1937 Maybach SW 38

Summary

  • Year of manufacture 
    1937
  • Chassis number 
    1834
  • Engine number 
    11294
  • Lot number 
    258
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Used
  • Number of seats 
    2
  • Location
  • Exterior colour 
    Other
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

1937 Maybach SW38 Special Roadster
Coachwork by in the style of Spohn
Chassis no. 1834
Engine no. 11294

Maybach is known today as Mercedes-Benz's most up-market offering, which shows the immense respect that the legendary manufacturer from Stuttgart has for its long-defunct rival. The name once belonged to a marque all its own: the creation of brilliant engineer Wilhelm Maybach, whose engines powered Germany's revolutionary Zeppelin airships. Maybach automobiles were, in the 1920s and 1930s, considered Germany's finest, being built to a superior level of fit, finish, and engineering quality than their rivals.

This extended to the company's SW38, one of its smaller models, which was powered by a 3.8-litre six-cylinder overhead-camshaft engine and was the final Maybach introduced prior to World War II. Each was capable of 100mph, a performance benchmark for the era, with great flexibility provided by one of the company's innovative five-speed gearboxes. Coachwork was most often supplied by the great German coachbuilders such as Spohn and Gläser, both firms with which Maybach enjoyed long and successful relationships.

Like other great German cars of this era, the SW38 enjoyed commercial success, selling 620 chassis, but suffered from a high rate of attrition during World War II. It is believed that fewer than 150 remain in existence worldwide, many with heavy limousine bodies that were frequently specified by the firm's conservative clientele.

The SW38 offered here was acquired in Hungary years ago by a well-known German specialist. It was found complete, including its original 3.8-litre engine, but the original Pullman Limousine coachwork was in disrepair. It was decided that the chassis would be restored by Eastern European specialists with professionally crafted bodywork of a new design, based upon period styling drawings by the respected Karrosserie Spohn of Ravensburg and constructed using traditional methods. While SW38 Special Roadsters were produced in period, few have this car's sense of balance and powerful proportions, created by subtle improvements to the original designs.

The body features a low 'V' windscreen and beautiful pontoon-style wings sweeping elegantly in a broad curve over the wheels, while the belt-line flows harmoniously from the bonnet through the doors and down over the rear deck. The deck itself is nearly flush apart from the low-mounted spare with its metal cover, reminiscent of similarly attractive designs on the Mercedes-Benz 540 K. However, the Spohn Special Roadster is even more flamboyant by virtue of its broad sweep of chrome trim along the doors, reminiscent of a trailing comet, complemented on this car by plated hubcaps and an up-swung chrome running board. The convertible hood is relatively low-slung to the body, even when raised, a feature strikingly different from many German cabriolets of this period. Most importantly the overall presentation remains crisp and as sensational today back as it was in 1937, and complete down to the fitted luggage.

Most importantly, thanks to the Maybach DS G 35 five-speed manual transmission, this is still a wonderful highway performer, able to challenge many of its more famous rivals on the Alpine passes. All Maybachs were grand and imposing, but few were truly beautiful and fewer still were downright sporting. Possessing both dash and grace, this is one of the latter: an impressive tribute to German craftsmanship and engineering from one of the greatest makes of its generation. The car is offered with a copy of an old German Fahrzeugbrief.

Please note this motor car is subject to the reduced local import tax should it remains in the EU. Bonhams is the guarantor of the customs duties and taxes clearance: consequently, this motor car cannot be released to the buyer or his transporter immediately after the sale.

Maybach SW38 Spezial Roadster 
1937
Carrosserie dans le style de Spohn

Châssis n° 1834

Moteur n° 11294

•Un exemplaire exceptionnellement restaurée, superbement proportionné et soigné

•Carrosserie méticuleusement recrée, inspirée de dessins d'époque de Spohn
•Moteur et transmission cinq rapports d'origine

•Un des rares cabriolets Maybach en vente
•Une grande classique allemande

Maybach est aujourd'hui connu comme étant le modèle haut de gamme de Mercedes-Benz, ce qui montre l'immense respect que ce légendaire constructeur de Stuttgart conserve pour son concurrent depuis longtemps inactif. Le nom était autrefois une marque en propre, création du brillant ingénieur, Wilhelm Maybach, dont les moteurs animaient les révolutionnaires Zeppelin allemands. Les automobiles Maybach étaient considérées, dans les années 1920 et 1930, comme les plus raffinées, d'une qualité de construction supérieure dans leur assemblage, leur finition et leur mécanique à celle leurs rivales allemandes.

