1973 Porsche 911

2.7 Carrera RS

Summary

  • Year of manufacture 
    1973
  • Mileage 
    13 000 km / 8 078 mi
  • Car type 
    Coupé
  • Electric windows
    Yes
    Sunroof
    Yes
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Restored
  • Exterior brand colour 
    Jade Green
  • Interior type 
    Leather
  • Number of doors 
    2
  • Number of seats 
    4
  • Location
  • Exterior colour 
    Green
  • Gearbox 
    Manual
  • Performance 
    210 BHP / 213 PS / 157 kW
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

Présentée en Octobre 1972 au salon de Paris, la 911 Carrera RS (pour Renn Sport) fut entièrement conçue pour la compétition. Lorsque la Commission Sportive Internationale (équivalent de la FIA actuelle) change les règlements du sport automobile en 1972, Porsche convoite alors le championnat d'Europe GT mais se trouve dans l'obligation de concevoir et homologuer un modèle fondamentalement plus sportif que la 911 2.4 S. Comme le stipule le nouveau règlement, la voiture doit être produite à 500 exemplaires au moins pour obtenir l'homologation en groupe 4. Au niveau du cahier des charges, Porsche n'a pas beaucoup d'alternatives pour concilier budget et délai minimums. La Carrera RS devait donc être principalement une déclinaison plus légère et plus puissante d'un modèle existant.

Extérieurement, le trait le plus marquant de la RS est son fameux aileron surnommé "queue de canard" et le mariage entre les teintes vives et des jantes Fuchs peintes reliées par un logo Carrera de la même couleur sur tout le flanc.

Devant, la RS inaugure sur les "Lightweight" (option M471), un bouclier en polyester qui intègre un radiateur d'huile supplémentaire en lieu et place de la plaque d'immatriculation, ainsi que des vitres plus fines, des sieges spécifiques, l'absence de sieges arrières, de montre, ...

Parallèlement à la light, une version "Touring" (M472) était également disponible au catalogue. En effet, Porsche avait envisagé une version moins spartiate dès le début, sous-estimant le potentiel commercial de la Carrera RS Light. Disposant d'un équipement intérieur très proche de celui alors disponible sur la 2.4 S, la "Touring" ou "confort" abandonne les vitres allégées et les éléments de carrosserie en aluminium et en polyester, remplacés par de la tôle. Devant le succès rencontré durant la première année (1972), deux séries de 536 puis 554 exemplaires vont s'ajouter en 1973 à la production initialement prévue.

En mécanique, le moteur type 911/83 est dérivé du 2.4S, poussé à 2687 cm3. La puissance moteur grimpe à 210 cv à 6300 tours et un couple de 26 m/kg à 5100 tours. La boite est presque inchangée par rapport à celle du 2.4, les 4e et 5e rapports étant rallongés et l'embrayage renforcé.

La production totale de la 2.7 RS dépassera finalement les 1500 exemplaires permettant son homologation en Groupe 3.

L'auto présentée a été livrée neuve en allemagne en juillet 1973, dans une livrée Vert Jade intérieur avec les sieges sport en tissu pepita.

C'est une des 20 dernières 2.7 RS produites. Elle est dans une très rare livrée vert jade (reference 227-8-1), il n'y a eu que 11 2.7 RS produites dans cette couleur, et seulement 3 avec l'option toit ouvrant.

Elle est équipée des options suivantes :
- 472 : pack touring
- 549 : ceintures de sécurité 3 points,
- 650 : toit ouvrant électrique.

L'auto a été intégralement restaurée en carrosserie et intérieur en 2014, le dossier de restauration est bien entendu présent (factures et photos). Le moteur a été refait en 2019 par un spécialiste à Cannes.

Les numéros de l'auto sont bien entendu concordants et elle est intégralement dans sa configuration d'origine. La peinture est de très belle qualité, les alignements sont excellents.

En mécanique, elle fonctionne absolument parfaitement. Le moteur démarre au quart de tour et ne demande qu'à s'envoler dans les tours. La boite fonctionne sans soucis et n'accroche absolument pas.

Il s'agit probablement d'une des plus belles 2.7 RS que nous ayons vu et cette rare couleur lui va parfaitement.

Reprise et financement possible.

Crédits photos Mathieu Bonnevie pour Eleven Cars

---------------------------------------------------------

Presented in October 1972 at the Paris Motor Show, the 911 Carrera RS (for Renn Sport) was entirely designed for competition. When the International Sporting Commission (equivalent to the current FIA) changed the rules of motorsport in 1972, Porsche then coveted the European GT championship but was forced to design and homologate a model that was fundamentally more sporty than the 911 2.4 S. As stipulated in the new regulations, the car must be produced in 500 copies at least to obtain group 4 approval. In terms of specifications, Porsche does not have many alternatives to reconcile budget and minimum deadlines . The Carrera RS therefore had to be mainly a lighter and more powerful version of an existing model.

Externally, the most striking feature of the RS is its famous fin dubbed "duck tail" and the marriage between bright colors and painted Fuchs rims linked by a Carrera logo of the same color on all sides.

In front, the RS inaugurates on the "Lightweight" (option M471), a polyester shield which incorporates an additional oil radiator in place of the license plate, as well as thinner windows, specific seats, the absence of rear seats, watch, ...

In addition to the light, a "Touring" version (M472) was also available in the catalog. Indeed, Porsche had envisioned a less Spartan version from the start, underestimating the commercial potential of the Carrera RS Light. With an interior equipment very close to that then available on the 2.4 S, the "Touring" or "comfort" abandons the lightened windows and the body parts in aluminum and polyester, replaced by sheet metal. Given the success encountered during the first year (1972), two series of 536 then 554 copies were added in 1973 to the production initially planned.

In mechanics, the type 911/83 engine is derived from the 2.4S, pushed to 2687 cm3. The engine power climbs to 210 hp at 6300 rpm and a torque of 26 m / kg to 5100 rpm. The box is almost unchanged compared to that of 2.4, the 4th and 5th reports being lengthened and the clutch reinforced.

The total production of the 2.7 RS will ultimately exceed 1,500 copies allowing its approval in Group 3.

The car presented was delivered new in Germany in July 1973, in an interior Jade Green livery with sport seats in pepita fabric.

It is one of the last 20 2.7 RS produced. It is in a very rare jade green livery (reference 227-8-1), there were only 11 2.7 RS produced in this color, and only 3 with the sunroof option.

It is equipped with the following options:
- 472: touring pack
- 549: 3-point seat belts,
- 650: electric sunroof.

The car was completely restored in bodywork and interior in 2014, the restoration file is of course present (invoices and photos). The engine was redone in 2019 by a specialist in Cannes.

The car numbers are of course consistent and it is fully in its original configuration. The paint is of very good quality, the alignments are excellent.

In mechanics, it works absolutely perfectly. The engine starts at quarter turn and only asks to fly in the turns. The box works without worries and absolutely does not hang.

It is probably one of the most beautiful 2.7 RS we have seen and this rare color suits it perfectly.

Takeover and possible financing.

Photo credits Mathieu Bonnevie for Eleven Cars