1965 Fiat 500

Summary

  • Year of manufacture 
    1965
  • Chassis number 
    0879050
  • Lot number 
    227
  • Condition 
    Used
  • Location
  • Exterior colour 
    Other

Description

1965 FIAT 500F
Chassis no. 0879050

Apart from a Ferrari, no car is more recognisable as classically Italian than the FIAT 500. Replacement for FIAT's much-loved 500 'Topolino', the Nuova 500 debuted in 1957. A radical departure from its predecessor's essentially pre-war design, FIAT's new baby featured unitary construction, an opening fabric roof and all-independent suspension while carrying its engine at the rear. The 479cc power unit was an air-cooled overhead-valve twin and the gearbox a four-speeder. The austerity of the basic 500 - it was known as the 'Economica' - was not well received, prompting the swift introduction of a revised and better equipped model, which first appeared towards the end of 1957 at the Turin Show. Refinements incorporated in this less Spartan version included wind-down windows, an upholstered rear seat, column-mounted switch-gear stalks and hubcaps. Introduced in 1960, the successor 500D used the 499.5cc engine of the 500 Sport in de-tuned form. In 1965 it was superseded by the 500F, the latter's altered bodywork incorporating front-hinged doors and a shortened sunroof, while mechanical improvements included a strengthened transmission. Maximum power increased to 22bhp and the top speed to within a whisker of 60mph (96.5km/h).

An immense success for FIAT, almost 3,000,000 of these adorable little cars had been sold when production ceased in 1975. The 500 remains as popular today as it ever was, and only a few years ago was voted 'Sexiest Car' by the readers of Top Gear magazine. Economical fun on four wheels, the Nuova 500 is well supported for spares by the Owner's Club and numerous recognised specialists.
This FIAT 500F was purchased in Italy by the current vendor in 1990 and registered in his driver's name as the owner was not resident in Italy at that time. The FIAT was not registered in the owner's name until 1998 but regularly used. Finished in red with beige interior, the car was restored in 1998 and again in 2015, with over €10,000 being spent according to the vendor, and is described by him as in good condition with excellent bodywork. Related bills are on file together with a cancelled Italian registration document and current Swiss Carte Grise for a 'Veicolo d'Epoca' (Historic Vehicle).

Fiat 500F 1965
Châssis n° 0879050

•Petite Fiat emblématique
•Aux mains de l'actuel propriétaire depuis 1990
•Restaurée en 1998 et en 2015
•Immatriculée en Suisse comme véhicule d'époque

Mise à part une Ferrari, aucune classique italienne n'est aussi reconnaissable que la Fiat 500. Remplaçante de la 500 « Topolino » adulée de Fiat, la Nuova 500 fit ses débuts en 1957. Radicalement différente de sa devancière conçue avant la guerre, la nouvelle petite Fiat faisait appel à une structure monocoque, recevait un toit ouvrant en toile et une suspension indépendante avec un moteur à l'arrière. Le bicylindre à soupapes en tête de 479 cm3 était refroidi par air et la boîte de vitesses était à quatre rapports. L'austérité de la 500 de base – baptisée « Economica » - ne fit pas l'unanimité, laissant rapidement place à un modèle mieux équipé qui fit son apparition vers la fin de 1957 au salon de Turin. Les raffinements apportés à cette version moins spartiate comprenaient des vitres descendantes, un siège arrière rembourré, un changement de vitesse au volant et des enjoliveurs. La 500D, qui lui succéda en 1960, empruntait le moteur de 499,5 cm3 de la 500 Sport, dans une mouture moins poussée. En 1965, elle fut remplacée par la 500F, dont la carrosserie modifiée recevait des portières articulées à l'avant et un toit ouvrant raccourci, tandis que les modifications mécaniques concernaient la transmission renforcée. La puissance maximale était portée à 22 ch et la vitesse de pointe à près de 100 km/h (96,5 km/h).

Immense succès commercial de Fiat, près de 3 000 000 de ces adorables petites voitures avaient été construites lorsque la production cessa en 1975. La 500 reste toujours aussi populaire aujourd'hui et fut élue « voiture la plus sexy » il y a quelques années par les lecteurs du magazine Top Gear. On trouve encore des pièces détachées auprès du club des propriétaires et de nombreux spécialistes pour la Nuova 500, véritable objet plaisir sur quatre roues.

Cette Fiat 500F a été achetée par le vendeur en Italie en 1990 et immatriculée au nom de son conducteur habituel, le propriétaire n'étant pas résident en Italie à l'époque. Elle ne fut pas immatriculée au nom du propriétaire avant 1998, mais fut utilisée régulièrement. Rouge avec intérieur beige, la voiture a été restaurée en 1998 puis à nouveau en 2015, plus de 10 000 € ayant été dépensés selon le vendeur qui la décrit comme étant en bon état avec une excellente carrosserie. Les factures figurent au dossier, ainsi que les papiers de l'ancienne immatriculation italienne et la carte grise suisse « Veicolo d'Epoca » (véhicule historique) en cours.