Cela s'appliquait également à son plus petit modèle, la SW38 animée par un six cylindres 3,8 litres à arbre à cames en tête, la dernière Maybach présentée avant la deuxième guerre mondiale. Elle atteignait 160 km/h, une performance remarquable pour l'époque, avec une grande souplesse que lui procurait l'innovante boîte à cinq rapports de la marque. La plupart du temps, la carrosserie était l'œuvre de grands carrossiers allemands comme Spohn et Gläser, deux sociétés avec lesquelles Maybach partagea une longue et riche collaboration.

Comme les autres grandes classique allemandes de l'époque, la SW38 connut un grand succès commercial, 620 châssis en étant vendus, mais souffrit d'un énorme taux de destruction pendant la seconde guerre. On estime qu'il en reste moins de 150 en existence dans le monde, la plupart dotées de lourdes carrosseries limousines qui étaient le plus souvent commandées par la très conservatrice clientèle de la marque.

La SW38 proposée ici a été achetée en Hongrie, il y a des années par un spécialiste allemand bien connu. Elle a été découverte complète avec son moteur 3,8 litres d'origine, mais sa carrosserie originale de Limousine Pullman était en très mauvais état. On décida que le châssis serait restauré professionnellement par un spécialiste d'Europe de l'est avec une carrosserie d'un nouveau style, reprenant un dessin de l'époque de la très respectée Karrosserie Spohn de Ravensburg et construite selon les méthodes traditionnelles. Bien que des SW38 Spezial Roadsters aient été construits à l'époque, peu arborent ce sens de l'équilibre et cette puissance de proportions que créent les subtiles améliorations apportées au dessin original.
On trouve un pare-brise en V très bas, de magnifiques ailes à l'élégante courbure au-dessus des roues, tandis que la ceinture de caisse courre harmonieusement du capot, en passant par les portes, jusqu'au coffre arrière. Le coffre presque affleurant, en dehors du léger décrochement du couvercle du compartiment de roue de secours, rappelle de séduisants dessins similaires sur des Mercedes-Benz 540 K.

Toujours est-il que le Spezial Roadster de Spohn est encore plus flamboyant, grâce au large filet chromé ornant les portières symbolisant la queue d'une comète, associés sur cette voiture à des enjoliveurs et des marchepied chromés. La capote du cabriolet est relativement basse, même lorsqu'elle est érigée, contrairement à de nombreux cabriolets allemands de l'époque. Plus important, la présentation générale reste aussi percutante et sensationnelle aujourd'hui qu'en 1937, jusqu'aux bagages qui l'accompagnent.
Tout aussi remarquable, grâce à la transmission manuelle à cinq rapports Maybach DS G 35, c'est toujours une voiture très performante, capable de rivaliser avec ses plus fameuses concurrentes de l'époque dans les cols alpins. Toutes les Maybach étaient grandes et imposantes, mais peu étaient vraiment belles et encore moins étaient véritablement sportives. Possédant à la fois l'élan et la grâce, il s'agit là de l'une des dernières.

Un impressionnant hommage à l'artisanat et à l'ingénierie de l'une des plus grandes marques de sa génération. La voiture est vendue avec une copie d'un ancien Fahrzeugbrief allemand.

Veuillez noter que si cette voiture reste dans la Communauté Européenne elle sera soumise à une taxe d'importation au taux réduit de la TVA à l'importation locale. Bonhams restant le garant des droits et taxes douanières, cette voiture ne pourra donc pas être récupérée par l'acheteur ou son transporteur immédiatement après la vente.