matière de performances, la Turbo se vendit par milliers, devenant la sportive ultime de son époque. Lorsque Porsche annonça que la 911 originale allait être remplacée par la nouvelle type 964 en 1990, les stocks des concessionnaires disparurent dans la nuit. La production de la type 930 cessa en septembre 1989 et il n'y eut pas d'autre 911 Turbo jusqu'à la version type 964, lancée en septembre 1990.

L'un des trois exemplaires aux spécifications européennes livrés neuf dans les états du Golfe, le châssis numéro 10076 a été achevé le 8 décembre 1988 et se trouve donc être un des premiers exemplaires Targa de la Turbo de l'année-modèle 1989, un des rares modèles équipés de la boîte à cinq rapports G50, nouvellement dévoilée sur la type 930 de 1989. Que cette voiture ait été livrée neuve au Moyen-Orient n'est pas surprenant, compte tenu de ses spécifications « exotiques » - une Turbo à carrosserie Targa – et de son prix très élevé (l'équivalent de 65 000 €, donc très coûteuse à l'époque).

La Porsche a été livrée en mai 1989 à son premier propriétaire par Porsche Ali & sons Motor à Abou Dhabi, un peu moins de six mois après sa date de construction et était noire avec un intérieur en cuir « weinrot » (rouge vin), un choix rare et raffiné. Plusieurs options avaient été spécifiées, dont une batterie robuste, un différentiel autobloquant (une option très recherchée par les puristes Porsche), un levier court et une radio Blaupunkt Toronto.

La voiture a été entretenue régulièrement chez Porsche Ali & sons depuis l'origine jusqu'en 1997 et au Behbehani Centre jusqu'en 2008, époque à laquelle elle avait parcouru 107 000 kilomètres. En 2008, la voiture est arrivée en France où elle a été restaurée aux spécifications d'origine et n'a depuis été conduite qu'occasionnellement. Plus récemment, cette séduisante 930 Turbo Targa a bénéficié de travaux de carrosserie et de mécanique (factures au dossier). Depuis 2017, d'autres dépenses ont été effectuées pour l'allumage, le contrôle de démarrage à froid, la pompe à essence et l'électricité, pour un total de plus de 25 000 € (factures au dossier).

La documentation fournie comprend la carte grise française, un carnet d'entretien estampillé, de nombreuses factures de travaux, le certificat d'authenticité Porsche, confirmant les spécifications d'usine, les options et les couleurs et numéros concordants, ainsi que les livrets et manuels dans leur pochette d'origine.

Affichant un peu plus de 111 000 kilomètres au compteur, cette très rare 930 Turbo Targa à boîte 5 rapports G50 est une séduisante opportunité à ne pas laisser passer pour n'importe quel passionné ou collectionneur de Porsche.

La TVA, la taxe sur les véhicules ainsi que les droits de douanes aux taux courants seront payables sur ce lot si le véhicule reste en Suisse.

Bonhams restant le garant des droits et taxes douanières, cette voiture ne pourra pas être récupérée par l'acheteur ou son transporteur immédiatement après la vente.