2003 Aston Martin DB7 Zagato

Summary

  • Year of manufacture 
    2003
  • Chassis number 
    SCFAE22353K700096
  • Lot number 
    57
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Used
  • Number of seats 
    2
  • Location
  • Exterior colour 
    Other
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

2003 Aston Martin DB7 Zagato Coupé
Coachwork by Carrozzeria Zagato
Chassis no. SCFAE22353K700096

Co-judges at California's Pebble Beach Concours d'Elegance in 2001, Dr Ulrich Bez, CEO of Aston Martin, and Andrea Zagato of the eponymous Italian design house, conceived the idea of an exclusive sports car recalling the beautiful DB4 GT Zagato, a mere 19 of which were made in the early 1960s. (Arguably the most desirable of post-war Aston Martins, the DB4 GT Zagato captured the imagination of enthusiasts like few cars before or since, a state of affairs that led to its resurrection in the late 1980s/early 1990s when a further six cars were sanctioned by the works). The model chosen as the basis for the two companies' new joint venture was the DB7 Vantage supercar.

Like its illustrious predecessor, the DB7 Zagato has a shortened wheelbase and only two seats, but unlike the DB4 GT Zagato, which was a lightweight 'homologation special' for competition use, its 21st Century equivalent was conceived as a luxury grand tourer. The DB7 Zagato was styled at the Italian carrozzeria's Turin base by Nori Harada, a pupil of the famous Ercole Spada, designer of the DB4 GT Zagato. Given the extent of Zagato's planned alterations, the car was based on the strengthened open-top bodyshell of the DB7 Volante. Bodies were despatched to Turin for shortening and altering to incorporate Zagato's trademark 'double bubble' roof before returning to Aston Martin's Bloxham factory for trimming and finishing. Sleek and muscular, the DB7 Zagato, with its referential grille, long bonnet, and truncated tail, marked a return to the styling that made the DB4 GT Zagato an all-time classic.

Shorter, lighter, and with its 6.0-litre V12 engine delivering a maximum output of 440bhp, 20bhp more than the standard DB7 Vantage, the Zagato offered superior performance. The suspension and brakes were upgraded also, while the interior - Spartan yet comfortable like that of the DB4 GT - boasts unique untreated leather upholstery, designed to wear and age around the owner.
In July 2002 the DB7 Zagato was unveiled to selected potential customers at an exclusive preview at Savile Row tailors, Gieves & Hawkes. Production was limited to only 99 units for delivery in 2003, thus guaranteeing their status as collectible classics of the future.

Number '96' of the 99 cars produced, this very late example was built in June 2003 and first registered in December of that year. A desirable manual transmission model, the Zagato was delivered new in February 2004 by Kroymans Aston Martin in Holland to Mr Mak Van Waay (see pre-order correspondence on file). In 2006 the Aston moved to Germany where it was registered by a Mr Berthold, and in 2012 found its way to Switzerland. The current owner bought the car to add to his distinguished Aston Martin collection. Used sparingly, this beautiful Zagato is untouched and remains highly original. Presented in excellent condition, this exclusive and exotic Aston Martin is offered with a Certificate of Conformity, Swiss registration papers, Abgas-Dokument, and its personalised DB7 Zagato book with badge ('DB7 Zagato, car 096 of 099').

Aston Martin DB7 Zagato coupé 2003
Carrosserie Zagato
Châssis n° SCFAE22353K700096

•96e des 99 voitures construites
•Moteur V12 et boîte manuelle recherchée
•Environ 6 000 kilomètres d'origine
•Issue d'une collection d'Aston Martin privée

Membre du jury du Concours d'Élégance de Pebble Beach en Californie en 2001, le Dr Ulrich Bez, président d'Aston Martin et Andrea Zagato de la carrozzeria italienne éponyme, imaginèrent une sportive exclusive évoquant la magnifique DB4 GT Zagato, dont seulement 19 exemplaires avait été construits au début des années 1960 (sans conteste la plus séduisante des Aston Martin d'après-guerre, la DB4 GT Zagato a fasciné les passionnés comme peu de voitures avant elle et après elle, un état de fait qui amena à sa résurrection à la fin des années 1980 et au début des années 1990 lorsque six voitures furent approuvées par l'usine). Le modèle choisi comme base par la joint venture des deux sociétés était la supercar DB7 Vantage.

Comme son illustre devancière, la DB7 Zagato repose sur un empattement raccourci et n'offre que deux places, mais contrairement à la DB4 GT Zagato, qui était une « spéciale homologation » allégée pour la compétition, son équivalente du 21e siècle avait été conçue comme une Grand Tourisme luxueuse. La DB7 Zagato a été dessinée dans les bureaux de la carrozzeria italienne à Turin par Nori Harada, un élève du fameux Ercole Spada, le designer de la DB4 GT Zagato. Compte tenu de l'étendu des transformations prévues par Zagato, la voiture fut construite sur la base renforcée de la version cabriolet DB7 Volante. Les carrosseries étaient envoyées à Turin pour être raccourcies et modifiées afin d'y intégrer le fameux toit à « double bulle » typique de Zagato, avant d'être renvoyées à l'usine Aston Martin de Bloxham pour la garniture et la finition. Élégante et musculeuse, la DB7 Zagato, avec sa grille de calandre caractéristique, son long capot et son arrière tronqué, marquait un retour au style qui avait fait de la DB4 GT Zagato une classique indémodable.

Plus courte, plus légère avec son V12 de 6 litres délivrant une puissance maximale de 440 ch, 20 ch de plus que la DB7 Vantage de série, la Zagato offrait des performances supérieures. La suspension et les freins étaient améliorés, tandis que l'intérieur – spartiate mais confortable, comme celui de la DB4 GT – s'enorgueillissait d'une sellerie en cuir non traité, conçu pour vieillir et se patiner autour du propriétaire.

En juillet 2002, la DB7 Zagato fut dévoilée au cours d'une avant-première exclusive chez le tailleur de Savile Row, Gieves & Hawkes, pour attirer d'éventuels clients. La production était limitée à seulement 99 unités, livrables en 2003, leur garantissant un statut de futur modèle de collection.

Numéro 96 des 99 voitures produites, cet exemplaire tardif a été construit en juin 2003 et immatriculé en décembre de cette année-là. Séduisant modèle à transmission manuelle, la Zagato a été livrée neuve en février 2004 par Kroymans Aston Martin en Hollande à M. Mak Van Waay (voir la correspondance avant commande au dossier). En 2006, l'Aston passa en Allemagne où elle fut immatriculée par un certain M. Berthold et, en 2012, elle trouva le chemin de la Suisse. Son actuel propriétaire a acheté la voiture pour l'ajouter à sa prestigieuse collection d'Aston Martin. Utilisée parcimonieusement, cette magnifique Zagato est immaculé et dans son état d'origine. Présentée en excellent état, cette exclusive et exotique Aston Martin est vendue avec son certificat de conformité, ses papiers d'immatriculation suisse, son Abgas-Dokument et son livret DB7 Zagato personnalisé ainsi que sa plaque (DB7 Zagato, voiture 096 de 099).