1964 Mercedes-Benz SL Pagode

Summary

  • Year of manufacture 
    1964
  • Chassis number 
    113042-10-006621
  • Lot number 
    36
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Used
  • Number of seats 
    2
  • Location
  • Exterior colour 
    Other
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

1964 Mercedes-Benz 230 SL Convertible with Hardtop
Chassis no. 113042-10-006621

A landmark model that founded a sports car dynasty that would prove an enormous commercial success for Mercedes-Benz. Introduced at the Geneva Salon in March 1963 as replacement for the 190SL, the 230SL abandoned its predecessor's four-cylinder engine in favour of a 2.3-litre fuel-injected six derived from that of the 220SE and producing 150bhp. An instant classic, the body design was all-new while beneath the skin the running gear was conventional Mercedes-Benz, featuring all-round independent suspension (by swing axles at the rear), disc front/drum rear brakes and a choice of four-speed manual or automatic transmissions. Top speed was in excess of 120mph.

The 230SL even managed a debut competition victory, as Sporting Motorist noted: 'Performances of the Mercedes-Benz range in the competition field are legendary, and we think particularly of participation in the most rugged of rallies where the cars have proved their strength and stamina beyond doubt. Soon after the 230SL was announced, Eugen Böhringer drove one to victory in the Spa-Sofia-Liège Rally, and although competition outings are rare, this was the sort of debut one would expect from the Stuttgart factory.' Christened 'Pagoda' after their distinctive cabin shape, these SL models were amongst the best-loved sports-tourers of their day and continue to be highly sought after by collectors.

Finished in Ivory White with red leather interior, this manual-transmission 230 SL was delivered to its first owner, one Wilhelm Druen, in Hanover on 6th October 1964. The car then passed through the hands of two further owners (names on file) before being acquired on 30th September 1968 by Imina Juliane Gienow, an attorney-at-law in Hamburg. Mrs Gienow used the Mercedes for the next 45 years, and following her death in 2013 the car passed to her son.

Between 2013 and 2014, the 230 SL was treated to a comprehensive restoration, which was entrusted to recognised specialists Klassik Garage Kronberg. Works carried out included a repaint in the original colour of Ivory White; new carpets and new leather upholstery (still spotless); and overhauls of the engine and transmission, etc. All bills, totalling some €47,000, are available. Beautifully presented, the car is offered with German registration papers; TüV (issued May 2019); and the aforementioned restoration invoices.

Mercedes-Benz 230 SL cabriolet avec hardtop 1964
Châssis n° 113042-10-006621

•Livrée neuve en Allemagne
•Dans la même famille depuis 1968
•Restaurée professionnellement entre 2013 et 2014
•Desirable première version
•Rare option avec troisième siège
•Bien documentée

Rouge avec un intérieur en cuir noir, cette voiture est un exemplaire à transmission automatique de la 230 SL, un modèle-phare à l'origine d'une dynastie de sportives qui allait s'avérer un énorme succès commercial pour Mercedes-Benz. Présentée au Salon de Genève en mars 1963 pour remplacer la 190 SL, la 230 SL abandonnait le moteur quatre cylindres de sa devancière pour un six cylindres à injection de 2,3 litres dérivé de celui de la 220 SE et développant 150 ch. Classique instantanée, le dessin de sa carrosserie était entièrement nouveau, tandis que sous la tôle les trains roulants étaient des Mercedes-Benz conventionnels, avec suspension indépendante aux quatre roues (avec essieu arrière oscillant), freins à disque à l'avant et à tambour à l'arrière et le choix entre une transmission à quatre vitesses manuelle ou automatique. La vitesse de pointe dépassait les 200 km/h.

La 230 SL s'arrangea même pour remporter une victoire pour ses débuts en compétition, comme le soulignait Sporting Motorist : « Les performances de la gamme Mercedes-Benz dans le domaine de la compétition sont légendaires et nous pensons plus particulièrement à l'un des rallyes les plus difficiles où les voitures ont prouvé à l'évidence leur robustesse et leur endurance. Peu après la présentation de la 230 SL, Eugen Böhringer la mena à la victoire dans le rallye Spa-Sofia-Liège, et bien que ses apparitions en compétition soient rares, c'était le genre de début que l'on attendait d'une création de Stuttgart ». Surnommées « Pagode » en raison de la forme particulière de leur toit, ces SL faisaient partie des sportives les plus appréciées de leur époque et continuent d'être très recherchées par les collectionneurs aujourd'hui.

Ivoire avec intérieur en cuir rouge, cette 230 SL à transmission manuelle a été livrée neuve à son premier propriétaire, un certain Wilhelm Druen, à Hanovre, le 6 octobre 1964. La voiture passa ensuite aux mains de deux autres propriétaires (noms au dossier) avant d'être acquise le 30 septembre 1968 par Imina Juliane Gienow, une avouée de Hamburg. Mme Gienow utilisa la Mercedes pendant les 45 ans qui suivirent, et après son décès en 2013 la voiture passa à son fils.

Entre 2013 et 2014, la 230 SL a subi une restauration complète qui fut confiée à un spécialiste reconnu, Klassik Garage Kronberg. Les travaux effectués comprennent la peinture dans la couleur originale ivoire, de nouvelles moquettes, et la sellerie en cuir (toujours impeccable), une révision du moteur et de la transmission, etc. Toutes les factures, qui totalisent quelque 47 000 €, sont fournies. Dans sa magnifique présentation, la voiture est vendue avec ses papiers d'immatriculation allemande, son TüV (daté de mai 2019) et les factures de restauration mentionnées plus haut.