ROLEX Sea Dweller Double red MK1 (Patent Pending)

  • Movement 
    Automatic
  • Year of manufacture 
    1969
  • Lot number 
    396
  • Location

Description

ROLEX Sea Dweller Double red MK1 (Patent Pending), ref. 1665, n° 2128300, vers 1969 Rare et exceptionnelle montre bracelet de plongée en acier. Boîtier rond avec fond et couronne vissés, marqué au dos "Oyster Gas Escape Valve (Patent Pending)". Fond de boîtier marqué "IV.67". Cadran noir avec index chiffres "point" et aiguilles luminescents, secondes au centre, chemin de fer pour l'indication des minutes, date à guichet. Mouvement automatique, Cal. 1570, rotor, 26 rubis, ajusté 5 positions, balancier mono-métallique, spiral et antichoc. Superlative Chronometer Officially Certified. Bracelet "Oyster" avec boucle déployante en acier "flip lock" signée Rolex. Cadran, boîtier et mouvement sgnés. Diam. 39 mm.
Avec son écrin et surboîte, certificat et garantie "punchés", manuel "Your Rolex Oyster" et deux maillons supplémentaires

Exceptional stainless steel diver's automatic wristwatch. Stainless steel "Oyster" bracelet with flip lock deployant clasp by Rolex.
With a fitted presentation case and outer box, certificate and "Your Rolex Oyster" booklet, double punched papers, 2 more links

Cette montre exceptionnelle fait partie d'une série produite en petite quantité.
Cette première version de la Sea Dweller, plus connue sous la dénomination de "patent pending" est identifiable par l'inscription sur le fond de boîte "Oyster Gas Escape Valve (Patent Pending)", qualifiée également de Mark 1 (MK1).
Destinée à un usage extrême avec une patente Rolex pour la valve de décompression, étanchéité garantie jusqu'à 610 mètres de profondeur.
Devant le succès des premières montres de plongée à valve à hélium exclusivement livrées à la Comex, Rolex entreprit la production de la Sea Dweller dès 1967, sous la référence 1665.
La fabrication démarra alors que ce brevet n'avait pas reçu son homologation, d'où une série très limitée réalisée avec le fond de boîte marqué "patent pending".
D'après les spécialistes, environ 150 exemplaires furent produits (n° de série entre 1,7 et 2,2M), le numéro de la nôtre se situant dans cette fourchette.
Le cadran de notre exemplaire a conservé toute sa beauté, notamment le marquage rose sur deux lignes.
Son écrin d'origine, sa garantie et son certificat de chronométrie, l'ensemble "punché", confère à cette 1665 "patent pending" une dimension que l'on peut qualifier de quasi-unique.
Il s'agit là, sans aucun doute de l'un des plus beaux exemplaires offerts à la vente depuis de nombreuses années.

Bibliographie
Franca e Guido Modani, Lele Ravagnani, "Rolex Submariner Story" des modèles similaires pp. 160 & 161
John Golberger, "100 Superlative Rolex Watches", un modèle similaire p. 190