2005 Maserati 4200

Summary

  • Year of manufacture 
    2005
  • Chassis number 
    ZAMBC38B000017192
  • Lot number 
    1
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Used
  • Number of seats 
    2
  • Location
  • Exterior colour 
    Other
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

2005 Maserati '4200 GT' Coupé
Chassis no. ZAMBC38B000017192

Having spent the preceding decade trying to compete with BMW in the medium-size sports saloon market, with a handful of coupés and cabriolets thrown in for good measure, in 1998 Maserati emphatically re-embraced its noble traditions by introducing a stunning all-new Gran Turismo: the 3200 GT. The luxury coupé was styled by ItalDesign, headed by Giorgetto Giugiaro, whose previous work for the Modenese manufacturer had included, among others, the Ghibli, Bora, and Merak. As well as reconciling all the usual competing requirements of aerodynamics, all-round performance, safety and passenger accommodation, ItalDesign had to produce a car that was recognisably a Maserati. The design team succeeded brilliantly in creating a look that emphasised continuity with Maserati's past, incorporating the firm's Trident emblem into the radiator grille while the front-end treatment as a whole recalled its racing sports cars of the 1960s. The 3200 GT's 3.2-litre, quad-cam V8 engine continued in the more recent tradition of Maserati's 'BiTurbo' road cars by employing twin turbochargers to liberate 365 horsepower, which was delivered to the road via a six-speed manual gearbox or optional automatic transmission.

Not surprisingly, the overall style of the 3200 GT was continued for its successors: the Coupé and Spyder, which were the first Maseratis produced since the firm's takeover by erstwhile rivals Ferrari, another member of the FIAT Group. The Spyder was unveiled first, at the 2001 Frankfurt Auto Show, with the Coupé's following in 2002 at that year's Detroit Auto Show. While recognisably similar to their immediate predecessor, the Coupé and Spyder featured an all-new Ferrari-derived 4.2-litre V8 engine (Maserati's first normally aspirated unit for 21 years) producing 390bhp and 332lb/ft of torque. Due to the confusing nature of the names 'Maserati Coupé' and 'Maserati Spyder' (which could refer to any coupé or convertible Maserati ever made) these 'Second Generation' models are commonly referred to as the '4200 GT'. There were two - both six-speed - transmission options: a conventional manual or 'Cambiocorsa' (racing gearbox) featuring F1-style paddle shift or fully automatic operation, the latter an important consideration for the all-important North American market. Maserati claimed a top speed of approximately 175mph and a 0-60mph time of under five seconds.

This one-owner-from-new Maserati Coupé is finished in black with Burgundy interior and has the Cambiocorsa transmission. The car has covered only 1,645 kilomètres from new and is offered for restoration, the front end having been damaged. Sold strictly as viewed, it comes with all books (carnet empty) and Equatorial Guinea registration and customs documents.

VAT, Car Tax and Customs Duty at the standard rates will be payable on this Lot if the car remains in Switzerland.

Bonhams is the guarantor of the customs duties and taxes clearance: consequently, this motor car cannot be released to the buyer or his transporter immediately after the sale.

Maserati 4200 GT Coupé 2005
Châssis n° ZAMBC38B000017192

•Modèle Cambiocorsa
•Un seul propriétaire
•1 645 kilomètres d'origine
•Vendue pour restauration

Après avoir passé la décennie précédente à essayer de concurrencer BMW sur le marché des berlines sportives moyennes avec une poignée de coupés et de cabriolets pour faire bonne mesure, en 1998, Maserati renouait avec détermination avec ses plus nobles traditions en dévoilant une séduisante Gran Turismo, la 3200 GT. Ce luxueux coupé avait été dessiné par ItalDesign, sous la direction de Giorgetto Giugiaro, dont les précédents travaux pour la marque Modénaise comptaient la Ghibli, la Bora et la Merak. Tout en répondant à toutes les exigences en termes d'aérodynamiques, de performance, de sécurité et d'habitabilité habituels, ItalDesign avait réussi une voiture qui était immédiatement reconnaissable comme une Maserati. L'équipe de design avait brillamment réussi à créer une forme qui soulignait la continuité avec le passé de Maserati, intégrant le Trident, emblème de la marque, dans la grille de radiateur, tandis que le traitement de l'avant rappelait globalement ses modèles de compétition des années 1960. Le moteur V8 à quatre arbres à cames en tête 3, 2 litres de la 3200 GT reprenait la plus récente tradition des Biturbo de Maserati en ayant recours à deux turbocompresseurs qui délivraient 365 ch, via une boîte manuelle à six rapports ou une transmission automatique en option.

Sans surprise, le style de la 3200 GT fut repris par ses successeurs le Coupé et le Spyder, premières Maserati produites après la reprise de la marque par son éternelle rivale, Ferrari, également membre du groupe Fiat. Le Spyder fut dévoilé le premier, au Salon de Francfort en 2001, le Coupé suivant en janvier 2002 au salon de Detroit. Immédiatement identifiable par sa ressemblance avec sa devancière, le Coupé et le Spyder GT recevaient un tout nouveau V8 4, 2 litres (le premier moteur atmosphérique de Maserati depuis 21 ans) développant 390 ch et 332 lb/ft (environ 45, 9 mkg) de couple. Du fait de la confusion possible avec les noms Maserati Coupé and Maserati Spyder (qui pouvait désigner n'importe quel coupé ou cabriolet Maserati construit précédemment) cette seconde génération de modèles est souvent appelée 4200 GT. Deux options de transmission étaient proposées – toutes deux à six rapports – une boîte manuelle traditionnelle ou la Cambiocorsa (boîte de course) avec changement par palettes style F1 ou entièrement automatique, cette dernière option étant de la plus grande importance pour le marché nord-américain. Maserati annonçait une vitesse maximale d'environ 175 mph (280 km/h) et un 0 à 60 miles à l'heure (environ 0 à 100 km/h) au-dessous des 5 secondes.

Cette Maserati Coupé qui n'a connu qu'un seul propriétaire, est noire avec intérieur Bordeaux et est équipée de la transmission Cambiocorsa. La voiture a couvert seulement 1 645 kilomètres d'origine et est vendue pour restauration, l'avant ayant été endommagé. Vendue telle qu'elle est, avec tous ses livrets (carnet d'entretien vierge) et ses papiers d'immatriculation en Guinée Équatoriale.

La TVA, la taxe sur les véhicules ainsi que les droits de douanes aux taux courants seront payables sur ce lot si le véhicule reste en Suisse.

Bonhams restant le garant des droits et taxes douanières, cette voiture ne pourra pas être récupérée par l'acheteur ou son transporteur immédiatement après la vente.