1984 Porsche 944

944 ROTHMANS (N°12/100)

Summary

  • Year of manufacture 
    1984
  • Car type 
    Coupé
  • Lot number 
    7
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Original condition
  • Number of doors 
    2
  • Number of seats 
    2
  • Location
  • Exterior colour 
    White
  • Gearbox 
    Manual
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

7
PORSCHE 944 ROTHMANS (N° 12/100) #1984
Estimation : 25 000 - 30 000 €

Longtemps, ces rares 944, exclusivement produites pour la France, ont été ignorées et méprisées. Pourtant, trente-trois ans plus tard, on s'aperçoit qu'il s'agit de véritables collectors. La raison? Elles n'ont été produites que durant deux mois, en avril et mai 1984. Elles étaient, en quelque sorte, la réponse de Sonauto - alors importateur Porsche en France - à l'accueil décevant réservé à la 944 lors de son lancement sur le marché. Bien entendu, toutes ont trouvé un acquéreur en quelques jours.
En creusant l'histoire de ces 944 Rothmans, nous avons découvert qu'il n'en a été construit que cent exemplaires à la suite des victoires des Porsche Rothmans au Mans. Sonauto ayant voulu faire une voiture plus digne de l'idée qu'il se faisait d'une Porsche, cette série très limitée a bénéficié d'aménagements spécifiques. Elle a notamment reçu des jantes «téléphone» de 911 3.0 et 3.2 du milieu des années 80, en quinze pouces avec des pneus en 205/50.
Elles sont devenues très très rares car tout le monde les a jetées ou changées à l'époque. Elle a aussi été dotée d'une barre anti-roulis avant plus épaisse et d'une autre barre à l'arrière. Elle a également été équipée du volant à trois branches des 911 de cette époque mais dans un diamètre plus petit.
Extérieurement, elle est enrichie d'un kit intégral blanc, unique, avec le marquage Porsche sur les bas de caisse et un liseré très spécifique courant sur toute leur longueur. Autant d'éléments absolument introuvables aujourd'hui. Quant à la sellerie, elle aussi exclusive avec ses bandes rayées, elle renvoie aux 80's triomphantes, tout comme les «strips» aux couleurs Rothmans, aujourd'hui disparus.
Autre originalité de cette série limitée, le rétroviseur droit n'était pas disponible au catalogue des options à une époque où il symbolisait partout le niveau d'équipement d'une voiture.
Côté moteur, une légende a longtemps couru sur une hypothétique augmentation de la puissance. Il n'en est rien: c'est bien le 163 ch de base, assez décrié à l'époque.
Enfin, d'autres détails moins visibles singularisent ce modèle: ses amortisseurs Bilstein, ses capots de comodos du tableau de bord noirs, ses buttoirs avant peints en blanc... Vraiment, il s'agit là d'une Porsche rare et dont peu de gens se souviennent.