• Year of manufacture 
    1989
  • Car type 
    Coupé
  • Lot number 
    55
  • Reference number 
    Aguttes - The Summer Sale 2022 - 54
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Original Condition
  • Location
  • Exterior colour 
    Black

Description

1989 – Lamborghini Countach 25e Anniversaire ex Gerhard Berger

Carte grise française

Châssis n° ZA9C005A0KLA12818

- Achetée neuve par le pilote de F1 Gerhard Berger
- Deuxième main, à peine plus de 40 000 km, historique et entretien parfaitement documentés
- Seulement 650 exemplaires fabriqués, dernière Lamborghini construite à la main
- Supercar mythique, monstre sacré des années 1980, look radical unique
- Design signé Horacio Pagani, châssis revu par Sandro Munari
- Moteur V12 5,2 l de 455 ch, la meilleure des Countach

Salon de Genève 1971 : Lamborghini présente le concept car LP500, en référence à la position longitudinale arrière (Longitudinale Posteriore) du moteur V12 de 5 l de cylindrée emprunté à la Miura. Avec son profil tendu, taillé à la serpe, cette étude de style doit attirer la presse, et redorer l’image de la marque au taureau, après la Jarama, jugée – bien – trop sage. Pari gagné, puisque celle qui ne devait être qu’un prototype de salon rencontre un tel succès qu’elle passe au catalogue 1974 devenant LP 400, avec un moteur V12 de 4 l de cylindrée offrant 375 ch. La carrosserie est signée Marcello Gandini, pour Bertone, et le nom Countach, une expression d’exclamation de l’argot piémontais, signifiant « Fabuleux », viendrait d’ailleurs de la réaction de Nuccio Bertone lui-même, à la vue du premier exemplaire roulant…

Avec son châssis tubulaire et ses portes en élytre, la supercar Lamborghini attire autant les amateurs de technologie que les amoureux du style. La voiture évolue au gré de ses faibles ventes : LP 400 S en 1978 (ligne plus agressive, aileron optionnel, moteur dégonflé à 355 ch), LP 500 S en 1982 (ligne modernisée, V12 4,7 l de 375 ch) et LP 5000 QV en 1985 (moteur Quattro Valvole, i.e. 48 soupapes, de 5,2 l de cylindrée et… 455 ch). Pour fêter les 25 ans de la marque, Lamborghini présente en 1988, à l’occasion du Grand Prix de F1 de Monza, la 25 Anniversaro, une 5000 QV dans l’ère du temps, avec quelques appendices stylistiques très « américains » (pare-chocs homologués US). Cette dernière Countach sera produite jusqu’en 1990 à 650 exemplaires.

La 25e Anniversaire est l’aboutissement de la lignée, avec de subtiles améliorations esthétiques et techniques. Horacio Pagani, qui travaille pour l’heure chez Lamborghini, a notamment modifié les prises d’air pour permettre un meilleur refroidissement des freins à disques en carbone, les jupes latérales pour optimiser le flux d’air vers les radiateurs moteur, et opté pour de très belles jantes OZ en aluminium démontables. Avec des sièges et de vitres électriques et une climatisation perfectionnée, le confort faisait également un sacré bond en avant.

En 1989, Gerhard Berger, 3ème du Championnat du monde F1 1988 (et vainqueur du Grand Prix d’Italie quelques jours après le décès du Commendatore), pilote encore une Ferrari. Mais la monoplace rouge est en retrait des McLaren-Honda, et après un spectaculaire accident puis une victoire au Grand Prix d’Imola, il annonce son passage chez McLLaren. C’est exactement à ce moment-là, alors qu’il ne reste que trois Grand Prix à courir chez Ferrari, qu’il passe commande de sa Lamborghini Countach (il a déjà possédé une 5000 QV avant d’intégrer la Scuderia en 1987).
L’important dossier qui accompagne la voiture comporte la facture d’achat de la voiture au nom du célèbre pilote de F1 et une autre facture à son nom pour le montage d’une alarme. Le carnet d’entretien est tamponné pour une révision en 1990, alors que la voiture totalise 2 183 km. La voiture sera ensuite achetée par son actuel propriétaire au cours de l’été 2002, avec 11 000 km au compteur. Elle sera alors régulièrement entretenue, notamment par le spécialiste lyonnais Calderoni (nombreuses factures jointes au dossier, et contrôles techniques depuis 2002). En 2016, le remplacement des jantes et quelques travaux de cosmétiques à hauteur de 40 000 € seront effectués sur facture. (rapport d’expertise à l’appui).

Nous vous offrons ici l’occasion d’acquérir l’une des plus mythiques des supercars des années 1990, dans un état d’usage stupéfiant et ayant été la propriété pendant plus de 10 ans de l’un des meilleurs pilotes de F1, coéquipier de Senna, Mansell et Alesi, et 3e du Championnat du Monde en 1988 et 1994… Une opportunité unique de combiner mythe et pedigree de premiers choix !

