1961 Jaguar E-Type SI

Summary

  • Year of manufacture 
    1961
  • Chassis number 
    876469
  • Lot number 
    273
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Used
  • Number of seats 
    2
  • Location
  • Exterior colour 
    Other
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

1961 Jaguar E-Type Series 1 'Flat Floor' Roadster
Chassis no. 876469

"Here we have one of the quietest and most flexible cars on the market, capable of whispering along in top gear at 10mph or leaping into its 150mph stride on the brief depression of a pedal. A practical touring car, this, with its wide doors and capacious luggage space, yet it has a sheer beauty of line which easily beats the Italians at their own particular game." - John Bolster, Autosport.

Introduced in 3.8-litre form in 1961, the E-Type caused a sensation when it appeared, with instantly classic lines and 150mph top speed. The newcomer's design owed much to that of the racing D-Type: a monocoque tub forming the main structure while a tubular spaceframe supported the engine. The latter was the same 3.8-litre, triple-carburettor 'S' unit first offered as an option on the preceding XK150. An optimistic 265bhp was claimed, but whatever the installed horsepower the E-Type's performance did not disappoint: firstly, because it weighed around 500lb (227kg) less than the XK150 and secondly because aerodynamicist Malcolm Sayer used experience gained with the D-Type to create one of the most elegant and efficient shapes ever to grace a motor car. Taller drivers though, could find the interior somewhat lacking in space, a criticism addressed by the introduction of foot wells (and other, more minor, modifications) early in 1962. But of all the versions of Jaguar's long-lived and much-loved sports car, it is the very early 'flat floor' 3.8-litre cars built prior to February 1962 which, for many enthusiasts, remain the most desirable.

Completed on 29th December 1961, chassis number '876469' was despatched in January 1962 to Jaguar of Eastern Canada in Montreal. Its accompanying JDHT Certificate records the original colour scheme as Opalescent Dark Blue with red interior trim and a black convertible hood.

Between 2016 and 2018 this E-Type was subjected to an extensive mechanical restoration, the work being entrusted to Ed Watson & Co Classic Motor Engineers of Atherstone in the UK. Works carried out included replacement of rear shock absorbers, springs and caps; instalment of new electrical generator; overhaul of the braking system front and rear; refurbishment of hood frame and new hood fitted; new fuel tank; alternator conversion kit; carburettors stripped, soda-blasted and re-assembled; new radiator fitted; crankshaft re-ground; new pistons, bearings and timing chains, etc; and the engine balanced. Invoices for all these works may be found in the history file (perusal recommended) and the car also comes with a UK V5C registration document as well as yje aforementioned JDHT certificate.

Jaguar Type E 1e série « plancher plat » roadster 1961
Châssis n° 876469

•Roadster à conduite à gauche d'origine
•Livrée neuve au Canada
•Numéros concordants
•Restauration mécanique complète en 2016-2018
•Immatriculée au Royaume-Uni

« Voici l'une des voitures les plus silencieuses et des plus souples du marché, capable de ronronner à 15 km/h sur le rapport supérieur ou de bondir à sa vitesse maximale de 240 km/h d'une simple pression sur une pédale. Voiture de tourisme pratique, dotée de larges portes et d'un spacieux coffre à bagages, elle a pourtant une ligne à faire pâlir les italiennes, battues sur leur propre terrain. » John Bolster Autosport.

Présentée dans sa version 3,8 litres en 1961, la Jaguar Type E fit sensation lorsqu'elle fut dévoilée, avec ses lignes classiques et sa vitesse de pointe de 240 km/h. La conception de la nouvelle Jaguar devait beaucoup à celle des Jaguar Type D de compétition qui avaient remporté les 24 Heures du Mans, un caisson monocoque formant la structure principale avec une extension tubulaire vers l'avant pour recevoir le moteur. Celui-ci était le 3,8 litres S à trois carburateurs, proposé en option sur sa devancière XK 150. Avec une puissance revendiquée de 265 ch, les performances de la Type E ne décevaient pas. D'abord parce qu'elle pesait 226 kg de moins que la XK 150 et ensuite parce que l'aérodynamicien Malcolm Sayer s'était servi de l'expérience acquise avec la Type D pour créer l'une des carrosseries les plus élégantes et les plus efficaces jamais vue sur une automobile. Les conducteurs de grande taille pouvaient néanmoins trouver l'intérieur un peu exigu, défaut corrigé par l'adoption d'un « puits » de pédalier (et quelques modifications mineures) en 1962. Mais, de toutes les versions de la plus admirée et de celle qui fut produite le plus longtemps parmi les sportives de Jaguar, ce sont les toutes premières 3,8 litres à « plancher plat », construites avant février 1962, qui restent les plus désirables pour la plupart des passionnés.

Achevée le 29 décembre 1961, le châssis numéro 876469 a été livré en janvier 1962 à Jaguar of Eastern Canada à Montréal. Le certificat du JDHT qui l'accompagne mentionne son assortiment de couleurs original bleu foncé opalescent avec intérieur rouge et capote noire.

Entre 2016 et 2018 cette Type E a fait l'objet d'une restauration mécanique complète, un travail confié à Ed Watson & Co Classic Motor Engineers d'Atherstone au Royaume-Uni. Les travaux effectués comprennent le remplacement des pare-chocs arrière et des ressorts et de leur fixation, l'installation d'une nouvelle dynamo, la révision du système de freinage avant et arrière, la rénovation de l'armature de la capote et une nouvelle capote, un réservoir neuf, un kit de conversion de l'alternateur, le décapage des carburateurs sablés et ré-assemblés, un radiateur neuf, la rectification du vilebrequin, des pistons neufs, des roulements et une chaîne de distribution, etc... et le rééquilibrage du moteur. Les factures de tous ces travaux se trouvent dans le dossier historique (lecture recommandée) et la voiture est également vendue avec ses papiers d'immatriculation UK V5C ainsi que le certificat du JDHT mentionné plus haut.