1953 Mercedes-Benz 300

S Coupé

Summary

  • Year of manufacture 
    1953
  • Car type 
    Coupé
  • Lot number 
    47
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Original Condition
  • Location
  • Exterior colour 
    Black

Description

1953 – Mercedes-Benz 300S Coupé

Titre de circulation suédois

Châssis n° : 188011 – 00229 – 53
Moteur n° : 1880111701

- Modèle parmi les plus luxueux de son époque
- L’un des 216 coupés fabriqués
- Véhicule très recherché

Après la Seconde-Guerre mondiale, Mercedes-Benz a besoin d'un modèle haut de gamme pour retrouver son prestige. Présentée lors du salon de Francfort en 1951, la Mercedes-Benz 300 berline s’inscrit comme le premier nouveau modèle de l’après-guerre au catalogue de la firme allemande. Konrad Adenauer, premier chancelier de la République Fédérale d’Allemagne, en fera son véhicule officiel et en utilisera six exemplaires au cours son mandat. Si bien que la 300 sera couramment rebaptisée 300 Adenauer. La berline sera rapidement épaulée par la 300 S (Super) présentée au salon de Paris en octobre 1951 qui est un dérivé à empattement court de la berline 300. Fidèle au slogan de la marque « Das Beste oder nichts » (le meilleur sinon rien), la 300 S déclinée en Coupé, Cabriolet et Roadster, vise une clientèle fortunée. Pour ce faire, elle se présente à l’époque comme le véhicule le plus cossu et l’un des plus avancés du marché sur le plan technique. Assemblée par des techniciens de haut niveau à la Karosserie Mercedes-Benz de Sindelfingen sous la direction du chef du design Hermann Ahrens, sa carrosserie est élégante avec des phares intégrés dans les ailes avant. La finition est également irréprochable, des sièges en cuir cousus à la main à l’incrustation de bois précieux, en passant par l'ajustement précis des portes, la peinture et les chromes magnifiquement polis, ainsi que les bagages sur mesure qui accompagnent chaque voiture. Le travail manuel conséquent, nécessaire à la confection très exclusive de chaque exemplaire de cette voiture de luxe, en limitera d’ailleurs sa production à 560 exemplaires au total entre 1952 et 1955, dont 216 coupés, 203 cabriolets et 141 roadsters.
Sous ses lignes conservatrices rehaussées d’une calandre verticale majestueuse en retrait des ailes avant détachées du capot et ses marchepieds sous les portières, se dissimulent des solutions mécaniques (moteur, suspension et châssis) dérivées de la formidable 300 SL Gullwing. La 300 S est motorisée par le 6-cylindres en alliage léger, 3 l, à simple arbre à cames en tête, alimenté par trois carburateurs Solex, développant 150 ch à 5 000 tr/min, capable de propulser cette voiture de 1 760 kg à une vitesse de pointe de 175 km/h. Son châssis en X constitué de tubes d’acier ovales bénéficie de la suspension indépendante et de freins à tambour en aluminium aileté sur les quatre roues. Une seule évolution majeure marquera la carrière de ce modèle : l'injection Bosch sur la 300 Sc. Outre sa prestance et ses performances, son coût (deux fois plus élevé que celui d'une 300 SL Gullwing et d'une Rolls Royce) a participé au prestige de ce modèle particulièrement apprécié des grands de ce monde, de la royauté à l’élite hollywoodienne et aux magnats de l'industrie, tels l'Aga Khan, et les acteurs Bing Crosby et Clark Gable, pour ne citer qu’eux. La 300 S fait aujourd'hui partie des Mercedes-Benz d'après-guerre les plus recherchées.
La 300 S qui illustre ces pages est une vraie rareté, puisqu’il s’agit de l’un des 216 coupés fabriqués. La voiture fut repeinte, et son intérieur en sublime cuir rouge, refait. Le nouvel acquéreur pourra se contenter de restaurer la partie mécanique, ou s’attaquer à une restauration dans les règles de l’art, que mérite certainement ce monstre sacré de la marque à l’étoile. Lors de notre examen, nous avons noté que la traverse moteur avait été ressoudée.
Est. 150 000 – 250 000 €

