1984 Ferrari Mondial

Summary

  • Year of manufacture 
    1984
  • Chassis number 
    ZFFLC15S000057639
  • Lot number 
    31
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Used
  • Number of seats 
    2
  • Location
  • Exterior colour 
    Other
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

1984 Ferrari Mondial QV Cabriolet
Chassis no. ZFFLC15S000057639

Ferrari's first effort at building a car suitable for markets throughout the world, the Mondial 8 deployed the 308GT4's 3.0-litre quad-cam V8 engine in a lengthened version of the latter's chassis. Transmission and running gear remained much the same, with five-speed transaxle and independent suspension all round. Although reckoned by some to be less sporting than other Ferraris, the Mondial was still good for 225km/h-plus and its ride quality and comfort scored over long distances. Considerably roomier than previous Ferrari 2+2s, the Pininfarina-styled Mondial has been described by Car magazine as, "the closest you'll get to supercar family transport". Developments included a proper (non-Targa) Cabriolet, the introduction of a more-powerful Qv (quattro-valvole: four valves per cylinder) engine in 1982 and enlargement to 3.2 litres for 1985. But Ferrari had not finished with the Mondial just yet. For 1989 the V8 engine was increased in capacity once again - this time to 3.4 litres - and, demonstrating that racing really does improve the breed, transmitted its 300bhp to the road via a transversale (transverse) five-speed gearbox developed using experience of this transmission arrangement gained in Formula 1. The Mondial 't' featured two other Ferrari 'firsts': power-assisted rack and pinion steering and cockpit-adjustable ride quality control. Anti-lock brakes were another standard feature, as was air conditioning.

The Mondial Qv cabriolet offered here has the quattro-valvole (four valves per cylinder) engine introduced in 1982. According to the vendor, the Ferrari was delivered new in Switzerland and has had two previous owners. After the second owner passed away, the car remained unused for some 15 years before being extensively re-commissioned, including a new top, in 2015 when it was purchased by the current owner. The relatively low odometer reading of some 44,000 kilometres can be verified by reference to the original documents, including the instruction manual and service book, which come with the car.

Finished in red with Cognac leather interior, and described by the vendor as in very good condition throughout, this most practical of modern Ferraris also comes with a FIVA Identity Card, (2016), sundry invoices, MFK document, Swiss Carte Grise, and assorted previous-ownership paperwork: copies of old registration document and bill of sale, etc.

Ferrari Mondial QV cabriolet 1984
Carrosserie Pininfarina
Châssis n° ZFFLC15S000057639

•Livrée neuve en Suisse
•Une des 629 Mondial QV cabriolet construites
•Seulement trois propriétaires
•Environ 44 000 kilomètres d'origine
•Immatriculée en Suisse

Première tentative de Ferrari pour construire une voiture adaptée à tous les marchés internationaux, la Mondial 8 utilisait le V8 3 litres quatre arbres de la 308 GT4, monté dans une version allongée du châssis de cette dernière. Transmission et suspensions restaient à peu près identiques avec la boîte transaxle à cinq rapports et une suspension indépendante aux quatre roues. Considérée par certains comme moins sportive que les autres Ferrari, la Mondial dépassait quand même les 225 km/h et sa tenue de route et son confort autorisaient les longs voyages. Elle était aussi l'une des première Ferrari à bénéficier d'un traitement anticorrosion au zinc pour ses panneaux de carrosserie. Considérablement plus habitable que les premières 2+2, la Mondial à carrosserie Pininfarina était décrite par le magazine Car comme « ce qu'on peut faire de plus proche d'une supercar en termes de transport familial ». Les différentes évolutions furent un vrai cabriolet (pas de type Targa), l'adoption du moteur QV (Quattro Valvole, quatre soupapes par cylindre) plus puissant en 1982 et la cylindrée portée à 3, 2 litres en 1985. Mais Ferrari n'en n'avait pas fini avec la Mondial. En 1989, le V8 fut à nouveau réalésé – cette fois à 3,4 litres - et, démontrant que la course améliore vraiment la race, transmettait ses 300 ch à la route via une boîte à cinq rapports transversale mettant en pratique l'expérience acquise en Formule 1 avec cette transmission. La Mondial T adoptait deux autres « premières » pour Ferrari, une direction à crémaillère assistée et un contrôle d'amortisseurs réglables depuis le tableau de bord. L'antiblocage des freins était également de série de même que l'air conditionné.

Le cabriolet Mondial QV proposé ici est doté du moteur quattro valvole (quatre soupapes par cylindre) dévoilé en 1982. Selon le vendeur, la Ferrari a été livrée neuve en Suisse et n'a eu que deux propriétaires précédents. Après le décès du second, la voiture est restée inutilisée pendant une quinzaine d'années, avant d'être entièrement révisée, incluant une nouvelle capote en 2015, lorsqu'elle fut achetée par le vendeur. Le kilométrage relativement bas affiche 44 000 kilomètres et peut être vérifié en se référant aux documents originaux, comprenant le manuel d'instruction et le carnet d'entretien, vendus avec la voiture.

Rouge avec intérieur en cuir Cognac et décrite par le vendeur comme en très bon état général, cette Ferrari moderne et pratique possède également sa carte d'identité FIVA (2016), diverses factures, son document MFK, sa carte grise suisse et divers papiers provenant des précédents propriétaires, anciens papiers d'immatriculation et contrat de vente, etc.