1970 Renault Alpine

1600 S

Summary

  • Year of manufacture 
    1970
  • Mileage 
    61 690 km / 38 333 mi
  • Car type 
    Coupé
  • Chassis number 
    16662
  • Lot number 
    81
  • Competition car 
    Yes
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Restored
  • Number of doors 
    2
  • Number of seats 
    2
  • Location
  • Exterior colour 
    Blue
  • Gearbox 
    Manual
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

Alpine A110 1600 S 1970

C’est à la berlinette qu’Alpine doit sa réputation internationale. La plus connue est la version A 110 qui désigne au départ les modèles équipés du moteur de la Renault 8 et succède aux A 106 (moteur de la 4 CV) et A 108 (moteur de la Dauphine). Comme toutes les Alpine, la berlinette est dotée d’une carrosserie en résine renforcée de fibre de verre et, comme toutes les Alpine après le coach des débuts, elle repose sur un châssis-poutre original. Elle doit son succès à sa légèreté et à sa maniabilité qui sont à l’origine d’un nouveau style de pilotage, le dérapage contrôlé. Loin de la desservir cette propension au survirage va être un atout et la berlinette remportera le premier championnat du monde des rallyes en 1973, alors qu’elle affiche déjà plus de dix ans. Ce succès ne fera qu’augmenter l’aura de la berlinette qui va continuer d’évoluer. Ses mécaniques Renault successives lui apportait la fiabilité et lui assuraient un entretien économique dans le réseau Renault. Elle vit ainsi passer successivement sous son capot les 4 cylindres R8 (55 ch), R8 Major (66 ch), R8 Gordini (1108 cm3/85-95 ch, puis 1255 cm3/115 ch), R16 (90 ch), R16 TS (92 ch-138 ch), R12 TS (81 ch), R17 TS (140 ch).
Cette Alpine A110 1600 S (N° 16662) du 28 mai 1970 affiche 61 690 km au compteur. Sa peinture n’est pas d’origine.
Elle a été modifiée, caisse allégée dotée d’un kit carrosserie avec ailes type Gr 4.
 La traverse avant a été remplacée en 1979 et les planchers ont été rénovés avec des matériaux nautiques. Elle est dotée d’équipements Rallye d'époque, arceau, sièges baquets, volant trois branches et gros réservoir « plastique ».
 L’extincteur n’est pas raccordé. Le moteur d'origine a été remplacé par un bloc retravaillé en 1, 8 litre
alimenté par des carburateurs 45 DCOE et doté de durits silicone. La mécanique est propre et sa mise en route se fait sans difficulté avec montée en régime sans à-coup et un ralenti stable. Pas de fumée anormale au démarrage ou à l’accélération.
 La « grosse » boîte à couple court offre des passages de rapports sans difficulté en statique. La voiture est équipée d’un autobloquant. Un embrayage « racing » a été installé en 2015 (volant moteur rectifié). Les trains roulants montrent un bon état apparent des éléments visibles.
La voiture est équipée de « gros freins », le maître-cylindre a été remplacé en 2015. Le frein à main est de type hydraulique. Le faisceau électrique a été révisé et modifié avec relais et fusibles. Le démarreur a été remplacé en 2015. Les pneumatiques présentent une usure de 50%.