1964 Gordon Keeble GT

Summary

  • Year of manufacture 
    1964
  • Chassis number 
    C14/F1004 RD
  • Engine number 
    F070IRD
  • Lot number 
    148
  • Condition 
    Used
  • Location
  • Exterior colour 
    Other

Description

Originally owned by the 5th Baron Harlech, KCMG, PC, DL
1964 Gordon Keeble Coupé
Chassis no. C14/F1004 RD
Engine no. F070IRD

Produced between 1964 and 1966, the Gordon Keeble was one of a select band of 1960s Grandes Routières that combined British chassis engineering with American horsepower and Italian style. Designed by John Gordon, lately of Peerless, and produced in collaboration with garage owner Jim Keeble, the car featured a spaceframe chassis with independent front suspension, De Dion rear axle and four-wheel disc brakes. Styled by the youthful Giorgetto Giugiaro, then at Carrozzeria Bertone, its elegant glassfibre bodywork was manufactured in England by Williams & Pritchard, one of the foremost firms specialising in this form of construction. A 327ci (5.4-litre) Chevrolet V8 engine provided effortless cruising and a top speed in the region of 140mph. Amazingly, the car went from drawing board to finished prototype in just four months.

The first Gordon GT was presented on Bertone's stand at the Geneva Motor Show in 1960 where it caused a sensation. Unusually for a prototype, the car was tested by The Autocar magazine, which declared it 'the most electrifying vehicle we ever tested'. With a 0-60mph time of six seconds and 'the ton' coming up just ten seconds later, the 140mph Gordon GT was one of the fastest road vehicles of its day. John Gordon took the prototype to Detroit where an agreement was reached with Chevrolet for the supply of engines to the British company. Actual production, though, was still some way off and by the time the renamed Gordon Keeble went on sale in 1964, its specification and performance were no longer so unusual.

Nevertheless, these ingredients should have been the recipe for guaranteed success but the company failed to get its pricing right and production ceased after little more than a year. A prolonged strike at Adwest, makers of the steering box, and resulting delays in component deliveries was another contributing factor in Gordon Keeble's demise. A brief revival saw a few more cars assembled by the successor company but when finally the end came, only 99 cars, all right-hand drive, had been produced (a 100th was assembled from spares some time later). It is estimated that all but a tiny handful survive. Today the stylish Gordon Keeble remains a fascinating 'might-have-been' that can only become increasingly collectible.

The car offered here, chassis number '14', was sold new in 1964 to William David Ormsby-Gore, 5th Baron Harlech: Conservative politician, diplomat, and Great Britain's Ambassador to the United States from 1961 to 1965. The car was registered in the UK as 'CBH 810B' on 21st July 1964 and Harlech had it shipped to Washington, DC (copy of registration document on file). He was a close friend of the Kennedy political dynasty, and the late President John F Kennedy's widow Jackie is said to have been a frequent passenger in Harlech's stylish new acquisition. Following President Kennedy's assassination in November 1963, Harlech and Jackie Kennedy became romantically linked and he even proposed marriage to her only to be turned down. Jackie Kennedy is pictured behind the wheel of Harlech's Gordon Keeble in a press cutting on file.

In 1971/72 the car was sold to Kee West, a Gordon Keeble dealer. Damaged in an accident in 1975, the car was sold to Harry Gould of the Cleansing Service Group for his wife, Heather Hart. The first UK MoTs date from 1979, by when it is understood the car was roadworthy again and in regular use. Repaired though not restored, the Gordon Keeble was bought by Noel Kirker in 1980 and restored, the rebuild being documented by numerous invoices on file. Most of the parts used during this restoration were bought from leading Gordon Keeble specialist, Ernest G Knott.

In 1988 the Gordon Keeble was sold to Iain Gray Work who carried out further works and seems to have driven the car regularly. Commencing in November 1998, the car was displayed at the Grampian Transport Museum for six months. In 2013 the car moved to Belgium where some further improvements were made, the new owner being a specialist in MGA Twin Cam engines. All MoTs dating from 1979 to 2013 when 'CBH 810B' left the UK are on file together with a substantial quantity of correspondence and numerous invoices.

Shortly thereafter the Gordon Keeble was sold to the current owner, who was fascinated by the car. Further improvements were made: the suspension and shock absorbers being adjusted, a new steering wheel installed, and the interior re-trimmed in black leather (the rear seats have been kept original).

We have been advised by the vendor the car performs very well. It was driven to the Gordon Keeble meeting in the UK a couple of years ago without any issues, and in 2019/2020 was invited to the 'So British' car exhibition in Brussels where it was well viewed and received the 'place d'honneur' among the other special British cars.

