2002 Bentley Continental

T Mulliner

Summary

  • Year of manufacture 
    2/2002
  • Mileage 
    32 000 km / 19 884 mi
  • Car type 
    Coupé
  • Electric windows
    Yes
    Climate control
    Yes
    Airbags
    Yes
    ABS
    Yes
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Used
  • Exterior brand colour 
    Royal Blue
  • Interior colour 
    Beige
  • Interior type 
    Leather
  • Number of doors 
    2
  • Number of seats 
    4
  • Location
  • Exterior colour 
    Blue
  • Gearbox 
    Automatic
  • Performance 
    420 BHP / 426 PS / 314 kW
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

Lorsque W.O Bentley fonde la marque portant son nom en 1920, il se spécialise dans les voitures de sport et conquiert ses lettres de noblesse en compétition, plus particulièrement sur le circuit des 24 heures du Mans où la marque s’impose à cinq reprises dans les années 20. Lors de sa première victoire en 1924, La Bentley était la première voiture à posséder des freins dans les quatre roues. Lorsque W.O Bentley se voit contraint de céder son entreprise à Rolls-Royce en 1931, la marque conserve le même esprit sportif avec des performances toujours aussi élevées.  Ce n’est qu’après 1945, au nom d’une nécessaire standardisation de la production, que les Bentley reprennent les mêmes châssis et motorisations de la gamme Rolls-Royce avec seul le dessin de la calandre pour différencier les deux marques.

La Bentley Continental R, présentée au Salon de Genève 1991, se distingue fortement des modèles Bentley du moment, en renouant avec le caractère sportif qui était l’identité propre à la marque lors de sa fondation. Elle est la première Bentley depuis longtemps à bénéficier d’une carrosserie spécifique, sans équivalent dans la gamme Rolls-Royce. Une première depuis le retrait de la Bentley Continental S3 en 1965. Son design très personnel est dû au talent de John Heffernan et Ken Greenly et du carrossier H.J Mulliner. Aussi luxueuse que sportive, la Continental R est l’une des voitures les plus chères au monde.

Le gabarit de la Continental R est impressionnant avec une longueur de 5.34 m et un poids à vide de 2.4 tonnes. Basée sur la plate-forme de la berline Turbo R, la voiture est motorisée par le V8 de cette dernière, une motorisation dont la gamme Rolls est exempte. Un 6,75 litres suralimenté par un turbo Garrett, dont la puissance s’élève à 320 ch à 4200 tr/mn, puis 385 cv avec l'appoint d'un échangeur (initialement sur les Continental S, cette solution sera appliquée à toutes les R ensuite).  La transmission est assurée par la nouvelle boîte automatique GM  à quatre rapports. Ainsi gréée, la Bentley Continental R file à plus de 230 km/h, le 0 à 100 km/h étant couru en 6,6 secondes et une consommation dépassant aisément les 20 litres au 100 km. Ceci en fait la plus brillante, la plus rapide Bentley depuis la grande époque du fondateur, Walter Owen.

Décidé à maintenir au plus haut niveau son coupé Continental, Bentley présente en 1996 la Bentley Continental T, version encore plus performante de la R. La voiture bénéficie du moteur le plus puissant jamais monté sur une Bentley. Le V8 porté à 420 ch et 800 Nm de couple (881 Nm en 1997) en fait un modèle sans égal.

La tonalité a plus été mise sur la sportivité que sur le confort, même si ce dernier reste digne d’une Bentley. L’empattement raccourci de dix centimètres et le pavillon réduit offrent à la silhouette un caractère plus dynamique. De même, les passages de roues sont élargis sensiblement.

La production de la Continental T sera au total de 439 exemplaires dont :

o   Continental T (1996–2002): 322 (224 conduite à gauche)

o   Continental T Mulliner (1999): 23

o   Continental T Le Mans (2001): 5

o   Continental SC (1999): 73

o   Continental SC Mulliner (1999): 6

L'auto proposée a été livrée neuve à Monaco en février 2002 et a connu trois propriétaires. Elle est dans une livrée Royal Blue, intérieur Tangier (sable). Il s'agit d'une des 23 Continental T Mulliner.

La voiture a toujours été suivie dans le réseau ou chez des spécialistes Bentley et son entretien a été rigoureux. La dernière révision a été effectuée en 2020, une révision annuelle sera faite pour la vente.

Elle est en parfait état de présentation et de fonctionnement. La peinture est de très belle qualité et ne souffre d'aucun défauts. L'intérieur est en parfait état, les cuirs sont impeccables et tout fonctionne (réglage des sieges notamment, défaut souvent noté sur les Continental de cette génération).

En mécanique elle fonctionne parfaitement avec cette sonorité si caractéristique. Le moteur prend parfaitement ses tours, la boite passe sans a-coups. Le freinage est très bon compte tenu du poids de la bête...

Reprise et financement possible.

Crédits Photos Nino Hamet pour Eleven Cars