1938 Mercedes-Benz 230

Cabriolet B

Summary

  • Year of manufacture 
    1938
  • Car type 
    Convertible / Roadster
  • Lot number 
    46
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Original Condition
  • Location
  • Exterior colour 
    Black

Description

1938 – Mercedes-Benz Type 230 Cabriolet B

Titre de circulation américain
Véhicule dédouané

Châssis n° : 429871
Moteur n° : 429871

- Modèle historique de la marque
- Version la plus attractive de la Type 230
- Bel état de présentation, mécanique à restaurer

Les ventes de ses modèles de luxe ayant été durement contrariées par la dépression qui a suivi le krach boursier de Wall Street en 1929, la marque Mercedes-Benz, née seulement trois ans auparavant et déjà renommée pour son excellence technique et ses voitures de luxe, cherche à se relancer en s'établissant sur le créneau des voitures familiales de milieu de gamme. Ainsi naîtra sous le code W143 la type 230 imaginée par Hans Nibel, l'un des ingénieurs automobiles les plus doués de sa génération. Suite au décès de celui-ci en novembre 1934, c’est Max Sailer, pilote d'usine et responsable de la division compétition de la marque, qui prendra la direction du bureau d’études et assurera le développement de la nouvelle gamme qui fera ses débuts en février 1937 au salon de Berlin. La Type 230 va représenter l’essentiel de la production Mercedes-Benz durant les années difficiles du milieu des années 1930. Elle reprend le concept de Nibel en termes de châssis, avec un cadre à section en caisson, et présente une suspension à quatre roues indépendantes ainsi que des freins à tambour à assistance hydraulique qui établissent de nouvelles normes de confort de conduite et de sécurité. La Type 230 est propulsée par le 6-cylindres en ligne Mercedes de 2 229 cm3 (d’où l’appellation) développant 55 ch, qui emmène la voiture à une vitesse de pointe de 115 km/h. Le modèle sera proposé dans une grande variété de carrosseries, des berlines à deux et quatre portes aux versions Pullmans à six places. Deux types de châssis différents étaient utilisés. A section en caisson pour les berlines et les limousines à empattement long permettant des carrosseries plus spacieuses ainsi qu’une allure plus élégante et haut de gamme. A ossature en tubes ovales pour les voitures à châssis court. Mercedes-Benz proposera également trois cabriolets : le A à 2/3 places, le B à deux portes/quatre places (qui est le modèle qui nous intéresse) et le D à quatre portes/quatre places. Le modèle évoluera au fil du temps et proposera une calandre plus inclinée, ainsi que des ailes avant plus rondes et plus enveloppantes qui amélioreront son aérodynamisme. Alors que les boîtes de vitesses à quatre rapports des premières modèles n'étaient synchronisées que sur les deux premiers rapports, les versions suivantes recevront des transmissions entièrement synchronisées. Proposée à un prix compétitif pour une voiture à moteur 6-cylindres, compacte et économique, construite selon les normes élevées de la marque à l’étoile, la Type 230 répondait aux conditions du marché et sera produite à 24 500 exemplaires, toutes versions confondues, avant que sa production soit stoppée en 1939.

La documentation dont nous disposons fait apparaître un titre de propriété américain délivré en Pennsylvanie daté du 2 juin 1988 au nom de Monsieur Eric Lamerand domicilié à Tourcoing. Cette Type 230 Cabriolet B fut ensuite rapatriée en France, dédouanée à Roubaix le 21 avril 1989, puis vendue aux enchères le 8 décembre de la même année par la maison Poulain – Le Fur. Le numéro de châssis et de moteur concordent, et si la voiture présente bien (peinture et intérieurs refaits), le moteur apparait bloqué, et le système hydraulique (embrayage et freins en partie démonté).

Est. 40 000 – 60 000 €

1938 – Mercedes-Benz Type 230 Cabriolet B

American registration title
Customs cleared vehicle

Chassis No.: 429871
Engine no.: 429871

- Historical model of the brand
- Most attractive version of the Type 230
- Nice condition, mechanics to be restored

The sales of its luxury models having been hard hit by the depression which followed the Wall Street crash in 1929, the Mercedes-Benz brand, born only three years before and already renowned for its technical excellence and its luxury cars, is looking to relaunch itself by establishing itself on the niche of mid-range family cars. Thus, under the code W143, the Type 230 was created by Hans Nibel, one of the most gifted automotive engineers of his generation. Following his death in November 1934, Max Sailer, a factory driver and head of the brand's racing division, took over the design office and ensured the development of a new range, which made its debut in February 1937 at the Berlin Motor Show. The Type 230 was to represent the bulk of Mercedes-Benz production during the difficult years of the mid-1930s. It followed Nibel's chassis design, with a box-section frame, and featured a four-wheel independent suspension and hydraulically assisted drum brakes that set new standards for driving comfort and safety. The Type 230 is powered by Mercedes' 2229cc inline 6-cylinder engine (hence the name) developing 55 hp, which takes the car to a top speed of 115 km/h. The model would be offered in a wide variety of body styles, from two and four-door sedans to six-seat Pullmans. Two different types of chassis were used: box-section for the long wheelbase sedans and limousines allowing for more spacious bodies and a more elegant, upscale look, and oval tube frame for short wheelbase cars. Mercedes-Benz will also offer three convertibles: the two-door/three-seat A, the two-door/four-seat B (which is the model we are interested in) and the four-door/four-seat D. The model will evolve over time and will feature a more raked grille, as well as rounder and more wraparound front fenders that will improve its aerodynamics. While the four-speed transmissions of the first models were only synchronized in the first two gears, subsequent versions will receive fully synchronized transmissions. Competitively priced for a 6-cylinder engine car, compact and economical, and built to the high standards of the brand, the Type 230 met market requirements and would be produced in 24,500 units, all versions combined, before production was halted in 1939.

The documentation we have at our disposal shows an American title issued in Pennsylvania dated on the 2nd of June 1988 in the name of Mr. Eric Lamerand, living in Tourcoing. This Type 230 Cabriolet B was then brought back to France, cleared through customs in Roubaix on the 21th of April 1989, and sold at auction on the 8th of December of the same year by the Poulain - Le Fur auction house. The chassis and engine numbers match, and if the car looks good (paint and interior redone), the engine appears blocked, and the hydraulic system (clutch and brakes partly dismantled).

Est. 40 000 – 60 000 €

Aguttes – Auction House in Paris
The Autumn Sale 2021 / 12th of December

Public Viewing:
Vendredi 10 décembre : 12h-18h
Samedi 11 décembre : 10h-18h
Dimanche 12 décembre : 10h-18h (appoitment only)

Contact: +33 1 47 45 93 01 / [email protected]

The Auction Sale:
Sunday 12 December: 15:00 PM

Aguttes
164 bis avenue Charles de Gaullle
92 200 Neuilly-sur-Seine

For more information:
Contact: +33 1 47 45 93 01 / +33 6 16 91 42 28 / [email protected]

https://expertise.aguttes.com/estimation-automobiles-de-collection/