1949 Bristol 402

Summary

  • Year of manufacture 
    1949
  • Chassis number 
    402706
  • Engine number 
    1556
  • Lot number 
    240
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Used
  • Number of seats 
    2
  • Location
  • Exterior colour 
    Other
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

1949 Bristol 402 Cabriolet
Chassis no. 402706
Engine no. 1556

THE BRISTOL

In 1946 the Bristol Aeroplane Company, finding itself with surplus capacity and skills, embarked on the manufacture of luxury cars. With the introduction in 1948 of the 401 - the first of its exquisitely styled aerodynes - Bristol began to move away from the pre-war design the company had inherited from BMW. Carrozzeria Touring provided the Superleggera method of body construction that overlaid alloy panels on a lightweight tubular-steel framework, while the low-drag shape was achieved after hours of experimentation in Bristol's wind tunnel. The 401, and its soft-top sister car, the 402, continued to use the preceding 400 model's running gear and legendary BMW-based, 2-litre, six-cylinder engine with its ingeniously arranged, pushrod-operated, inclined valves. The gearbox remained a manual four-speed unit with first gear freewheel. Aircraft-industry standards of construction did not come cheap however - at staggering prices the Bristol cost as much as an Aston Martin DB2.

THE MOTORCAR OFFERED

This stunning Bristol 402 Cabriolet is one of just 26 examples built, of which perhaps as few as 13 remain. According to original registration records on file, chassis 402706 was originally sold in April 1950 to Prince Varananda Dhavaj Chudadhuj, a Thai royal living in England. Prince Varananda had enlisted in the Royal Air Force in 1942 under the name Nicky Varanand, and two years later he was one of 12 Spitfire pilots to patrol Utah Beach during the D-Day invasion of Normandy.

After his l950 purchase, Prince Varananda kept the Bristol for about half a decade, before the 402 Cabriolet was acquired by Thomas Anderson of Belfast, Northern Ireland. Mr. Anderson and his wife would use the 402 when touring in England and on the continent (confirmed by period photos) before it was passed among a succession of Irish owners. In January 1984, the 402 was acquired by A.M. McCurdy of Banbridge, who retained it for almost three decades.

In 2012, Bristol 402 Cabriolet chassis number 402706 was sold to Bristol specialist Brian May of England, who undertook a sympathetic restoration. Acquired by the consignor in early 2016, a Southern California-based collector of distinct pre and post war sports cars, the Bristol was treated to a more comprehensive restoration by Custom Classics of Lancaster, California, which included refinishing the body in bright blue, the car's original color. As this work was being carried out, the engine was rebuilt by well-known UK-based Bristol specialist INEngineering. When the work was completed in August of 2016, the Bristol was exhibited at the Pebble Beach Concours d'Elegance and, after further finishing work, it was presented the following June at the Rodeo Drive Concours d'Elegance and then in August 2017 at The Quail, A Motorsports Gathering. The owner, a true driving enthusiast, also enjoyed the car on the 2017 running of the California Mille and the Quail Rally.

Beautifully presented in all respects and well documented by a wonderful file that includes period photos, registrations, and a rare, original workshop manual, this striking 402 Cabriolet is a testament to Bristol's unique postwar automotive efforts. It would make an exquisite addition to any collection and should expect a warm welcome at any Concours d'Elegance or British car show. With so few examples remaining, the 402 is an exceptionally rare open touring car, with the inherent power and prestige of the venerable Bristol engine.

