2010 Lamborghini Murciélago

Summary

  • Year of manufacture 
    2010
  • Chassis number 
    ZHWBA81H4ALA04037
  • Lot number 
    271
  • Condition 
    Used
  • Location
  • Exterior colour 
    Other

Description

2010 Lamborghini Murciélago LP 670-4 SV Coupé
Chassis no. ZHWBA81H4ALA04037

'So given that the 6.5-litre engine produces a thundering 663bhp at 8,000rpm and 487lb/ft at 6,500rpm, it's hardly surprising to discover that the performance is quite a long way the other side of impressive. Think 0-60mph in 3.2sec and 0-100mph in under seven and only then will you get an inkling of what it feels like to open the accelerator in second gear and hold it there for a while.' – Autocar on the Murciélago SV.

Successor to the Diablo and Lamborghini's flagship model, the Murciélago 'hypercar' was introduced in 2001 for the 2002 model year, and like its forebears was named after a famous fighting bull. The Murciélago was Lamborghini's first new design for 11 years and also the Italian company's first since its acquisition by the Volkswagen Group's Audi division in 1998.

The angular, Luc Donckerwolke-styled coupé was very low, boasting a roof height of just under 1.2 metres, and featured distinctive 'scissor' doors that swung upwards and forwards when opened. A combination of carbon fibre, steel, and aluminium was used for the chassis/body, while the suspension featured the supercar-standard double wishbones all round. The Murciélago's power unit was a longitudinally mounted 6.2-litre V12, an engine that could trace its ancestry back to the very first Lamborghini of 1964. As installed in the Murciélago, this formidable unit produced 572bhp, which was delivered to the ground via a six-speed manual gearbox and four-wheel drive, while an active rear wing and active air intakes, deployed automatically when required, helped keep the Murciélago stable it its circa 200mph top speed.

Roadster and up-rated LP 640 models followed, the latter powered by a 6.5-litre version of Lamborghini's long-running Giotto Bizzarrini-designed V12 and available with 'e-Gear' semi-automatic sequential transmission. Brakes that faded after repeated high-speed decelerations had been one of the original Murciélago's weaknesses, so the LP 640 could be ordered with carbon ceramic stoppers at (considerable) extra cost.

There were various limited-edition variations on the theme before the ultimate Murciélago – the LP 670-4 Super Veloce (SV) – made its debut at the Geneva Motor Show in 2009. As its nomenclature suggests, the LP 670 came with 670PS (661bhp) on tap, while its weight was significantly reduced by more extensive use of carbon fibre. Previously an option, the powerful carbon ceramic brakes with their six-piston callipers were standard on the SV.

'You can sense the reduction in weight more than the increase in grunt in virtually everything the SV does, right down to increased power and response under brakes,' declared Autocar. 'Dynamically it takes the game at least one notch forward compared with the LP 640. Which is no mean achievement.'

Lamborghini claimed a top speed of 209mph (336km/h) for the Murciélago SV, though to realise the car's full potential it needed to be fitted with the optional smaller rear wing, in which case the fortunate driver could expect to see 212mph (341km/h) registering on the speedometer.

Production of 350 SVs was planned, although according to some sources only 186 were completed out of a total Murciélago production of a little under 4,000 cars (this example is numbered '245/350').

Finished in yellow with matching interior, this pristine Murciélago SV has covered only 2,830 kilometres from new and is presented in commensurately excellent condition. The car was built to GCC (Gulf Co-operation Council) specification and delivered new to the current vendor. Noteworthy features include the following:

SV interior package
SV rear wing
Rear view camera
Yellow brake callipers
Steering wheel in perforated leather
Kenwood multimedia system (iPod, USB, Bluetooth)
Lifting system
Sports seats with 3-point harnesses
SV Superleggera wheels
LED lighting package
Tyre repair kit

Representing a wonderful opportunity to acquire a fine example of this ultra-rare modern supercar, this stunning Murciélago SV comes with all tools and accessories and is offered with Swiss registration papers.

Lamborghini Murciélago LP 670-4 SV coupé 2010
Châssis n° ZHWBA81H4ALA04037

•Numéro 245 (sur les 350 prévues)
•Un seul propriétaire
•La Murciélago ultime
•Seulement 2 830 kilomètres d'origine
•Immatriculée en Suisse

« Compte tenu du fait que le moteur 6,5 litres délivre 663 ch à 8 000 tr/min et un couple de 487 lb/ft à 6 500 tr/min, il n'est pas surprenant de s'apercevoir que les performances sont bien plus qu'impressionnantes. Imaginez le 0 à 100 km/h en 3,2 secondes et le 0 à 160 km/h en moins de 7 secondes et vous aurez une vague idée de la sensation qu'on a lorsqu'on appuie sur l'accélérateur en seconde et qu'on maintient le pied bien enfoncé pendant tout ce temps. » – Autocar à propos de la Murciélago SV.