Est. 350 000 – 450 000 €

1989 – Lamborghini Countach 25e Anniversaire ex Gerhard Berger

Carte grise française

Châssis n° ZA9C005A0KLA12818

- Bought new by the Austrian Formula one driver Gerhard Berger
- Second hand, just over 40,000 km, fully documented history and maintenance
- Only 650 built, last hand-built Lamborghini
- Mythical supercar, iconic monster of the 1980s, amazing and radical look
- Design by Horacio Pagani, chassis revised by Sandro Munari
- 5.2 litre V12 engine with 455 hp, the best Countach ever

1971 Geneva Motor Show: Lamborghini presents the LP500 concept car, referring to the longitudinal rear position (Longitudinale Posteriore) of the 5-litre V12 engine borrowed from the Miura. With its taut, sharp profile, this styling study should attract the press and improve the image of the bull brand, after the Jarama, which was judged - well - too wise. It was a success, as the car that was supposed to be a showroom prototype was so successful that it was included in the 1974 catalogue as the LP 400, with a 4 liter V12 engine offering 375 hp. The bodywork was designed by Marcello Gandini for Bertone, and the name Countach, an exclamatory expression of Piedmontese slang meaning "Fabulous", is said to have come from Nuccio Bertone's own reaction when he saw the first car on the road...

With its tubular chassis and elytra doors, the Lamborghini supercar attracts both technology and style lovers. The car evolves according to its low sales: LP 400 S in 1978 (more aggressive line, optional spoiler, engine deflated to 355 hp), LP 500 S in 1982 (modernised line, 4.7 l V12 with 375 hp) and LP 5000 QV in 1985 (Quattro Valvole 4.2 l engine, i.e. 48 valves,and... 455 hp). To celebrate the 25th anniversary of the brand, Lamborghini presents in 1988, on the occasion of the Monza F1 Grand Prix, the 25 Anniversaro, a 5000 QV in the era of time, with some very "American" stylistic appendages (US homologated bumpers). This last Countach was produced until 1990 in 650 units.

The 25th Anniversary is the culmination of the lineage, with subtle aesthetic and technical improvements. Horacio Pagani, who currently works for Lamborghini, modified the air intakes to allow better cooling of the carbon disc brakes, the side skirts to optimise air flow to the engine radiators, and opted for beautiful removable aluminium OZ wheels. With electric seats and windows and improved air-conditioning, comfort was also a big step forward.

In 1989, Gerhard Berger, 3rd in the 1988 F1 World Championship (and winner of the Italian Grand Prix a few days after the death of the Commendatore), was still driving a Ferrari. But the red car was behind McLaren-Honda, and after a spectacular accident and victory at the Imola Grand Prix, he announced his move to Mcaren. It was at exactly this time, with three Grand Prix remaining with Ferrari, that he placed an order for his Lamborghini Countach (he had already owned a 5000 QV before joining the Scuderia in 1987). The important file that accompanies the car includes the purchase invoice for the car in the name of the famous F1 driver and another invoice in his name to fix an alarm. The service booklet is stamped for a service in 1990, when the car had a total of 2,183 km. The car was subsequently purchased by its current owner in the summer of 2002, with 11,000 km on the clock. It was then regularly serviced, notably by the Lyon-based specialist Calderoni (numerous invoices attached to the file, and technical inspections since 2002). In 2016, the car received new rims, a complete respray on her body and attention for more than €40,000.

We offer you the opportunity to acquire one of the most mythical supercars of the 1990's, in an amazingly good condition and having been owned for more than 10 years by one of the best F1 drivers, teammate of Senna, Mansell and Alesi, and 3rd in the World Championship in 1988 and 1994... A unique opportunity to combine myth and first class pedigree!

Est. 350 000 – 450 000 €

Aguttes – Auction House in Paris
The Summer Sale 2022 / 26th of June

Public Viewing:
Vendredi 24 Juin : 15h-20h
Samedi 25 Juin : 10h-18h
Dimanche 26 Juin : 9h-12h (appointment only)

Contact: +33 1 47 45 93 01 / [email protected]

The Auction Sale:
Sunday 26 June 2022 : 15:00 PM

Aguttes
164 bis avenue Charles de Gaullle
92 200 Neuilly-sur-Seine

For more information:
Contact: +33 1 47 45 93 01 / +33 6 16 91 42 28 / [email protected]

https://expertise.aguttes.com/estimation-automobiles-de-collection/


Aguttes
164 bis, avenue Charles de Gaulle
Neuilly-sur-Seine
92200Neuilly-sur-Seine
France
Contact Person Kontaktperson
Title 
Mr
First name 
Gautier
Last name 
Rossignol

Phone 
+33-147459301
Fax 
+33-147455431
Mobile phone 
+33-616914228