1967 Ford Mustang

Summary

  • Year of manufacture 
    1967
  • Chassis number 
    7F02C123942
  • Lot number 
    58
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Used
  • Number of seats 
    2
  • Location
  • Exterior colour 
    Other
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

1967 Ford Mustang Shelby GT500 Fastback 'Eleonore' Tribute Coupé
Chassis no. 7F02C123942

Legendary Texan racing driver Carroll Shelby's team had been campaigning Ford's Mustang 'pony car' with considerable success in North America, winning the SCCA's B-Production title three years running in the mid-1960s. Capitalising on his success, Shelby began manufacturing modified Mustangs, which were officially sanctioned and sold through selected Ford dealerships. Ford supplied Shelby with part-completed 'Sportsroof' (fastback) Mustangs, which were finished off at Shelby's plant in Los Angeles.

The first Shelby Mustang - the GT350 - arrived in 1965 powered by a modified version of Ford's 289ci (4.7-litre) small-block V8 producing 306bhp, with options of a 340-360bhp unit in competition trim or 400bhp supercharged. A four-speed Borg-Warner manual gearbox was the stock transmission on early Shelby Mustangs, though a heavy-duty, three-speed automatic soon became available as an option.

The running gear was appropriately up-rated to cope with the GT350's increased performance, incorporating the optional Kelsey-Hayes front disc brakes, stronger Ford Galaxie rear axle, Koni adjustable shock absorbers and alloy wheels. The first cars were supplied minus the rear seats, thereby qualifying the GT350 as a two-seat sports car! Outwardly there was little to distinguish Shelby's GT350 from the standard product apart from a pair of broad 'racing' stripes down the body centreline. On the open road there was, of course, no comparison.

When the factory introduced a 390ci 'big-block' V8 option on the Mustang for 1967, Shelby went one better, installing Ford's 428ci (7.0-litre) Cobra Jet V8 to create the GT500, one of the great, iconic muscle cars of the 1960s. Produced at the A O Smith Company's plant in Ionia, Michigan from 1968, the Shelby Mustang continued to be based on the stock version, receiving the latter's styling changes and mechanical improvements while retaining its own distinctive special features, until production ended in 1970.

One of the most famous of all Mustangs is that known as 'Eleanor', the Shelby GT500 that starred in the 1974 B-movie Gone in Sixty Seconds, which was remade in 2000 with Nicholas Cage starring as the car-thief central character. Indeed, such is the continuing level of interest in this type of car that production of the GT500 later resumed in the USA with Carroll Shelby's blessing, using recycled original Mustang bodyshells.

Restored in 2014 as an 'Eleanor' look-alike, this manual transmission GT500 currently displays a total of 3,775 kilometres on the odometer and is described by the private vendor as in generally excellent condition in most respects with good, slightly patinated, bodywork. Finished in grey with black leather interior, this imposing car is offered with restoration invoices and Swiss Carte Grise.

Ford Mustang Shelby GT500 coupé fastback 'Eleonore' Tribute 1967
Châssis n° 7F02C123942

•Une des muscle cars les plus emblématiques des années 1960
•Transmission manuelle
•Restaurée en 2014
•Immatriculée en Suisse

L'écurie du légendaire pilote texan Carroll Shelby avait engagé la « pony car » de Ford, la Mustang, en compétition avec succès en Amérique du nord, remportant le titre du SCCA pour les voitures de série catégorie B trois saisons d'affilée au milieu des années 1960. Capitalisant sur ce succès, Shelby commença à construire des Mustang modifiées, reconnues officiellement et commercialisées par des concessionnaires sélectionnés dans le réseau Ford. Ford fournissait à Shelby des coupés Mustang Sportsroof (fastback) incomplets, qui étaient finalisés dans les ateliers de Shelby à Los Angeles.

La première Mustang Shelby, la GT350, fut présentée en 1965, animée par une version modifiée du V8 small block de 289 ci (4, 7 litres) développant 306 ch, avec des versions compétition de 340-360 ch ou même 400 ch à compresseur. Une boîte manuelle Borg-Warner à quatre rapports était montée en série sur les premières Mustang Shelby, mais une boîte automatique renforcée à trois rapports fut rapidement proposée en option.

Le train roulant avait été modifié en conséquence pour encaisser le surcroît de puissance de la GT350, avec les freins à disque Kelsey-Hayes en option, un essieu arrière de Ford Galaxie plus robuste, des amortisseurs Koni réglables et des jantes en alliage. Les première voitures étaient vendues sans sièges arrière, afin d'homologuer la GT350 comme une deux places ! Extérieurement, bien peu de choses permettaient de distinguer la GT350 de Shelby de la version de série en dehors de deux larges bandes au centre de la carrosserie. Sur la route il n'y avait bien sûr aucune comparaison.

Lorsque l'usine proposa le V8 big block de 390 ci en option sur la Mustang en 1967, Shelby surenchérit en installant le V8 Cobra Jet 428 ci (7 litres) de Ford pour créer la GT500, l'une des plus importantes et des plus emblématiques « muscle cars » des années 1960. Construite à l'usine de la firme A. O. Smith à Ionia, dans le Michigan à partir de 1968, la Mustang Shelby prenait toujours pour base la version de série, recevant toutes les modifications stylistiques et mécaniques successives de celle-ci tout en conservant ses traits caractéristiques propres, jusqu'à la fin de la production en 1970.

L'une des plus fameuses de toutes ces Mustang est celle connue sous le surnom d'Eleanor, la vedette du film de série B de 1974, 60 secondes chrono (Gone in Sixty Seconds) dont on fit un remake avec dans le rôle principal du voleur de voiture Nicholas Cage en 2000. L'engouement pour ce type de voiture fut tel que la production de la 500 GTE reprit aux États-Unis avec l'approbation de Carroll Shelby en utilisant des pièces de carrosserie Mustang originales recyclées.

Restaurée en 2014 dans le style de l'Eleanor, cette GT500 à transmission manuelle affiche actuellement un total de 3 775 kilomètres au compteur et est décrite par le vendeur comme étant en excellent état général sous tous ses aspects avec une carrosserie joliment et légèrement patinée. Grise avec intérieur en cuir noir, cette voiture imposante est vendue avec ses factures de restauration et sa carte grise suisse.