1995 Lancia Delta

Evo 2 "EDIZIONE FINALE"

Zusammenfassung

  • Baujahr 
    1995
  • Kilometerstand 
    80 000 km / 49 710 mi
  • Automobiltyp 
    Limousine
  • Losnummer 
    044
  • Lenkung 
    Links
  • Zustand 
    Originalzustand
  • Innenfarbe 
    Beige
  • Anzahl der Türen 
    4
  • Zahl der Sitze 
    5
  • Standort
  • Außenfarbe 
    Rot
  • Getriebe 
    Schaltgetriebe
  • Leistung 
    215 PS / 159 kW / 213 BHP
  • Antrieb 
    Zweirad
  • Kraftstoff 
    Benzin

Beschreibung

La Delta, nouvelle berline compacte moyenne gamme de Lancia est dévoilée en 1979. Cette traction avant à suspension à quatre roues indépendantes est équipée d’un moteur transversal à l’avant - 1 301 cm3/75 ch, puis 78 ch ou 1 498 cm3/85 ch - avec distribution par arbre à cames en tête entraîné par courroie dentée et allumage électronique, des mécaniques dérivées de celles de la Fiat Ritmo contemporaine. Cette berline 5 portes avec hayon, anguleuse, doit sa ligne à Italdesign, le studio de style de Giorgetto Giugiaro. Elle remportera le Trophée européen de la voiture de l’année en 1980. Après une Lancia Delta GT, équipée d’un moteur de 1 585 cm³ à double arbre à cames en tête de 105 ch, lancée fin 1982, au Salon de Turin, Lancia présente sur la même base une version à transmission intégrale à moteur turbocompressé de 130 ch, baptisée Delta HF. Elle revendique une vitesse maximale de 190 km/h. En 1986 apparaît la HF 4WD à traction intégrale permanente dotée de trois différentiels avec répartition du couple de 56 % sur l’essieu avant et 44 % sur l’essieu arrière. Son moteur turbocompressé d’une cylindrée de 1 995 cm³ à double arbre à cames en tête et 8 soupapes par cylindre qui développe 165 ch est dérivé de celui de la berline Lancia Thema. C’est la première Lancia intégrale à gagner le Championnat du monde des rallyes en 1987 qu’elle remportera à nouveau en 1988. Elle évoluera en Delta HF Integrale de 181 ch avec de nombreuses modifications tant esthétiques que mécaniques, au Salon de Francfort, en septembre 1987. Avec l’adoption d’une culasse 16 soupapes sur le quatre cylindres 2 litres en 1989, la puissance maximale passera à 200 ch et la vitesse maximale à 220 km/h. Les premières Evoluzione seront construites à la fin de l’année 1991, avec des voies plus larges de 54 mm à l’avant et 60 mm à l’arrière, une carrosserie modifiée en conséquence et un moteur recartographié pour atteindre 210 ch, afin de maintenir les voitures d’usine à niveau dans le championnat. Le capot a été redessiné, les ailes sont encore élargies et le hayon arrière est doté d’un spoiler. Elle remportera le Championnat du monde 1992, bien que la marque ait déjà officiellement arrêté la compétition. Une version de série avec catalyseur dont la puissance descend à seulement 177 ch en sera dérivée. La Delta Evoluzione 2 voit le jour en 1993 avec un moteur doté d’un catalyseur à sonde Lambda développant cette fois 215 ch avec un énorme couple de 32 mkg disponible à partir de 2 500 tr/min. Entre 1987 et 1992, l’Integrale va dominer sa catégorie, remportant 46 rallyes et six titres de champion du monde des constructeurs consécutifs. Au total 483 162 exemplaires de la Delta, toutes versions confondues, seront construits, dont 42 069 sont des Integrale. Les dernières Integrale seront construites dans les ateliers du carrossier Maggiora. La version « edizione finale » a été construite à la demande de l’importateur japonais qui avait élaboré une liste de souhaits de ses clients. Parmi les caractéristiques retenues figurent la couleur Rosso Amaranto (rouge amarante) associée aux bandes médianes colorées HF, de nombreux accessoires de carrosserie noir mat, des pièces de carbone, un intérieur noir, des plaques numérotées à l’intérieur et sur la grille de calandre, diverses modifications effectuées par OMP, comme les renforts de jambes de suspension à l’arrière, des repose-pieds, un bouton-poussoir de démarrage, des amortisseurs surbaissés Eibach et des jantes anthracite. Les 250 exemplaires « edizione finale » furent tous livrés en 1995. Cette Delta Evo 2 « edizione finale » de 1995 est entièrement d’origine et affiche un kilométrage de seulement 80 000 km. Cette Lancia très spéciale et particulièrement rare a été parfaitement entretenue. Elle reçoit toutes les modifications propres aux modèles « edizione finale », la sellerie typique du modèle, la peinture rouge amarante à bandes jaunes, le démarreur-poussoir de compétition ainsi qu’un volant Momo spécifique. On voit rarement passer un de ces très exclusifs modèles en vente, surtout dans un tel état d’origine. C’est déjà une grande classique, témoin d’une époque exceptionnelle.