1952 Porsche 356

'Split-Window' Cabriolet

Summary

  • Year of manufacture 
    1952
  • Car type 
    Other
  • Lot number 
    147
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Used
  • Location
  • Exterior colour 
    Blue

Description

To Be OFFERED AT AUCTION at RM Sothebys' Paris event, 5 February 2020.
Estimate:
€600,000 - €700,000

  • One of 242 cabriolets built by Gläser between 1950 and 1952
  • Restoration completed by a recognised German 356 specialist
  • German-delivery example

As the fledgling Porsche sought to establish true series production following its relocation from Gmünd to Stuttgart, its preferred coachbuilder, Reutter, experienced an occasional overload of orders. This problem compelled Porsche in 1950 to send a handful of 356 cabriolets to Gläser, the Weiden-based firm that had clothed luxurious convertibles for Mercedes-Benz, Horch, and Maybach. In 1951 this arrangement became more formalised, as Gläser built 106 cabriolets with their own distinct numbering. The following year the coachbuilder also began building the America roadsters that became the basis for the legendary Speedster. In total, between 1950 and 1952, Gläser built 17 America roadsters and 242 356-based cabriolets, which have grown to be particularly desirable.

This beautifully restored 356 Pre-A is just the fourth Gläser cabriolet built in 1952. According to a Porsche Certificate of Authenticity and a Kardex, chassis no. 10436 was finished in azure blue paint with a light grey leather interior and was delivered in late January 1952 to Raffay & Co, an authorized Porsche dealer in Hamburg, Germany. The car’s first registered owner was Constanze-Verlag GmbH, a publishing company in Hamburg, and it proceeded through a chain of owners in Hamburg through 1965. The car’s 1955 registration document remains with the vehicle.

At that point the Porsche is believed to have been exported to the United States for some time before returning to Europe under Italian ownership. Upon its return to Europe, a high-quality restoration was started, which included refinishing the exterior in dark blue, reupholstering the interior in black, and installing a matching black soft top. By the early 2010s the 356 was acquired by a German collector based in Bonn, as evidenced by an appraisal by DEKRA Automobil GmbH of Munster. Currently fitted with a correct 1,300 cc type 506 engine, the cabriolet was recently treated to a comprehensive mechanical restoration by early 356 specialist Markus Burke, which brought the mechanical elements to the same standard as the earlier cosmetic restoration.

As one of less than 130 examples bodied by Gläser in 1952, this rare cabriolet abounds in distinctive early details like the split-window arrangement and unadorned coachwork. It would make a stupendous acquisition for any marque collector, ideal for display at Porsche gatherings and regional concours d’elegance or for enjoyment on the open road.

  • L'un des 242 cabriolets construits par Gläser entre 1950 et 1952
  • Restauration menée par un spécialiste de 356 allemand renommé
  • Exemplaire en définition Allemagne

Alors que Porsche, tout récemment établi, cherchait à mettre sur pied une véritable production en série à la suite de son transfert de Gmünd à Stuttgart, son carrossier de prédilection, Reutter, dut faire face à un pic de demande. Cette situation amena Porsche à confier en 1950 quelques cabriolets à Gläser, le firme de Weiden qui avait carrossé des décapotables Mercedes, Horch et Maybach. Ce mode opératoire fut officialisé en 1951, année où Gläser construisit 106 cabriolets dotés d'une numérotation spécifique. L'année suivante, ce carrossier entama la construction des roadsters America, qui devinrent le point de départ du légendaire Speedster. Au total, entre 1950 et 1952, Gläser construisit 17 roadsters America et 242 cabriolets sur base 356, qui étaient devenus particulièrement séduisants.

Cette 356 Pre-A magnifiquement restaurée est le quatrième cabriolet construit par Gläser en 1952. Selon un certificat d'authenticité Porsche et un Kardex, le châssis n° 10436 était bleu azur avec un intérieur en cuir gris clair et fut livré fin janvier 1952 à Raffay & Co, un concessionnaire Porsche agréé de Hambourg. Son premier propriétaire enregistré était Constanze-Verlag GmbH, une maison d'édition de Hambourg, puis il connut différents propriétaires, toujours à Hambourg, jusqu'en 1965. Les documents d'immatriculation de 1955 sont restés dans le véhicule.

On pense que la voiture a ensuite été exportée pour quelque temps aux Etats-Unis, avant de revenir en Europe, entre les mains d'un Italien. Après son retour en Europe, on entreprit une restauration de haute qualité qui comprenait une peinture de l'extérieur en bleu sombre, un regarnissage intérieur en noir et le montage d'une capote noire assortie. Au début des années 2010, cette 356 fut acquise par un collectionneur allemand de Bonn, ainsi que le prouve une estimation effectuée à Munster par DEKRA Automobil GmbH. Elle était alors équipée d'un moteur 1 300 cm3 type 506, ce qui est la bonne définition, et elle bénéficia d'une restauration mécanique complète par les soins de Markus Burke, le spécialiste des premières 356. Cette restauration eut pour effet d'amener les éléments mécaniques au même niveau de qualité que la carrosserie.

Ce rare cabriolet, l'un des moins que 130 exemplaires carrossés par Gläser en 1952, est doté de nombreux éléments caractéristiques des premières années, tels que le pare-brise en deux parties et l'absence de décorations sur la carrosserie. Il constituerait pour tout collectionneur de la marque une remarquable acquisition et serait parfait pour être exposé lors de rassemblements de Porsche ou de concours d'élégance régionaux, ou pour se faire apprécier sur route.To view this car and others currently consigned to this auction, please visit the RM website at rmsothebys.com/en/auctions/pa20.