1976 Porsche 911 "Turbo"

930 TURBO

Summary

  • Year of manufacture 
    7/1976
  • Car type 
    Coupé
  • Lot number 
    18
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Original condition
  • Interior colour 
    Black
  • Number of doors 
    2
  • Number of seats 
    4
  • Location
  • Exterior colour 
    Grey
  • Gearbox 
    Manual
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

18
PORSCHE 930 TURBO 3.0 #1976
Estimation : 130 000 - 150 000 €

C'est au Salon de l'Auto de Paris, en 1973, que Porsche a présenté le prototype de ce qui allait devenir la «Posche Turbo».
Au départ, l'idée était de renouveler le joli coup réalisé avec la légendaire 2.7 Carerra RS: présenter une auto servant à l'homologation et qui aurait tellement de succès que les séries limitées se succèderaient jusqu'à épuiser la demande.
C'est précisément ce que Porsche a fait avec cette Turbo 3.0, assez fruste, commercialisée dès le salon de Paris 1974. À sa sortie on a parlé d'une série de 500 voitures. Mais le succès a été tel qu'elle est devenue un modèle de la gamme à part entière. Et si l'on se replace dans le contexte de l'époque, ses roues larges, ses pneus à taille basse, ses ailes élargies et son aileron géant faisaient d'elle un véritable OVNI qui renoyait au placard des antiquités les Simca, 404 et autres DS qui occupaient alors nos routes et nos parkings.
Techniquement, le six cylindres à plat de 3.0 litres (code 930/50) dérive du 2.7 de la 911 atmosphérique. Réalésé mais conservant une course inchangée, il profite des acquis de la Carrera RS 3.0 alors très appréciée en course. Le turbocompresseur unique est signé KKK et souffle à 0,8 bar, permettant au bloc d'atteindre la puissance - incroyable pour l'époque - de 260 ch. Avec des pneus qui commençaient alors tout juste à quitter leurs carcasses diagonales, la conduite de ces autos «de course» exigeait du savoir-faire et un sens certain de l'anticipation. En effet, dépourvu de soupape de décharge, le turbo continue de souffler bien après le lever du pied droit, induisant souvent, au freinage, un blocage de l'avant pendant que l'arrière continue de pousser. Cela participe du charme de cette auto qui, aujourd'hui encore, est parée d'une aura de «voiture pour authentique pilote». Mais l'on oublie trop souvent que sa valeur de couple élevée est particulièrement bien adaptée à une conduite souple. Dèjà, à l'époque, elle savait se montrer douce et docile. Il suffit juste de la respecter pour en extraire un plaisir fou à l'usage.
Cet exemplaire n'a jamais été accidenté, ce qui constitue une caractéristique notable pour ce modèle. Doté d'un intérieur tout cuir, il a été livré neuf en Italie en juillet 1976 et a bénéficié, depuis lors, de soins réguliers et attentifs. Son carnet d'entretien d'origine est disponible, de même que les factures des éléments révisés ou remplacés lors de son acquisition.