1965 Alvis TE 21

Summary

  • Year of manufacture 
    1965
  • Chassis number 
    27321
  • Lot number 
    282
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Used
  • Number of seats 
    2
  • Location
  • Exterior colour 
    Other
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

1965 Alvis TE21 Drophead Coupé
Coachwork by Park Ward
Chassis no. 27321

Engineer T G John founded the Alvis company in 1919 when he acquired the rights to an automobile engine, and with it the brand name of its aluminium pistons - Alvis. Manufactured by T G John Ltd, the first Alvis - the 10/30hp - appeared in 1920 and the subsequent 12/50 succeeded in establishing the firm's reputation as builder of fine sporting cars. More luxurious models were developed during the 1930s, though always of a sporting inclination, but in the immediately post-war years the range might best be described as worthy but unexciting.

That all changed in 1955 when the first production Alvis styled by Swiss carrossier Graber appeared, bringing a much-needed injection of Continental style and modernity to the Coventry manufacturer's range. Introduced at the 1958 Motor Show, the Park Ward-built TD21 replaced that first Graber-styled coupé, the TC108G. The latter's torquey, 3.0-litre, overhead-valve six was retained, and after February 1959 came with 120bhp on tap courtesy of a redesigned 'six-port' cylinder head. Inside there were improvements to the accommodation, with increased headroom and legroom, especially in the rear. Lockheed servo-assisted disc brakes were now an option, becoming standardised for 1960. Sporting a distinctive stacked-headlight front end first seen on Graber's Alvis coupé at the 1963 Geneva Salon, the successor TE21 model – also known as the 3-Litre Series III - entered production the following year. Maximum power was now 130bhp and there was a choice of gearboxes: ZF five-speed manual or Borg Warner automatic, while the adoption of the German firm's power assisted steering was another welcome development. Alvis had completed a total of only 349 TE21s by the time production ceased in October 1966, most of which were two-door sports saloons. The successor TF21 model only lasted for another year, its passing marking the end of Alvis passenger car production.

A left-hand drive example equipped with manual transmission, this rare TE21 drophead comes with an extensive history file of receipts relating to its time in Holland, where it had gone circa 1993 having previously been owned by one J P Wrigley of Craven Arms, UK. The current owner, a prominent UK-based private collector, purchased the Alvis in 2017 and brought it back to the UK where it is currently registered as 'FDU 752C'. The car is finished in Burgundy with dark blue leather interior and matching carpets, hood and hood envelope. A wonderful opportunity to own one of the final examples of this coachbuilt British thoroughbred.

Alvis TE21 cabriolet 1965
Carrosserie Park Ward
Châssis n° 27321

•Une des 349 TE21 construites
•Rare exemplaire à conduite à gauche
•Transmission manuelle
•Issue d'une importante collection privée du Royaume-Uni
•Immatriculée au Royaume-Uni

L'ingénieur T. G. John a fondé l'Alvis company en 1919 après avoir acquis les droits sur un moteur automobile et avec ceux-ci le nom de la marque de ses pistons en aluminium - Alvis. Construite par by T. G. John Ltd, la première Alvis - la 10/30 HP – apparut en 1920 et la 12/50 lui succéda, établissant la réputation de la société comme constructeur de sportives raffinées. Des modèles plus luxueux furent développés au cours des années 1930, toujours a tendance sportive, mais dans l'immédiat après-guerre, la gamme était devenue intéressante mais bien peu excitante.

Tout cela changea en 1955 lorsque la première Alvis de série, dessinée par le carrossier suisse Graber, apparut, apportant une dose de style continental et de modernité bien nécessaire à la gamme du constructeur de Coventry. Dévoilée au salon de 1958, la TD21, construite par Park Ward, remplaça le premier coupé dessiné par Graber, la TC108G. Le coupleux moteur 6 cylindres 3 litres à soupapes en tête était conservé et après février 1959 donnait 120 ch, grâce à une culasse à six conduits d'admission redessinées. À l'intérieur, il y avait une nette amélioration de l'habitabilité avec une meilleur garde au toit et plus de place pour les jambes, notamment à l'arrière. Des freins Lockheed servo-assistés étaient proposés en option, puis en série à partir de 1960. Arborant un avant caractéristique avec des phares superposés inaugurés par le coupé Alvis de Graber au salon de Genève1963, son successeur le modèle TE21– aussi connu sous le nom de 3 Litre Series III – entra en production l'année suivante. La puissance maximale était désormais de 130 ch et on avait le choix entre une boîte manuelle ZF à cinq rapports ou une boîte automatique Borg Warner, et l'adoption d'une direction assistée de la même firme allemande était la bienvenue. Alvis avait construit un total de seulement 349 TE21 lorsque cessa la production en octobre 1966, la plupart étant des berlines deux portes. Le modèle TF21 qui lui succéda ne fut produit qu'une année, son arrêt parquant la fin d'Alvis comme constructeur d'automobiles particulières.

Exemplaire à conduite à gauche équipé d'une transmission manuelle, ce rare cabriolet TE21 est vendu avec un dossier historique complet remontant au temps où il était en Hollande, où il se trouvait en 1993, ayant préalablement été la propriété de J. P. Wrigley de Craven Arms, au Royaume-Uni. L'actuel propriétaire, un éminent collectionneur privé du Royaume-Uni, a acheté l'Alvis en 2017 et l'a ramenée au Royaume-Uni où elle est actuellement immatriculée sous le numéro FDU 752C. La voiture est Bordeaux avec un intérieur en cuir bleu foncé et des moquettes, une capote et une housse de capote assorties. Superbe occasion de posséder un des derniers exemplaires de ce pur-sang britannique.