1958 Aston Martin DB2

Zusammenfassung

  • Baujahr 
    1958
  • Chassisnummer 
    AM300/3/1566
  • Losnummer 
    262
  • Lenkung 
    Links
  • Zustand 
    Gebraucht
  • Zahl der Sitze 
    2
  • Standort
  • Außenfarbe 
    Sonstige
  • Antrieb 
    Zweirad
  • Kraftstoff 
    Benzin

Beschreibung

1958 Aston Martin DB MkIII Sports Saloon
Coachwork by Tickford
Chassis no. AM300/3/1566

Two years after the introduction of the DB2/4 MkII came the DB MkIII, 551 of which, mainly saloons, were made between March 1957 and July 1959. Externally the most obvious change was the adoption of a DB3S-style grille, establishing the 'hallmark' look of subsequent Aston Martins. This restyled nose give the car a more imposing look while the interior boasted a redesigned dashboard with instruments grouped in a cowled panel ahead of the driver.

The 3.0-litre engine benefited from an extensive redesign by Tadek Marek and featured, among other improvements, a stiffer block, stronger crankshaft, and a new cylinder head with bigger valves. 162bhp was available with the single-pipe exhaust system, 178bhp with the optional twin-pipe version. Elsewhere there were improvements to both clutch and gearbox; Laycock overdrive became available and front disc brakes were standard rather than optional after the first 100 cars had been built, commencing at chassis '1401'. Despite the inevitable weight increase, the MkIII was faster than any of its predecessors with a top speed of 120mph (193km/h).

If that still was not enough, from 1958 customers could opt for more a powerful DBB and (later) DBD Special Series engine. The 195bhp DBB came with triple Weber carburettors (sometimes triple SUs), a higher compression ratio (8.6:1), up-rated camshafts, and twin exhausts. This engine was fitted to 10 cars.

Its accompanying copy guarantee form reveals that left-hand drive chassis number '1566' was originally finished in Moonbeam Grey with red Connolly hide trim, while front disc brakes and Alfin rear drums are listed also. Interestingly, a letter on file from Aston Service Dorset states that they were advised that this car's engine was up-rated to DBB specification in the UK in 1960. '1566' was sold new via Aston Martin's French agent Garage Mirabeau in Paris. Only one owner is listed on the form: Mr B Wagner of Austria (from 2002). The car is known to have participated in the Ennstal Classic Rally while in Austria.

The current vendor purchased '1566' from a dealer in southern Germany in 2011. An Alperform competition cylinder head was fitted at some time between 2003 and 2011, and in 2017 the car was the subject of a body-off restoration undertaken by Cameron Engineering in Malvern, Worcestershire at a cost of circa €75,000. Since then this beautifully restored Aston Martin has been shown only once: at the 2018 Salon Privé (photographs of the car undergoing restoration and on display at Salon Privé are available).

Aston Martin DB MkIII coupé 1958
Carrosserie Tickford
Châssis n° AM300/3/1566

•Une des 551 DB MkIII construites
•Livrée neuve en France
•Conduite à gauche d'origine
•Moteur porté à 195 ch aux spécifications DBB
•Aux mains de l'actuel propriétaire depuis 2011
•Restaurée professionnellement en 2017/2018

Deux ans après la présentation de la DB2/4 MkII arrivait la DB MkIII, dont 551 exemplaires, essentiellement des coupés, furent construits entre mars 1957 et juillet 1959. Extérieurement, la différence la plus notable résidait dans l'adoption d'une calandre dans le style de celle des DB3, qui allait devenir l'identifiant des futures Aston Martin. Ce nouvel avant donnait un aspect plus imposant à la voiture, tandis que l'intérieur présentait un tableau de bord redessiné regroupant les instruments dans un combiné devant le conducteur.

Le moteur 3 litres avait fait l'objet d'un profond remaniement par Tadek Marek et présentait entre autres améliorations, un bloc plus rigide, un vilebrequin renforcé et de nouvelles têtes de cylindres avec des soupapes de plus grand diamètre. On obtenait 162 ch avec l'échappement simple et 178 ch avec l'échappement double en option. D'autre part, l'embrayage et la boîte avaient également été optimisés. Un overdrive Laycock était proposé, tandis que les freins à disque étaient montés en série à partir du châssis 1401, au lieu d'être proposés en option comme sur les 100 premières voitures construites. Malgré son poids plus important, la DB MkIII était plus rapide que toutes ses devancières avec une vitesse de pointe de 120 miles à l'heure (193 km/h).

Si cela ne suffisait pas, à partir de 1958, les clients pouvaient choisir les moteurs de la série spéciale DBB et (plus tard) DBD plus puissants. Le DBB de 195 ch recevait trois carburateurs Weber (parfois trois SU), un taux de compression plus élevé (8.6:1), des cames plus pointues et un double échappement. Ce moteur équipa 10 voitures.

Sa fiche de garantie révèle que le châssis numéro 1566 à conduite à gauche était à l'origine gris Moonbeam avec une sellerie en cuir Connolly rouge, et liste également des freins à disque à l'avant et des tambours Alfin à l'arrière. À noter au dossier une lettre du service d'entretien Aston Martin du Dorset qui atteste que le moteur de la voiture avait été mis aux spécifications DBB au Royaume-Uni en 1960. 1566 fut vendue par l'agent Aston Martin en France, le Garage Mirabeau de Paris. Un seul propriétaire figure sur la liste, M. B. Wagner en Autriche (à partir de 2002). On sait que la voiture a participé au rallye Ennstal Classic lorsqu'elle était en Autriche.

Le vendeur a acheté 1566 à un agent d'Allemagne du sud en 2011. Une tête de cylindre Alperform de compétition a été installée entre 2003 et 2011 et, en 2017, la voiture fit l'objet d'une restauration carrosserie démontée effectuée par Cameron Engineering à Malvern, dans le Worcestershire pour un coût d'environ 75 000€. Depuis lors, cette Aston Martin magnifiquement restaurée n'est apparue qu'une fois au Salon Privé de 2018 (des photographies de la voiture pendant sa restauration et exposée au Salon Privé sont fournies).