Succédant à la Diablo, le vaisseau amiral de Lamborghini, l'« hypercar » Murciélago fut dévoilée en 2001 pour l'année-modèle 2002 et, comme ses devancières, reprenait le nom d'un fameux taureau de combat. La Murciélago était la première nouveauté de Lamborghini depuis 11 années et aussi la première depuis l'acquisition de la marque italienne par la filiale Audi du groupe Volkswagen en 1998.

Le coupé aux lignes anguleuses, dues à Luc Donckerwolke, était très bas, affichant une hauteur au toit d'un peu moins de 1,20 mètre et recevait les typiques portes en élytre qui s'ouvraient vers le haut en avant. Un mélange de fibre de carbone, d'acier et d'aluminium était utilisé pour la structure monocoque et la suspension faisait appel à des doubles triangulations aux quatre roues, typiques des supercars. Le moteur de la Murciélago était un V12 6,2 litres, monté longitudinalement qui remontait aux premières Lamborghini de 1964. Tel que monté dans la Murciélago, ce formidable bloc développait 572 ch qui passaient au sol via une boîte manuelle à six vitesses et quatre roues motrices, tandis qu'un aileron arrière et des entrée d'air mobiles, se déployaient automatiquement lorsque nécessaire, afin de maintenir la stabilité de la Murciélago à sa vitesse maximale d'environ 320 km/h.

Le modèle Roadster et la LP 640 gonflée suivirent, cette dernière avec une version 6,5 litres de l'increvable V12 Lamborghini conçu par Giotto Bizzarrini et proposé avec la transmission séquentielle semi-automatique e-Gear. Les freins qui avaient tendance au fading après des freinages répétés avaient été une des faiblesses de la Murciélago originale, aussi la LP 640 pouvait-elle être commandée avec des freins carbone/céramique pour un surcoût exorbitant.

Il y eut diverses éditions limitée sur le thème, avant la Murciélago ultime – la LP 670-4 Super Veloce (SV) – qui fit ses débuts au Salon de Genève en 2009. Comme le suggère son nom, la LP 670 délivrait 670 ch, tandis que son poids était sensiblement réduit par un usage encore plus extensif de la fibre de carbone. Autrefois en option, les puissants freins carbone/céramique avec étriers à six pistons étaient montés en série sur la SV.

« On peut sentir la réduction de poids, plus que le surcroit de hargne, pratiquement dans chaque mouvement de la SV, jusque dans l'accroissement de puissance et de réponse du freinage » déclarait Autocar. « Dynamiquement, elle pousse le jeu un cran plus haut par rapport à la LP 640. Ce qui n'est pas rien. »

Lamborghini revendiquait une vitesse maximale de 336 km/h pour la Murciélago SV, mais pour profiter de tout le potentiel de la voiture, il fallait avoir le petit aileron arrière en option, auquel cas l'heureux propriétaire pouvait espérer voir les 341km/h s'afficher sur le compteur.

La production de 350 SV était prévue bien que selon certaines sources seulement 186 furent construites sur un total d'un peu plus de 4 000 Murciélago (cet exemplaire est numéroté 245/350).

Jaune avec intérieur assorti, cette Murciélago SV immaculée n'a parcouru que 2 830 kilomètres d'origine et se présente donc en excellent état. La voiture a été construite aux spécifications GCC (Gulf Co-operation Council) et a été livrée neuve au vendeur. Les caractéristiques les plus remarquables sont :

Pack intérieur SV
Aileron arrière SV
Caméra de recul
Étriers de freins jaunes
Volant en cuir perforé
Système multimédia Kenwood (iPod, USB, Bluetooth)
Système de levage
Sièges sport et harnais 3 points
Jantes SV Superleggera
Pack d'éclairage LED
Kit de réparation des pneus

Représentant une magnifique opportunité d'acquérir un exemplaire de cette très rare et moderne supercar, cette Murciélago SV est vendue avec sa trousse à outils et ses accessoires, ainsi que ses papiers d'immatriculation suisse.