1995 Porsche 911 / 993 Carrera RS

Summary

  • Year of manufacture 
    1995
  • Chassis number 
    WP0ZZZ99ZSS390078
  • Lot number 
    35
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Used
  • Number of seats 
    2
  • Location
  • Exterior colour 
    Other
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

1995 Porsche 993 Carrera RS Clubsport Coupé
Chassis no. WP0ZZZ99ZSS390078

The exciting car offered here is an example of one of the rarest of Porsche 911 Type 993 variants: the Carrera RS Clubsport with the 3.8-litre engine, only 100 of which were built for homologation in FIA GT2 events.

In 1993 Porsche had introduced what is regarded by many as the most beautiful 911 of all: the Type 993. Over the years the 911 had received numerous aerodynamic and safety-inspired add-ons, diluting the purity of the original form; the Type 993's arrival marked a return to basic principles, being recognisably a 911 but one in which all functions had been harmoniously integrated in a truly outstanding example of modern automotive styling. The range offered remained pretty much as before, comprising two- and four-wheel drive models, the legendary Turbo and the Cabriolet convertible, all powered by the latest 3.6-litre version of Porsche's perennial flat-six engine.

In January 1995 the range was extended by the introduction of the Carrera RS '3.8'. Described by its maker as a 'street-legal two-seater', the RS was based on the two-wheel drive Carrera and like its legendary RennSport forebear of the 1970s, was considerably lighter and more powerful than the stock version. Everything considered unnecessary for competition purposes - electric windows, electric mirrors, central locking, headlight washers, stereo speakers, etc - was discarded, while aluminium was used for the front luggage compartment lid, and thinner window glass specified. Airbags were optional and the two bucket seats were lighter than the standard items; the result was a reduction in weight of around 220lb (100kg). Power assisted steering was retained.

For the Carrera RS '3.8', the engine's bore size was increased by 2mm for a capacity of 3,746cc. Maximum power went up to 300bhp, lowered suspension improved the handling, and the RS came as standard with the optional dynamic limited-slip differential and RS Cup-type 18" wheels. Maximum speed was in excess of 170mph, with the 0-60mph dash accomplished in around 5.0 seconds.

There was also a more hardcore, though still road-legal, Carrera RS Clubsport version, 100 of which were built to meet the FIA GT2 homologation requirements, and the track-only Carrera Cup RSR. Emphasising its competition credentials, the Clubsport came with a welded-in roll cage as standard, considerably increasing its rigidity, while other noteworthy features included special bucket seats, six-point safety harnesses, battery isolator switch, fire extinguisher, and a huge fixed rear wing, the latter also available on the 'ordinary' Carrera RS.

Never restored (but with not 100% original paintwork), this example was used by the previous owner for club racing, just as its maker intended. Finished in white with black interior, the car has covered 40,650 kilometres from new and is described by the private vendor as in good condition throughout. Featured on the cover page of Speedster magazine, the car is offered with its pouch, manuals, and cancelled Swiss Carte Grise.

Total 911 magazine got it right when they described the thrilling Carrera RS Clubsport as one of the most extreme road-going Porsches ever made, and few would deny that it is also among the most striking to look at. This is a rare car of unquestionable historical significance.

Porsche 993 Carrera RS Clubsport coupé 1995
Châssis n° WP0ZZZ99ZSS390078

•Livrée neuve en Suisse
•Une des 100 Carrera RS Clubsports construites
•Homologation spéciale FIA GT2
•En couverture du 'magazine Speedster'
•40 650 kilomètres d'origine
•Certificat d'authenticité

L'intéressante voiture proposée ici est un exemplaire de l'une des variantes les plus rares de la Porsche 911 type 993, la Carrera RS Clubsport équipée du moteur 3,8 litres dont seulement 100 unités furent construites pour l'homologation en catégorie GT2 par la FIA.

En 1993, Porsche présentait celle qui est aujourd'hui considérée comme la plus belle de toutes les 911, la type 993. Au fil des ans, la 911 avait reçu de nombreuses modifications touchant à son aérodynamique et à la sécurité, gâchant sa pureté initiale. L'arrivée du type 993 marquait un retour aux principes de base, identifiable comme une 911, mais sur laquelle toutes les fonctions avaient été harmonieusement intégrées dans un exercice de design automobile exemplaire. La gamme restait à peu près la même que par le passé, offrant des modèles à deux et quatre roues motrices, la Turbo et le cabriolet, toutes animées par la dernière mouture 3, 6 litres de l'éternel six cylindres à plat Porsche.

En janvier 1995, la gamme fut élargie par l'introduction de la Carrera RS 3.8. Décrite par ses concepteurs comme une « deux places homologuée pour la route », la RS prenait comme base la Carrera à deux roues motrices et, comme sa légendaire devancière RennSport des années 1970, elle était considérablement plus légère et plus puissante que la version de série. Tout ce qui n'était pas considéré comme nécessaire en compétition – vitres et rétroviseurs électriques, verrouillage central, lave-phares, haut-parleurs stéréo, etc – avait été éliminé, le couvercle du coffre à bagages avant faisait appel à l'aluminium et les vitres étaient faites d'un verre plus mince. Les airbags étaient en option et les deux sièges baquets étaient plus légers que les sièges de série. Résultat, on avait gagné 100 kg. Toutefois la direction assistée avait été conservée.

Pour la Carrera RS 3.8, l'alésage du moteur avait été augmenté de 2 mm pour une cylindrée de 3 746 cm3. La puissance maximale passait à 300 ch, des suspensions abaissées amélioraient la tenue de route et la RS recevait le différentiel à glissement limité optionnel en série, ainsi que des roues type RS Cup de 18 pouces. Il y avait aussi une version plus extrême, mais toujours « homologué route », la Clubsport, dont 100 exemplaires furent construits pour les besoins de l'homologation FIA en GT2 et la Carrera Cup RSR, destinée uniquement au circuit. Mettant en valeur sa vocation compétition, la Clubsport était dotée d'une « roll cage » soudée en série, accroissant considérablement sa rigidité, tandis que parmi les autres caractéristiques remarquables on trouvait des sièges baquets, un harnais de sécurité six-points, un coupe-batterie, un extincteur et un énorme aileron arrière fixe, également disponible sur la Carrera RS « ordinaire ».

Jamais restaurée (mais pas avec 100% de sa peinture d'origine), cet exemplaire a été utilisé par son précédent propriétaire pour des courses de club, auxquelles son constructeur la destinait justement. Blanche avec intérieur noir, la voiture a couvert 40 650 kilomètres d'origine et est décrite par le vendeur, un particulier, comme en bon état général. Figurant en couverture du magazine Speedster, la voiture est vendue avec sa pochette, ses manuels et sa carte grise suisse résiliée.

Le magazine Total 911 avait raison lorsqu'il décrivit l'excitante Carrera RS Clubsport comme l'une des Porsche de routes les plus extrêmes jamais construites et peu nous contrediront si nous ajoutons qu'il s'agit aussi de l'une des plus saisissantes à regarder. C'est en tout cas une voiture rare indéniablement historique.