1973 Alfa Romeo Montreal

Summary

  • Year of manufacture 
    1973
  • Chassis number 
    14270151
  • Lot number 
    168
  • Condition 
    Used
  • Location
  • Exterior colour 
    Other

Description

1973 Alfa Romeo Montreal Coupé
Coachwork by Carrozzeria Bertone
Chassis no. 14270151

Inspired by Bertone's Alfa-based styling exercise penned by Marcello Gandini that had been exhibited at the 1967 Montreal Expo, the two-seater Montreal coupé debuted at the Geneva Salon in 1970. Unlike the Expo prototype that used Alfa's 1.6-litre four-cylinder engine, the production Montreal used a 'civilised' version of the T33 sports prototype's four-cam V8. Designed with the classic endurance races in mind, this unit had started life in 2.0-litre form back in 1967 and would demonstrate considerable scope for enlargement. An opportunity to supply engines for the Australia/New Zealand Tasman Series prompted the first stretch to 2.5 litres, which was followed by further enlargement to 3.0 litres, in which form the Alfa engine was used in Formula 1 by McLaren. Campaigned by the factory-backed Autodelta team, the 2.0-litre T33s were frequent class winners in international sports car races, but for outright honours were more often than not out-gunned by the larger-engined Porsches and Ferraris despite the subsequent increases in capacity.

Alfa's V8 first appeared in a road car in the T33 Stradale of 1967. The limited edition Stradale had used the V8 in its original 2.0-litre form but the Montreal's version displaced 2,593cc. Producing 200bhp at 6,500rpm courtesy of electronic ignition and Spica mechanical fuel injection, the Montreal's front-mounted, dry-sump engine drove the rear wheels via a ZF five-speed gearbox.
Sourced from the contemporary Giulia 1750GTV, the running gear comprised independent front suspension and a live rear axle plus disc brakes all round. Aided by its slippery, fastback body, the Montreal was good for a top speed of 137mph (220km/h) and in spite of the hefty price tag proved very popular. A total of 3,925 cars had been produced when production ceased in 1977, only a relative handful of which were completed with the full 3.0-litre engine. Very few road cars can claim an engine with antecedents in both long-distance sports car racing and Formula 1, but the Alfa Romeo Montreal is one of them.

Finished in the classic colour combination of red with black interior, this Alfa Romeo Montreal was delivered new to Paris, France and has had the same owner since 2015. In 2018 some relatively minor works were carried out by renowned specialist, Espace Century in Wissous, France, on the mechanicals and bodywork at a cost of €5,588 to keep it in good condition. Inox parts have been cleaned and the Spica injection pump been checked. A very nice example with an engine that performs very well, the car is offered with sundry invoices and its French Carte Grise and valid contrôle technique.

Alfa Romeo Montreal coupé 1973
Carrosserie Bertone
Châssis n° 14270151

•Moteur V8 quatre arbres à cames dérivé de la compétition
•Livrée neuve en France
•Repeinte il y a deux ans
•Immatriculée en France

Inspirée de l'exercice de style dessiné par Marcello Gandini pour Bertone sur base Alfa Romeo qui fut exposé à l'exposition universelle Montréal Expo en 1967, le coupé deux places Montreal fit ses débuts au Salon de Genève en 1970. Contrairement au prototype de Montréal qui faisait appel au quatre cylindres 1,6 litre Alfa Romeo, la Montreal de série utilisait une version « civilisée » du V8 quatre arbres de la Sport Prototype T33. Conçue pour les courses d'endurance, le moteur avait débuté en version 2 litres en 1967 et allait démontrer une étonnante capacité à monter en cylindrée. L'occasion de fournir des moteurs pour les Tasman Series qui se couraient en Australie et en Nouvelle-Zélande donna naissance à la première augmentation de capacité à 2,5 litres, suivie d'un nouvel accroissement à 3 litres, forme sous laquelle le moteur équipait les McLaren de Formule 1. Les T33 2 litres, utilisées par Autodelta et soutenues par l'usine, remportaient régulièrement leur classe dans les épreuves en catégorie Sport, mais peinaient plus souvent qu'à leur tour à obtenir des résultats au classement général, face aux Porsche et Ferrari de catégorie supérieure, malgré leur accroissement cylindré.

Le V8 Alfa Romeo trouva place pour la première fois dans une voiture de série sur la 33 Stradale de 1967. Cette version routière produite en série limitée, utilisait la version 2 litres originale du V8, mais pour la Montreal, on préféra une version de 2 593 cm3. Le moteur à lubrification par carter sec monté à l'avant de la Montreal, développait, grâce à un allumage électronique et une injection mécanique Spica, 200 ch à 6 500 tr/min qui étaient transmis aux roues arrière via une boîte ZF à cinq rapports. Emprunté à la Giulia 1750 contemporaine, le train roulant se composait d'une suspension avant à roues indépendantes et d'un essieu arrière rigide avec freins à disque aux quatre roues. Grâce à sa carrosserie fastback aérodynamique, la Montreal atteignait un bon 220 km/h et, malgré un prix conséquent, s'avéra très populaire. Un total de 3 925 voitures avait été produit lorsque la fabrication prit fin en 1977, dont une poignée seulement était équipée de la version 3 litres. Peu de voiture de série peuvent s'enorgueillir d'un moteur possédant de tels antécédents, tant en endurance qu'en Formule 1, mais la Montreal est l'une d'elles.

Arborant un assortiment de couleurs classique, rouge avec intérieur noir, cette Alfa Romeo Montreal a été livrée neuve à Paris, en France, et n'a connu qu'un propriétaire depuis 2015.

En 2018, quelques menus travaux ont été effectués par le spécialiste Alfa Roméo, Espace Century, Wissous, France, sur la mécanique et la carrosserie pour un coût de 5 588 € pour la garder en bon état. Les pièces en inox ont été polies et la pompe à injection Spica réglée. Très bel exemplaire doté d'un moteur fonctionnant bien, cette voiture est vendue avec diverses factures, sa carte grise française et un contrôle technique valide.