Bristol 402 cabriolet 1949
Châssis n° 402706
Moteur n° 1556

Moteur 6 cylindres en ligne simple arbre à cames 1 971 cm3
3 carburateurs Solex
80 ch à 4 200 tr/min
Transmission manuelle à 4 rapports
Suspension avant indépendante – essieu arrière rigide
Freins à tambour hydrauliques aux 4 roues

* Cabriolet Bristol sophistiqué, produit à seulement 26 exemplaires
*Acheté par un prince Thaï, pilote le jour du débarquement en Normandie
*Vendeu avec un dossier historique complet comprenant des photos d'époque
*Élégant cabriolet grand tourisme britannique

BRISTOL

En 1946, la Bristol Aeroplane Company, se trouvant en sureffectif se lança dans la construction de voitures de luxe. Après la présentation de la 401 en 1948 – la première de ses créations au style élégant - Bristol commença à s'éloigner des recettes d'avant-guerre qu'elle avait héritées de BMW. La Carrozzeria Touring lui fournit la méthode de construction Superleggera pour ses carrosseries, des panneaux d'alliage reposant sur un fin treillis tubulaire, tandis que sa forme aérodynamique était élaborée après des heures de recherche dans la soufflerie Bristol. La 401, et son pendant cabriolet la 402, continuait à faire appel au train roulant des précédents modèles 400 et au légendaire 6 cylindres en ligne 2 litre d'origine BMW avec son ingénieux système de soupapes inclinées commandées par culbuteur. La boîte restait la 4 rapports manuelle avec une première en roue libre. Les exigences de construction de l'industrie aéronautique ne contribuaient pas à abaisser le prix – un prix exorbitant, la Bristol coûtait aussi cher qu'une Aston Martin DB2.

LA VOITURE PROPOSÉE

Cet étonnant cabriolet Bristol 402 est l'un des 26 exemplaires construits, dont il ne reste peut-être que 13 aujourd'hui. Selon les registres originaux figurants au dossier, le châssis 402706 fut vendu à l'origine en avril 1950 au Prince Varananda Dhavaj Chudadhuj, membre de la famille royale Thaï résidant en Angleterre. Le prince Varananda s'était engagé dans la Royal Air Force en 1942, sous le nom de Nicky Varanand, et deux ans plus tard fut l'un des 12 pilotes de Spitfire à patrouiller au-dessus d'Utah Beach le Jour-J, lors du débarquement en Normandie.

Après cet achat en l950, le prince Varananda garda la Bristol pendant une demie décennie, avant de céder le cabriolet 402 à Thomas Anderson de Belfast, en Irlande du nord. M. Anderson et son épouse allaient utiliser la 402 pour faire du tourisme en Angleterre et sur le continent (confirmé par des photos d'époque), avant de passer aux mains d'une suite de propriétaires Irlandais. En janvier 1984, la 402 fut acquise par A.M. McCurdy de Banbridge, qui la conserva pendant presque trois décennies.

En 2012, le cabriolet Bristol 402 châssis numéro 402706 fut vendu au spécialiste Bristol Brian May en Angleterre, qui entreprit une sympathique restauration. Acquise début 2016 par le vendeur, un collectionneur de modèles d'avant et d'après-guerre basé en Californie du sud, la Bristol fut l'objet d'une restauration plus complète chez Custom Classics de Lancaster, en Californie, qui comprenait une peinture en bleu vif, la couleur originale de la voiture. Pendant ce temps, le moteur fut refait par le spécialiste Bristol bien connu au Royaume-Uni, INEngineering. Une fois le travail accompli, en août 2016, la Bristol fut exposée au concours d'élégance de Pebble Beach et, après des travaux de finition, elle fut présentée en juin suivant au concours d'élégance de Rodeo Drive, puis en août 2017 au rassemblement de The Quail. Le propriétaire, un vrai passionné de conduite, engagea également la voiture au California Mille et au Quail Rally en 2017.

De superbe présentation sous toutes les coutures, documenté par un magnifique dossier comprenant des photos d'époque, des inscriptions et un manuel d'entretien original, ce remarquable cabriolet 402 est un témoignage unique de l'implication de Bristol dans l'automobile après la guerre. Il fera un complément séduisant à toute collection et sera chaleureusement accueilli à n'importe quel concours d'élégance ou manifestation de classiques britanniques. Avec si peu d'exemplaires survivants, la 402 est un cabriolet exceptionnellement rare, auréolé du prestige et de la puissance du vénérable moteur Bristol.