1992 Porsche 911 / 964 Carrera RS

964 RS

Summary

  • Year of manufacture 
    8/1992
  • Mileage 
    73 500 km / 45 671 mi
  • Car type 
    Coupé
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Used
  • Exterior brand colour 
    Maritim Blue
  • Interior colour 
    Black
  • Interior type 
    Leather
  • Number of doors 
    2
  • Number of seats 
    2
  • Location
  • Exterior colour 
    Blue
  • Gearbox 
    Manual
  • Performance 
    300 BHP / 305 PS / 224 kW
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

La Porsche 911 (964) Carrera RS, succède après presque 20 ans d'attente, à la légendaire Carrera RS 2,7 de 1973. Conçue pour le sport automobile privé, elle se présente comme la nouvelle arme fatale des amateurs de sorties en club : tout ce qui est inutile est supprimé, tandis que le moteur et le châssis sont optimisés pour un usage résolument sportif.

Extérieurement, la Carrera RS 3.6, ou plus simplement RS "92", joue la carte de la sobriété, à l'inverse de son ancêtre, la 2,7 RS 73 qui arborait des couleurs vives relevées de bandes colorées et un aileron très caractéristique. Elles traduisent d'ailleurs clairement toutes les deux, l'état d'esprit de leur génération. Parmi les modifications visibles apportées à la 911 RS par rapport à la Carrera 2 qui lui sert de base, on remarque tout d'abord les jantes spécifiques, en 17" de diamètre, et les rétros fuselés de la 964 "Cup". Ensuite, l'oeil expert s'arrêtera à la caisse abaissée (-40 mm) et au pare-choc arrière allégé, avec son éclairage de plaque latéral comme sur la 965 Turbo et à l'absence d'antibrouillards avant, remplacés par de simples caches translucides.

La RS, disponible uniquement en coupé, se décline selon 3 versions : la "light" (identification M001), la "touring" (M002), et la Clubsport (M003), non importée officiellement en France. La carrosserie se colorait au choix parmi 8 teintes, spécifiques pour certaines. Il s'agit des rouge rubis, améthyste métallisée, noir verni, bleu maritime, bleu nuit métallisé, rouge indien, blanc grand prix et argent polaire metallisé. En ce qui concerne cette fois les modifications invisibles, on recense tout d'abord des vitrages plus fins que sur une C2, sauf le pare-brise, et le capot avant en aluminium. Il n'a plus de vérins mais une béquille pour le maintenir ouvert. A l’intérieur, les accoudoirs et les vides poches ont disparu pour laisser place à un panneau quasiment dépouillé. Les poignées d'ouverture sont remplacées par une lanière en tissus, les vitres électriques sont remplacées par deux bonnes vieilles manivelles, idem pour les rétros, et le souci d'allégement va même jusqu'à la suppression du capuchon plastique sur l'indicateur de fermeture! Petite entorse à la sécurité, les renforts intérieurs de portes sont également supprimés. Pour poursuivre avec l'esprit "Cup", les sièges avant sont remplacés par des baquets Recaro très légers avec coque en fibre composite. Chacun ne pèse que 4,5 kg au lieu de 25 kg sur une Carrera 2… Au final la RS 92 est allégée de 130 kilos par rapport à une C2 Coupé.

Identifié sous le type M64/03, le moteur de la Carrera RS 3.6 atteint 325 Nm à 4 800 tr/mn, contre 310 Nm pour Carrera 2, et sa fiche technique fait état de 260 chevaux délivrés à 6100 trs/mn, soit 10 de mieux que la Carrera 2. Cependant, malgré ce gain de puissance qui peut paraître modeste, le moteur de la Carrera RS n'est pourtant pas vraiment identique à celui de la 964 Carrera 2 et ne pèse que 226 kg. On trouve ainsi au petit jeu des différences, un boîtier d'injection spécifique (Bosh Motronic) avec régime de coupure positionné au delà de 7000 tr/mn.

Cette 964 RS a été livrée neuve en France et a connu 5 propriétaires. Elle est en bel état de présentation, comme de nombreuses RS elle a fait de la piste et en porte quelques stigmates, avec un peu de gravillonnage sur le capot avant et sur les ailes arrières.

La voiture n'a jamais été accidentée. Elle est légèrement préparée en moteur avec de gros arbres à cames, un échappement cup et développe environ 300 cv. Un énorme dossier de factures accompagne l'auto avec quasiment toutes les factures depuis l'origine.

Le kilométrage est tracé avec non seulement les factures d'entretien mais tous les contrôles techniques.

La voiture est en parfait état de fonctionnement, le moteur est plein et marche réellement très fort.

Elle dispose bien entendu de ses attributs de RS avec le capot alu, les jantes magnesiums étant soigneusement remisées à coté de l'auto.

Elle est visible sur rendez-vous dans nos locaux.

Crédits photos Kevin van Campenhout pour Eleven Cars.