À l'origine propriété du 5e baron Harlech, KCMG, PC, DL
Gordon Keeble coupé 1964
Châssis n° C14/F1004/RD

•Une des 99 construites
•Dessinée par Giorgetto Giugiaro pour la carrozzeria Bertone
•Photo de Jackie Kennedy au volant de la Keeble de Harlech parmi les coupures de presse au dossier.
•Historique des propriétaires connu
•Immatriculée CBH 810B au Royaume-Uni de 1964 à 2013

Produite entre 1964 et 1966, la Gordon Keeble faisait partie de la bande d'élite de grandes routières des années 1960 qui combinaient châssis et mécanique britanniques avec puissance américaine et style italien. Conçue par John Gordon, autrefois chez Peerless, et produite en collaboration avec le distributeur Jim Keeble, la voiture reposait sur un châssis tubulaire à suspension avant indépendante, essieu arrière De Dion et freins à disque aux quatre roues. Dessinée par le jeune Giorgetto Giugiaro, alors à la carrozzeria Bertone, son élégante carrosserie en fibre de verre était fabriquée en Angleterre par Williams & Pritchard, une des firmes les plus connues spécialisées dans ce type de matériaux. Un moteur V8 Chevrolet 327 ci (5,4 litres) garantissait une allure de croisière sans effort et une vitesse de pointe de l'ordre de 225 km/h. La voiture passa de la table à dessin au prototype roulant en à peine quatre mois.

La première Gordon GT fut présentée sur le stand Bertone au salon de Genève en 1960 où elle fit sensation. Fait rare pour un prototype, la voiture fut essayée par le magazine The Autocar, qui déclarait que c'était « la plus excitante voiture que nous ayons jamais essayée ». Avec un 0 à 100 km/h en six secondes et les 100 mph dix secondes plus tard, la Gordon GT qui atteignait 225 km/h était l'une des voitures de route les plus rapides de l'époque. John Gordon emmena le prototype à Detroit où il passa un contrat avec Chevrolet pour la fourniture de moteurs. La production tarda cependant à démarrer et, lorsque la voiture rebaptisée Gordon Keeble fut commercialisée en 1964, ses caractéristiques et ses performances n'étaient plus aussi exceptionnelles.

Toujours est-il que ces composants auraient dû lui assurer un succès garanti, mais la société ne réussit pas à bien positionner son prix et la production cessa après moins d'un an. Une grève prolongée chez Adwest, qui fabriquait les boîtiers de direction et le retard dans la livraison des pièces qui en résulta fut un autre facteur qui contribua à la faillite de Gordon Keeble. Un bref sursaut permit l'assemblage de quelques voitures supplémentaires par la société qui prit le relai, mais lorsque l'arrêt fut définitif, seulement 99 voitures, toutes à conduite à droite, avaient été construites (une 100e fut assemblée avec des pièces détachées un peu plus tard). On estime qu'en dehors d'une petite poignée, toutes ont survécu. Aujourd'hui, l'élégante Gordon Keeble reste une fascinante « opportunité manquée » qui ne peut que devenir de plus en plus recherchée.

La voiture proposée, châssis numéro 14, a été vendue neuve en 1964 à William David Ormsby-Gore, 5e baron Harlech : politicien conservateur, diplomate et ambassadeur de Grande-Bretagne aux États-Unis de 1961 à 1965. La voiture a été immatriculée au Royaume-Uni CBH 810B le 21 juillet 1964 et Harlech l'a fait transporter à Washington, DC (copie de la feuille d'immatriculation au dossier). C'était un proche des Kennedy et Jackie, la veuve du président John F. Kennedy, a fréquemment été la passagère de l'élégante nouvelle acquisition de Harlech. Après l'assassinat du président Kennedy en novembre 1963, Harlech et Jackie Kennedy eurent une liaison et il lui proposa même de l'épouser, mais elle refusa. Jackie Kennedy est photographiée au volant de la Gordon Keeble de Harlech sur une coupure de presse.

En 1971/72 elle fut vendue à Kee West, un concessionnaire Gordon Keeble. Endommagée dans un accident en 1975, la voiture fut vendue à Harry Gould du Cleansing Service Group pour sa femme, Heather Hart. Son premier MoT au Royaume-Uni date de 1979, époque où la voiture était donc roulante et en usage régulier. Réparée mais non restaurée, la Gordon Keeble fut achetée par Noel Kirker en 1980 et restaurée, sa reconstruction est documentée par de nombreuses factures au dossier. La plupart des pièces utilisées pendant cette restauration proviennent du grand spécialiste Gordon Keeble, Ernest G. Knott.

En 1988, la Gordon Keeble fut vendue à Iain Gray Work qui effectua d'autres travaux et semble avoir conduit la voiture de façon régulière. À partir de novembre 1998, la voiture fut exposée au Grampian Transport Museum pendant six mois. En 2013, elle partit en Belgique où quelques améliorations furent apportées, son nouveau propriétaire étant un spécialiste des moteurs MGA Twin Cam. Tous les MoT datant de 1979 à 2013, lorsque CBH 810B quitta le Royaume-Uni, figurent au dossier avec une substantielle correspondance et de nombreuses factures.

Peu de temps après, la Gordon Keeble fut vendue à l'actuel propriétaire, qui était fasciné par la voiture. D'autres améliorations furent encore apportées : la suspension et les amortisseurs ont été réglés, un nouveau volant a été installé et l'intérieur regarni en cuir noir (les sièges arrière sont restés d'origine).

Le vendeur nous signale que la voiture fonctionne très bien. Elle a participé au rassemblement Gordon Keeble au Royaume-Uni, il y a deux ans, sans aucun problème et en 2019/2020 a été invitée à l'exposition d'automobiles « So British » à Bruxelles où elle a été admirée et a été distinguée par la « place d'honneur » parmi les autres voitures britanniques spéciales.