1937 Mercedes-Benz Pre-War

Summary

  • Year of manufacture 
    1937
  • Chassis number 
    169367
  • Lot number 
    259
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Used
  • Number of seats 
    2
  • Location
  • Exterior colour 
    Other
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

1937 Mercedes-Benz 540 K Cabriolet B
Chassis no. 169367

Mercedes-Benz's ultimate supercharged eight-cylinder road car of the Classic Era, the 540 K improved upon the earlier 500 K with a more potent 180bhp supercharged engine, mounted in a longer 3,250mm chassis. The longer chassis both improved ride quality and allowed the factory coachbuilders at Sindelfingen to create even more beautiful coachwork, with a long bonnet and large sweeping wings, emphasising the car's length and power. Overall, the design of the 540 K announces itself as loudly as the engine. When the driver presses the accelerator pedal firmly, the result is a symphony of sounds: the scream of the blower heralding the approach of an automobile that is instantly recognisable!

In total, 419 540 K chassis were built. Among the range of bodies, 11 were offered by Sindelfingen with many, including the three cabriolet types, produced in several different variations as styling evolved throughout the 1930s. Three different versions of the Cabriolet B were produced plus a number of one-offs. The second version was the only series to have a gently sloping, smooth rear deck rather than the 'trunk back' seen on the first and third iterations, and is widely considered to be the most attractive of the three variants.

One of the cars built to the second version of the Cabriolet B design is that offered here, chassis number '169367'. According to a copy of its original kommission sheet, construction of this car was completed in 1937, and though originally destined for Scandinavia, it was sold to a German client. Kores Company AG had ordered the Mercedes on 2nd February 1938 but the order was cancelled on 3rd March, and on 13th April was reassigned to Märkische Baugesellschaft, located in Berlin's affluent Charlottenburg district.
At some point in its life the car was disassembled for a restoration and subsequently completed by Rolf Bunte (photographs are on file). The car retains its original data plate, while the original chassis number is still stamped on the driver's frame rail, though it is noted that the engine bears the internal engine prefix stamping but not a serial number, indicating that the block is a replacement though of the correct type.

The restoration was completed in this very elegant colour scheme of black with grey body sides, black soft-top and chromed wire wheels, accentuated by lovely detailed hubcaps, giving the car a clean, purposeful appearance. The well-presented green leather interior is an unusual but striking and attractive choice, complemented by the traditional burr walnut dashboard with mother-of-pearl inlay. The chassis and engine compartment are both quite tidy.

The Mercedes was subsequently acquired by Portuguese collector, José Miguel Rodrigues of Gemunde, as indicated by an accompanying copy of its homologation certificate from Clube Português de Automóveis Antigos. The car was on temporary import to Switzerland but is being sold on its former Portuguese registration documents.

Having been serviced recently, the car is accompanied by the aforementioned copy of its kommission paper, in itself a valuable historical document. A beautiful second-series Cabriolet B with striking presentation, this car would be a wonderful addition to any collection.

Please note this motor car is subject to the reduced local import tax should it remains in the EU. Bonhams is the guarantor of the customs duties and taxes clearance: consequently, this motor car cannot be released to the buyer or his transporter immediately after the sale.

Mercedes-Benz 540 K cabriolet B
1 937
Châssis n° 169367



•Entretien récemment 

•Très séduisante carrosserie de la 2e série 

•Élégante livrée avec bagages fournis 

•Accompagnée de sa fiche de construction originale

•Vendue avec sa fiche de commande (kommission) originale

Dernière huit cylindres à compresseur de Mercedes-Benz de l'ère classique, la 540 K était une version améliorée de la 500 K avec un moteur à compresseur plus puissant de 180 ch, installé dans un châssis allongé de 3,25 m. Ce châssis plus long améliorait le comportement, tout en permettant aux carrossiers de l'usine de Sindelfingen de créer des modèles encore plus beaux, avec un long capot et de longues ailes incurvées, magnifiant son prestige et sa puissance. Les lignes de la 540 K signalent sa présence aussi fortement que son moteur. Quand le conducteur appuie fermement sur l'accélérateur, il en résulte une symphonie de sons, le hurlement du compresseur annonçant l'arrivée d'un modèle reconnaissable entre tous !

Au total, 419 châssis 540 K ont été construits. Dans le catalogue de carrosseries, 11 étaient proposées par Sindelfingen dont beaucoup, y compris les trois types de cabriolet, offrent différentes variations de style au cours des années 1930. Trois versions différentes de cabriolet B furent produites, plus un certain nombre de modèles hors-série. La seconde version était la seule à offrir un arrière descendant en pente douce à la place de l'arrière tronqué des première et troisième variante, et se trouve de ce fait considéré comme la plus séduisantes des trois.

L'une des voitures construites selon cette seconde variante du cabriolet B est celle offerte ici, châssis numéro 169367. Selon la copie de sa fiche de commande (kommission) originale, la construction de cette voiture a été achevée en 1937 et, bien que destinée à l'origine à la Scandinavie, elle fut vendue à un client allemand. Kores Company AG avait commandé la Mercedes le 2 février 1938, mais la commande fut annulée le 3 mars, et fut réattribuée le 13 avril à Märkische Baugesellschaft, situé dans le quartier huppé de Charlottenburg à Berlin.

À un moment de sa vie, la voiture a été démontée pour être restaurée, avant d'être remontée par Rolf Bunte (photographies au dossier). La voiture conserve sa plaque constructeur originale, tandis que le numéro de châssis d'origine est frappé sur le longeron côté conducteur, tandis qu'on nous signale que le moteur porte un préfixe interne, mais pas de numéro de série, indiquant que le bloc a été remplacé par un de type conforme à l'origine.

La restauration a été achevée dans une très élégante livrée noire avec flancs gris, capote noire et roues fils chromées, soulignées par des enjoliveurs finement travaillés, donnant une allure raffinée et résolue à la voiture. Le joli cuir vert de l'intérieur est inhabituel, mais un choix étonnant et plaisant, associé au traditionnel tableau de bord en ronce de noyer avec des inserts en nacre. Le châssis et le compartiment moteur, sont tous deux très propres.

La Mercedes a été plus tard acquise par le collectionneur portugais, José Miguel Rodrigues de Gemunde, comme l'indique son certificat d'homologation du Clube Português de Automóveis Antigos. La voiture fut importée temporairement en Suisse, mais est vendue avec les papiers d'immatriculation de son propriétaire portugais.

Récemment entretenue, la voiture est accompagnée de sa fiche de commande (kommission) mentionnée ci-dessus, un document historique important. Magnifique cabriolet B seconde série à la superbe présentation, cette voiture fera un ajout exceptionnel à toute collection.

Veuillez noter que si cette voiture reste dans la Communauté Européenne elle sera soumise à une taxe d'importation au taux réduit de la TVA à l'importation locale. Bonhams restant le garant des droits et taxes douanières, cette voiture ne pourra donc pas être récupérée par l'acheteur ou son transporteur immédiatement après la vente.