1973 Fiat Dino

2400 Coupé

Summary

  • Year of manufacture 
    1973
  • Car type 
    Coupé
  • Lot number 
    73
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Original Condition
  • Location
  • Exterior colour 
    Black

Description

1973 - Fiat Dino 2400 GT

Titre de circulation belge

Châssis n° : 0005668
Moteur n° : 0009241

Élégante configuration de couleurs
État remarquable
Cote en hausse

Antichambre de l’un des plus importants championnats du monde de sport automobile, la Formule 2 fut un redoutable terrain de combat pour les valeureux pilotes cherchant à rejoindre la Formule 1. A la fin des années 1960, impliquée dans de nombreuses disciplines, Ferrari s’intéresse alors de très près à ces deux championnats. En 1967, Il Commendatore Enzo Ferrari, décide d’engager une monoplace dotée du moteur V6 sur lequel planchait son fils Dino avant sa mort prématurée en 1956. Dans l’obligation de produire rapidement 500 moteurs pour permettre son homologation, et incapable d’assembler à un tel rythme autant de Dino 206, Maranello demande alors à Fiat de construire le moteur en grande série, et de développer une auto capable de l’accueillir.

Fiat conçoit alors deux automobiles : la première, un spider dessiné par Pininfarina, puis la deuxième, présentée quelques mois plus tard en 1967, un coupé crayonné chez Bertone. Motorisées par le V6 2,0 l Ferrari, elles avaient chacune un caractère bien différent. Le Spider, court et léger, possédait un tempérament sportif et nerveux, tandis que le GT, plus lourd et à l’empattement plus long, était plus confortable et prévisible. Légèrement restylés en 1969, ces deux icones automobiles voient chacune leur bloc réalésé à 2,4 l et leur puissance gagner 20 ch, pour culminer à 180 ch. Plus performantes et nettement améliorées du point de vue du comportement routier grâce à des roues arrière enfin indépendantes, elles se vendent néanmoins à moins d’exemplaires que leurs devancières malgré une plus longue carrière.

L’exemplaire que nous vous présentons aujourd’hui est un l’un des 6 068 coupés construits, et l’un des 2 398 en version 2,4 l. D’origine italienne, cette Dino, qui aurait eu trois propriétaires italiens avant son actuel propriétaire belge, est absolument splendide dans sa livrée Nocciola Metallizato, seyant parfaitement à son intérieur en tissu crème refait à neuf en 2016. Restaurée intégralement dans les années 2010 depuis une caisse mise à nue, elle se trouve aujourd’hui dans un très bon état, tant cosmétique que mécanique. Notre essai routier nous a permis de témoigner du dynamisme de son mélodieux V6 Ferrari, tandis qu’un examen méticuleux a révélé quelques tout petits défauts de carrosserie, notamment au niveau de la malle, une branche de volant abimé, ou une couture qui a lâché au niveau d’un accoudoir et le soufflet de levier de vitesses à reprendre. Des petits détails qui seront facilement repris par son futur propriétaire pour faire de cette désirable Dino un exemplaire en état concours.

Est. 45 000 – 55 000 €

1973 - Fiat Dino 2400 GT

Belgian registration title

Chassis n° : 0005668
Engine no.: 0009241

Elegant color combination
Remarkable condition
Rising star

Antechamber of one of the most important world championships in motorsport, Formula 2 was a formidable battleground for the brave drivers seeking to join Formula 1. At the end of the 1960s, Ferrari was involved in several disciplines and took a close interest in both championships. In 1967, Il Commendatore, Enzo Ferrari, decided to enter a single-seater in F2 with the V6 engine that his son Dino had been working on before his premature death in 1956. Obliged to produce 500 engines quickly to allow its homologation, and unable to assemble so many Dino 206 at such a rate, Maranello resorted to asking Fiat to build the engine in large series, and to develop a car capable of accommodating it.

Fiat then designed two cars: the first, a spider designed by Pininfarina, then the second, presented a few months later in 1967, a coupe designed by Bertone. Powered by the 2.0-liter Ferrari V6, each had a very different feel. The Spider, short and light, had a sporty and nervous character, while the GT, heavier and with a longer wheelbase, was more comfortable and predictable. Slightly restyled in 1969, these two automotive icons each saw their engine re-bored to 2.4-liter and their power increased by 20 hp, culminating at 180 hp. More powerful and with much-improved handling thanks to the independent rear wheels, they were nevertheless sold in smaller numbers than their predecessors despite a longer career.

The example we present to you today is one of the 6,068 coupes built, and one of the 2,398 in the 2.4L version. Of Italian origin, this Dino, which would have had three Italian owners before its current Belgian owner, is absolutely gorgeous in its Nocciola Metallizato livery, perfectly matching its cream cloth interior redone in 2016. Completely restored in the 2010s from a bare body, it is now in a very good condition, both cosmetically and mechanically. Our road test allowed us to witness the dynamism of its melodious Ferrari V6, while a meticulous examination revealed some very small bodywork defects, notably at the level of the trunk, a damaged steering wheel arm, or a seam that dropped at the level of an armrest and the gear lever bellows to be taken back. Small details that will be easily taken over by its future owner to make this desirable Dino in concours condition.

Est. 45 000 – 55 000 €

Aguttes – Auction House in Paris
The Autumn Sale 2021 / 12th of December

Public Viewing:
Vendredi 10 décembre : 12h-18h
Samedi 11 décembre : 10h-18h
Dimanche 12 décembre : 10h-18h (appoitment only)

Contact: +33 1 47 45 93 01 / [email protected]

The Auction Sale:
Sunday 12 December: 15:00 PM

Aguttes
164 bis avenue Charles de Gaullle
92 200 Neuilly-sur-Seine

For more information:
Contact: +33 1 47 45 93 01 / +33 6 16 91 42 28 / [email protected]

https://expertise.aguttes.com/estimation-automobiles-de-collection/