1953 – Mercedes-Benz 300S Coupé

Swedish registration title
Chassis number: 188011 - 00229 - 53
Engine no.: 1880111701

- One of the most luxurious models of its time
- One of the 216 coupés manufactured
- Very sought-after vehicle

After the Second World War, Mercedes-Benz needed a high-end model to regain its prestige. The Mercedes-Benz 300 sedan was presented at the 1951 Frankfurt Motor Show and was the first new post-war model in the German company's catalog. Konrad Adenauer, the first chancellor of the Federal Republic of Germany, made it his official vehicle and used six different ones during his term of office. So much so that the 300 will be commonly renamed 300 Adenauer. The sedan was soon be joined by the 300 S (Super), presented at the Paris Motor Show in October 1951, which was a short-wheelbase derivative of the 300 sedan. True to the brand's slogan "Das Beste oder nichts", the best or nothing, the 300 S, available as a Coupé, Cabriolet and Roadster, was aimed at wealthy customers. To achieve this, it was presented at the time as the most luxurious and technically advanced vehicle on the market. Assembled by top technicians at the Mercedes-Benz Karosserie in Sindelfingen under the direction of design chief Hermann Ahrens, its bodywork is elegant with headlights integrated into the front wings. The finish is also impeccable, from hand-stitched leather seats to the inlay of precious wood, the precise fit of the doors, the beautifully polished paint and chrome, and the custom-made luggage that comes with each car. The extensive handiwork required for the exclusive production of each example of this luxury car limited its production to a total of 560 examples between 1952 and 1955, of which 216 were coupes, 203 convertibles and 141 roadsters.
Under its conservative lines, enhanced by a majestic vertical grille set back from the front wings detached from the hood and its running boards under the doors, are hidden mechanical solutions (engine, suspension and chassis) derived from the formidable 300 SL Gullwing. The 300 S is powered by the 3-liter, single overhead cam, 6-cylinder light alloy engine fed by three Solex carburetors, developing 150 hp at 5,000 rpm, capable of propelling this 1,760 kg car to a top speed of 175 km/h. Its X-shaped chassis made of oval steel tubes benefits from independent suspension and winged aluminum drum brakes on all four wheels. Only one major evolution will mark the career of this model: the Bosch injection on the 300 Sc. In addition to its presence and performance, its cost (twice as high as that of a 300 SL Gullwing and a Rolls Royce) contributed to the prestige of this model particularly appreciated by the greats of this world, from royalty to Hollywood elites and industry leaders, such as the Aga Khan or actors Bing Crosby and Clark Gable, to quote only them. Today, the 300 S is one of the most sought-after post-war Mercedes-Benzes.
The 300 S pictured here is a true rarity, as it is one of only 216 coupes built. The car was repainted, and its interior in sublime red leather, redone. The new owner will be able to simply restore the mechanical part, or to tackle a restoration in the rules of the art, which this sacred monster of the star brand certainly deserves. During our examination, we noticed that the engine traverse had been re-welded.
Est. 150 000 – 250 000 €

Aguttes – Auction House in Paris
The Autumn Sale 2021 / 12th of December

Public Viewing:
Vendredi 10 décembre : 12h-18h
Samedi 11 décembre : 10h-18h
Dimanche 12 décembre : 10h-18h (appoitment only)

Contact: +33 1 47 45 93 01 / [email protected]

The Auction Sale:
Sunday 12 December: 15:00 PM

Aguttes
164 bis avenue Charles de Gaullle
92 200 Neuilly-sur-Seine

For more information:
Contact: +33 1 47 45 93 01 / +33 6 16 91 42 28 / [email protected]

https://expertise.aguttes.com/estimation-automobiles-de-collection/