1964 Alfa Romeo Giulia

TI Super

Summary

  • Year of manufacture 
    1964
  • Car type 
    Coupé
  • Lot number 
    87
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Original Condition
  • Location
  • Exterior colour 
    Black

Description

1964 - Alfa Romeo Giulia TI Super
Chassis n° : AR 595311
Carte grise française
Seulement 501 exemplaires construits
Rare exemplaire livré neuf en France, 3e main !
Restauration et préparation de grande qualité

La sportive berline Alfa Romeo Giulia est apparue pour la première fois sous le nom de Giulia TI en 1962 avec un moteur de 1 570 cm3, six mois avant la Ford Cortina GT qui allait être sa principale concurrente dans la bataille des voitures de tourisme. Conscient de l’impact de la compétition sur le résultat des ventes, Alfa Romeo développa dès 1964 la TI Super, version plus aboutie encore et destinée à faire briller la firme milanaise en course. Allégée de 90 kg grâce à l'utilisation d'aluminium pour le capot, le couvercle du coffre et les revêtements des portes, la TI Super troque également sa lunette arrière en verre pour une lunette en Plexiglas. Une augmentation de la puissance portée à 110 ch était obtenue en utilisant le moteur de la Giulia Sprint Speciale, toujours un 1 570 cm3 en aluminium à double arbre à came en tête, mais cette fois-ci alimenté par deux carburateurs Weber 45 DCOE. Les freins étaient renforcés par des disques cachés derrière les quatre roues Campagnolo en magnésium, fabriquées spécialement pour le modèle. Légère, puissante et agile, elle se révèlera rapidement être l’arme absolue !
Selon le centre de documentation Alfa Romeo, cette voiture, dont le numéro de châssis est AR 595 311, est un des très rares exemplaires livrés neuf à Paris (le 30 avril 1964). Son certificat d’origine atteste qu’elle fut produite dans l’usine d’Arese le 28 avril de la même année. N’ayant jamais quitté la France, elle serait, après vérification auprès des registres de la préfecture, restée dans les mains de son premier propriétaire jusqu’au 14 octobre 1994, date à laquelle Guy Duperche en fait l’acquisition. Bien connu sur la scène historique, il entreprendra une première restauration de la belle Italienne avec l’aide du garage Rotondi, à Fresnes, toujours en activité à l’époque, puis écumera à son volant de nombreuses épreuves du calendrier historique dont le Tour de France Auto, Le Grand Prix de l’Age d’Or à Montlhéry puis à Dijon avant de raccrocher son casque à l’âge de 73 ans et de disparaitre quelques années plus tard. Par l’intermédiaire du marchand français Franco Lembo, installé à Reims et spécialiste de la marque, elle rejoindra alors la collection de son troisième et actuel propriétaire en 2011. A son tour, il fera intégralement restaurer l’auto, et ce sans limite de coûts, en vue de participer au Tour Auto Optic 2ooo cette même année. Très belle esthétiquement, la voiture n’en est pas moins très performante. Le moteur (monté avec des Webers 45 DCOE 69) est à l’avenant et la boite de vitesse à cinq rapports est un régal de précision. Les trains roulants sont parfaitement réglés et procurent à l’auto un comportement joueur sans jamais prendre en défaut son conducteur. Seuls les freins, s’ils assurent un parfait mordant, tirent l’auto vers la droite et mériteront un réglage. A part cela, c’est un sans-faute ! Accompagnée de ses sièges et de sa banquette arrière d’origine reconditionnés, de ses pare-chocs avant et arrière refaits, cette Alfa Romeo Giulia TI Super est une pièce de choix pour tout collectionneur ou gentleman driver souhaitant participer aux plus belles courses historiques du calendrier. Rappelons que la Giulia TI Super a à son actif une 5e place au classement général du Tour de France 1963, une 4e place au classement général (1re de sa catégorie) des 6 heures du Nürburgring 1963 et une 2e place au classement général des 24 Heures de Spa 1965… excusez du peu !
Est. 110 000 - 150 000 €

1964 - Alfa Romeo Giulia TI Super
Chassis: AR 595 311
French registration title
Only 501 units built
Rare example delivered new in France, 3rd hand !
High quality restoration and preparation

The sporty Alfa Romeo Giulia sedan first appeared under the name Giulia TI in 1962 with a 1,570 cc engine, six months before the Ford Cortina GT which was to be its main competitor in the battle of fast touring cars. Well aware of the saying “win on Sunday, sell on Monday”, Alfa Romeo developed the TI Super in 1964, an even more accomplished version designed to make the Milanese firm shine in racing. Lightened by 90 kg thanks to the use of aluminum for the hood, trunk lid and door linings, the TI Super also swapped its glass rear window for a Plexiglas one. An increase in power to 110 hp was achieved by using the Giulia Sprint Speciale's engine, still a 1,570 cc aluminum twin overhead camshaft, but this time fed by two Weber 45 DCOE carburetors. The brakes were reinforced by discs hidden behind the four Campagnolo magnesium wheels, made especially for this model. Light, powerful and agile, it will quickly prove to be the ultimate weapon!
According to the Alfa Romeo documentation center, this car, whose chassis number is AR 595 311, is one of the very few examples delivered new in Paris on the 30th of April 1964. Its certificate of origin attests that it was left the Arese factory on the 28th of April of the same year. Having never left France, it would, after verification with the registers of the prefecture, remain in the hands of its first owner until the 14th of October 1994, date on which Guy Duperche acquires it. Well known on the historical scene, he undertook the first restoration of the beautiful Italian car with the help of the Rotondi garage in Fresnes, which was still in business at the time. He then drove it in numerous events on the historical calendar, including the Tour de France Auto, the Grand Prix de l'Age d'Or in Montlhéry and then in Dijon, before hanging up his helmet at the age of 73 and leaving us a few years later... Through the intermediary of the French dealer Franco Lembo, based in Reims and specialist of the brand, it will then join the collection of its third and current owner in 2011. In his turn, he will have the car fully restored and without cost limit in order to participate in the Tour Auto Optic 2ooo the same year. Aesthetically beautiful, the car is not less powerful. The engine (mounted with Webers 45 DCOE 69) is very good and the five speed gearbox is a delight of precision. The running gear is perfectly tuned and gives the car a playful behavior without ever catching the driver off guard. Only the brakes, although they ensure a perfect bite, pull the car to the right and deserve an adjustment. Apart from that, it's a no-fault car! Accompanied by its original reconditioned seats and rebuilt front and rear bumpers, this Alfa Romeo Giulia TI Super is the perfect vehicle for all collectors or gentleman drivers wishing to participate in the most beautiful historic races of the calendar. Let's remember that the Giulia TI Super has to its credit a 5th place in the general classification of the Tour de France 1963, a 4th place in the general classification (1st of its category) of the 6 hours of Nürburgring 1963 and a 2nd place in the general classification of the 24 hours of Spa 1965... no less!
110 000 € / 150 000 €

Aguttes – Auction House in Paris
The Autumn Sale 2021 / 12th of December

Public Viewing:
Vendredi 10 décembre : 12h-18h
Samedi 11 décembre : 10h-18h
Dimanche 12 décembre : 10h-18h (appoitment only)

Contact: +33 1 47 45 93 01 / [email protected]

The Auction Sale:
Sunday 12 December: 15:00 PM

Aguttes
164 bis avenue Charles de Gaullle
92 200 Neuilly-sur-Seine

For more information:
Contact: +33 1 47 45 93 01 / +33 6 16 91 42 28 / [email protected]

https://expertise.aguttes.com/estimation-automobiles-de-collection/