1953 Lancia Aurelia

B22

Summary

  • Year of manufacture 
    1953
  • Car type 
    Coupé
  • Lot number 
    25
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Original Condition
  • Location
  • Exterior colour 
    Black

Description

1953 – Lancia Aurelia B22

Carte grise française

Châssis n° : B22 - 1278

- Eligible aux Mille Miglia
- Produite à seulement 877 unités
- Première voiture de série motorisée par un V6

Depuis sa création en 1906, Lancia a toujours démontré une grande indépendance d'esprit et un défi aux conventions qui allaient définir la marque pendant des décennies. Présentée au salon de Turin en 1950 et produite jusqu’en 1958, l’Aurelia en est la parfaite illustration. Etablissant une tradition Lancia de l’après-guerre, la voiture porte le nom d'une voie romaine : la Via Aurelia, reliant Rome à Pise. Ce modèle incarne le haut de gamme de la prestigieuse marque Italienne à une époque où elle rivalise avec les meilleurs standards européens par la qualité de ses productions et l’avant-gardisme des solutions techniques retenues. Dans l'Aurelia, les qualités de confort, de luxe et de souplesse de conduite sont privilégiées. Conçue sous la direction de l’ingénieur Vittorio Jano, l’Aurelia occupe une place importance dans l'histoire puisqu’elle fut la toute première voiture de série à être motorisée un V6. Il s’agit d’un moteur à arbre à came central, unique en son genre à l’époque. Le type B10 ne dispose que de 1 754 cm3, tandis que le B22 qui nous intéresse, apparu en 1952, affiche une cylindrée de 1 991 cm3 grâce à une augmentation de l’alésage et de la course, portés respectivement à 72 mm et à 81,5 mm. La puissance obtenue est de 90 ch à 5 000 tr/min pour une vitesse maximum de 160 km/h. Des performances pleinement satisfaisantes pour une berline de tourisme. En plus de son V6, elle a été dotée d'une boîte de vitesses innovante et de freins à tambour montés à l'intérieur du véhicule. La Lancia Aurelia sera également la première voiture à être équipée en série de pneus radiaux. D'abord des 165SR400 Michelin X. Puis, les modèles sport seront chaussés de 165HR400 Pirelli Cinturato.
La Lancia Aurelia fut déclinée en plusieurs versions : une version berline (B10,B12,B15,B21,B22), une version sportive, la B20 GT, qui obtiendra de nombreuses succès en compétition, les glamour et très prisés B24 Spider et Convertible, ainsi que des châssis particuliers (B50 à B60). Pour les passionnés de Lancia, l’Aurelia est considérée comme l'un des trois plus grands modèles de la marque. Les deux autres étant la Lambda et l'Aprilia.
Notre Aurelia avec son V6 de 90 ch à 5 000 tr/min, son arbre à cames spécial et son carburateur Weber double corps, appartient à la première série, dont seulement 877 exemplaires seront produits de 1952 et 1953. La documentation dont nous disposons fait état de sa couleur extérieure noire d’origine et d’une première immatriculation le 19 juin 1953 au nom d’un certain Ghezzani. Cette Aurelia est acquise deux ans plus tard par Leopoldo Ciglia qui la conservera jusqu’en 1961, année où elle est vendue à Lida Tinghi. Elle connaîtra encore deux propriétaires avant d’intégrer la collection Anna Lisa. Cette très intéressante berline sans montants permettra notamment à son futur propriétaire de s’aligner au départ des Mille Miglia, où le modèle fut engagé à l’époque. Il faut dire que son magnifique V6 est un modèle de technicité et de performances…
Est. 40 000 – 60 000 €

1953 – Lancia Aurelia B22

French registration title
Chassis n° : B22 – 1278

- Eligible for the Mille Miglia
- Only 877 units produced
- First production car powered by a V6 engine
Since its creation in 1906, Lancia has always demonstrated a great independence of spirit and a challenge to the conventions that would define the brand for decades. Presented at the Turin Motor Show in 1950 and produced until 1958, the Aurelia is the perfect illustration of the qualities mentioned above. Establishing a post-war Lancia tradition, the car was named after a Roman road: the Via Aurelia, linking Rome to Pisa. This model embodies the top of the range of the prestigious Italian brand at a time when it competed with the highest European standards for production quality and avant-gardism of the technical solutions retained. In the Aurelia, comfort, luxury and driving flexibility are privileged qualities. Designed under the direction of engineer Vittorio Jano, the Aurelia occupies an important place in history as it was the very first production car to be powered by a V6. It is a central camshaft engine, unique in its kind at that time. The B10 type only has an engine displacement of 1754cc, while the B22, which interests us, appeared in 1952, has a displacement of 1991cc thanks to an increase in the bore and stroke, to 72 mm and 81.5 mm respectively. The power obtained is 90 hp at 5,000 rpm for a maximum speed of 160 km/h: fully satisfactory performance for a touring sedan. In addition to its V6, it has been equipped with an innovative gearbox and drum brakes mounted inside the vehicle. The Lancia Aurelia will also be the first car to be equipped with radial tires as standard. First, Michelin X 165SR400. Then, the sport models will be equipped with 165HR400 Pirelli Cinturato.
The Lancia Aurelia was available in several versions: a sedan version (B10, B12, B15, B21, B22), a sporty version, the B20 GT, which will obtain many racing successes, the glamorous and very popular B24 Spider and Convertible, as well as special chassis (B50 to B60). For Lancia enthusiasts, the Aurelia is considered one of the three greatest models of the brand. The other two are the Lambda and the Aprilia.
Our Aurelia, with its 90 hp V6 at 5,000 rpm, its special camshaft and its Weber double-body carburetor, belongs to the first series, of which only 877 were produced between 1952 and 1953. The documentation we have at our disposal mentions its original black exterior color and a first registration on the 19th of June 1953 in the name of a certain Ghezzani. This Aurelia was acquired two years later by Leopoldo Ciglia who kept it until 1961, when it was sold to Lida Tinghi. It will know two more owners before joining the Anna Lisa collection. This very interesting sedan without pillars will allow its future owner to compete in the Mille Miglia, where the model was entered at the time. It must be said that its magnificent V6 exemplary in terms of technicality and performance...
Est. 40 000 – 60 000 €

Aguttes – Auction House in Paris
The Autumn Sale 2021 / 12th of December

Public Viewing:
Vendredi 10 décembre : 12h-18h
Samedi 11 décembre : 10h-18h
Dimanche 12 décembre : 10h-18h (appoitment only)

Contact: +33 1 47 45 93 01 / [email protected]

The Auction Sale:
Sunday 12 December: 15:00 PM

Aguttes
164 bis avenue Charles de Gaullle
92 200 Neuilly-sur-Seine

For more information:
Contact: +33 1 47 45 93 01 / +33 6 16 91 42 28 / [email protected]

https://expertise.aguttes.com/estimation-automobiles-de-collection/