1959 Panhard Dyna

Cabriolet

Summary

  • Year of manufacture 
    1959
  • Car type 
    Convertible / Roadster
  • Lot number 
    12
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Original Condition
  • Location
  • Exterior colour 
    Black

Description

1959 – Panhard Dyna Z Cabriolet Grand Standing Z17

Carte grise française

Châssis n° : 1090103

- Rarissime Z17 Tigre
- Mécanique éprouvée et performante
- Restauration ancienne à reprendre
Après-guerre, Panhard, la marque doyenne, se met à l’heure du jour, en produisant simple, robuste et efficace. Après la Dyna X et ses dérivés, place à la Z. Mais la firme du Quai d’Ivry n’oublie pas les carrosseries hors-série qui ont participé à l’essor de sa notoriété. La seule différence avec le temps d’avant : comme de nombreux constructeurs concurrents, c’est qu’elle sous-traite la production de ces modèles de luxe et de bon goût, à des carrossiers spécialisés. Dans le même temps, l’industrie automobile Belge, florissante et luxueuse mais confidentielle avant le conflit, va se contenter à la Libération d’assembler les modèles d’autres marques étrangères. C’est ainsi qu’à l’automne 1953, Panhard confie l’assemblage de la Dyna 54 et de la Dyna Junior à la carrosserie d’Ieteren. Et d’Ieteren présente aussi au Salon de Bruxelles de 1954, une Junior revisitée par ses soins, qui sera produite à une soixantaine d’exemplaires. Fort de ce succès, l’industriel belge décide de réaliser un cabriolet sur base de Dyna Z ; un pari osé puisqu’il s’agit d’une carrosserie monocoque. Le Cabriolet d’Ieteren est présenté au Salon de Bruxelles 1956. La maison-mère Panhard semble intéressée, mais la tutelle de Citroën limite les initiatives, et il faudra attendre mai 1957 pour que la Z15, c’est son nom, ne voit le jour… sans d’Ieteren ! Au Salon de Paris 1958, le cabriolet Dyna Z devient Z17, avec quelques améliorations comme les roues de diamètre plus petit et un nouvel aménagement intérieur. La dernière évolution arrivera en mars 1959, avec l’apparition du moteur « Tigre » qui équipera la Z17 en option, peu de temps avant l’apparition de la PL 17, également déclinée en cabriolet. Le cabriolet Dyna Z17 poursuivra sa carrière jusqu’en avril 1960. 550 cabriolets Dyna Z furent construits, dont 169 Z17, parmi lesquels on compte quelques rares versions Tigre.
L’exemplaire que nous présentons est l’une de ces 169 Panhard Dyna Cabriolet Grand Standing Z17, et l’une des rares Tigre de la confidentielle série. Elle fut restaurée à la fin des années 1980 par le précédent propriétaire, qui négligea quelques « détails » non conformes, que les Panhardistes patentés auront déjà relevé : revêtement de tableau de bord non d’origine, montre et compte-tours empruntés à une PL 17, combinaison de couleurs élégante mais non d’origine… Il n’empêche, cette Z17 représente une opportunité rare de rouler dans un très exclusif cabriolet français des années 1950, disposant d’une mécanique fiable et très performante. L’essai que nous avons fait de la voiture s’est d’ailleurs avéré très concluant, et le futur acquéreur pourra se contenter d’une petite révision mécanique avant de s’attaquer à ces fameux détails et à la réfection de la carrosserie, qui comporte de nombreux défauts. Merci de noter que la capote est abimée, et que son système de fermeture est inopérant.
Estimation : 30 000 – 40 000 €

1959 – Panhard Dyna Z Cabriolet Grand Standing Z17

French title

Chassis number : 1090103

- Extremely rare Z17 Tigre
- Proven and performing mechanics
- Old restoration to be resumed

After the war, Panhard started to produce simple, robust and efficient cars. After the Dyna X and its derivatives, the Z was born. But the Quai d'Ivry firm had not forgotten the off-spec bodywork that contributed to its reputation. The only difference with the old days was that, like many of its competitors, it subcontracted the production of these luxury and tasteful models to specialized bodywork specialists. At the same time, the Belgian car industry, flourishing but discreet before the war, was content after the Liberation to assemble the models of other foreign brands. Thus, in the autumn of 1953, Panhard entrusted the assembly of the Dyna 54 and the Dyna Junior to the d'Ieteren body shop. d'Ieteren also presented at the Brussels Motor Show of 1954, a revisited Junior, which was to be produced in about sixty copies. Strengthened by this success, the Belgian manufacturer decides to produce a convertible based on the Dyna Z; a daring gamble since it is a monocoque body. The Cabriolet d'Ieteren is presented at the 1956 Brussels Motor Show. The Panhard parent company seems interested, but Citroën's supervision limiting initiatives, it will be necessary to wait until May 1957 for the Z15, to see the day... without d'Ieteren! At the 1958 Paris Motor Show, the Dyna Z convertible becomes the Z17, with a few improvements such as smaller diameter wheels and a new interior layout. The last evolution will arrive in March 1959, with the appearance of the "Tiger" engine as an option, little time before the appearance of the PL 17, also declined in convertible. The Dyna Z17 cabriolet continued its career until April 1960. 550 Dyna Z cabriolets were built, including 169 Z17s, among which there are a few rare Tiger versions.

The example we present is one of these 169 Panhard Dyna Cabriolet Grand Standing Z17, and one of the rare Tigre of the confidential series. It was restored in the late 1980's by the previous owner, who neglected a few non-conforming "details", which the certified Panhardists will have already noticed: non-original dashboard cover, clock and rev counter borrowed from a PL 17, elegant but non-original color combination... Nevertheless, this Z17 represents a rare opportunity to drive a very exclusive French cabriolet from the 1950's, with a reliable and very performing mechanic. The test drive we made of the car was very conclusive, and the future buyer will be have to content himself with a small mechanical revision before tackling these famous details and the bodywork, which has many defects. Please note that the soft top is damaged, and that its closing system is inoperative.

Estimation : 30 000 – 40 000 €

Aguttes – Auction House in Paris
The Autumn Sale 2021 / 12th of December

Public Viewing:
Vendredi 10 décembre : 12h-18h
Samedi 11 décembre : 10h-18h
Dimanche 12 décembre : 10h-18h (appoitment only)

Contact: +33 1 47 45 93 01 / [email protected]

The Auction Sale:
Sunday 12 December: 15:00 PM

Aguttes
164 bis avenue Charles de Gaullle
92 200 Neuilly-sur-Seine

For more information:
Contact: +33 1 47 45 93 01 / +33 6 16 91 42 28 / [email protected]

https://expertise.aguttes.com/estimation-automobiles-de-collection/