1994 Porsche 968

968 ROADSTER TIPTRONIC

Summary

  • Year of manufacture 
    1994
  • Mileage 
    135 000 km / 83 886 mi
  • Car type 
    Convertible / Roadster
  • Lot number 
    2
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Original condition
  • Interior colour 
    Beige
  • Number of doors 
    2
  • Number of seats 
    2
  • Location
  • Exterior colour 
    Purple
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

2
PORSCHE 968 ROADSTER TIPTRONIC #1994
Estimation : 25 000 - 30 000 €

Trois petits millésimes: c'est, grosso modo, le temps que
Porsche a accordé à la 968 pour convaincre. Il s'agit - et de loin - de la carrière la plus courte pour une Porsche de production.
Et, pourtant, la 968 représente l'aboutissement d'une lignée intelligente et particulièrement efficace. Issu de la 944, elle-même dérivée de la 924, ce coupé à la ligne et à la dynamique très équilibrées n'eut finalement pas le temps de s'imposer. Il faut dire qu'en 1994, il se trouvait face aux très modernes et ambitieuses 993. Alors, bien que doté de moteurs extraordinaires (son 3.0 est la moitié du V8 des 928), il n'a guère convaincu.
Même le qualificatif de «plus gros quatre cylindres au monde» n'a pas suffi. Son designer, Harm Lagay, avait pourtant bien senti qu'il fallait rompre avec les lignes de la 944, qui renvoyaient à une autre époque. Il fit de celle qui devait initialement s'appeler 944 S3 une toute autre auto, que
Porsche baptisa finalement 968.
Techniquement, les grands principes sont préservés: moteur à l'avant et boîte de vitesses à l'arrière. Dans cette configuration atmosphérique (la version turbo ne fut qu'anecdotique), elle délivre 240 ch pour une belle valeur de couple à 31,1 mkg. Elle bénéficie aussi de la nouvelle technologie Variocam de calage variable des soupapes, qui permet de bénéficier de ce couple important sur une plage de régimes très large.
L'exemplaire proposé à la vente provient des États-Unis et possède une histoire intéressante. Ce serait le modèle exposé sur le stand
Porsche du Salon de New York 1994 et il aurait appartenu au comédien Lee Majors (L'Homme qui valait trois milliards) avant que sa propriétaire suivante ne l'inscrive dans une foule de concours où il a raflé de nombreux prix. Les coupes et plaques de ces victoires sont livrées avec la voiture, tout comme ses documents de bords et le certificat d'authenticité de Porsche USA. À noter qu'il s'agit d'une version roadster dotée de l'option «rear seat delete», très prisée aux États-Unis, qui condamne les places arrière pour ménager un coffre intérieur et un espace de rangement fermant à clé. La voiture est en parfait état de présentation, intérieur comme extérieur, et n'a jamais subi le moindre accident. Son compteur affiche moins de 135 000 km et elle se trouve dans son état et sa patine d'origines à 100 %.