1972 Jaguar E-Type SIII

Summary

  • Year of manufacture 
    1972
  • Chassis number 
    UC1S 73335
  • Lot number 
    73
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Used
  • Number of seats 
    2
  • Location
  • Exterior colour 
    Other
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

1972 Jaguar E-Type Series 3 V12 Coupe
Chassis no. UC1S 73335

One consequence of the E-Type's long process of development had been a gradual increase in weight, but a good measure of the concomitant loss of performance was restored in 1971 with the arrival of what would be the final version - the Series III V12. Weighing only 80lb more than the cast-iron-block 4.2-litre XK six, the new all-alloy, 5.3-litre, overhead-camshaft V12 produced 272bhp, an output good enough for a top speed comfortably in excess of 140mph. Further good news was that the 0-100mph time of around 16 seconds made the V12 the fastest-accelerating E-Type ever.

Other mechanical changes beneath the Series III's more aggressive looking exterior included ventilated front disc brakes, anti-dive front suspension, Lucas transistorised ignition and Adwest power-assisted steering, while automatic transmission was one of the more popular options on what was now more of a luxury Grand Tourer than out-and-out sports car. Flared wheelarches, a deeper radiator air intake complete with grille, and a four-pipe exhaust system distinguished the Series III from its six-cylinder forbears, plus, of course, that all-important 'V12' boot badge. The interior though, remained traditional Jaguar.

Built in two-seat roadster and 2+2 coupé versions, both of which used the long-wheelbase floor pan introduced on the Series 2 2+2, the Series 3 E-Type continued the Jaguar tradition of offering a level of performance and luxury unrivalled at the price.

Originally built for the North American market, as indicated by the 'U' chassis number prefix, this left-hand drive Series 3 E-Type Coupé is equipped with air-conditioning and the rare and desirable manual gearbox. We are advised that the bodywork was completely restored a few years ago while the interior remains mostly original apart from new seat covers fitted in 2011. Completely overhauled in 2007 with new racing-type cylinder heads and electric ignition, the V12 engine is said to produce around 300PS (295bhp). Offered for sale by Swiss/Italian collector, this ultimate E-Type comes with KFZ Classic Data Certificate, Swiss Carte Grise, and MFK (roadworthiness certificate) issued 23rd September 2019.

Jaguar Type E série 3 V12 coupé 1972
Châssis n° UC1S 73335

•Construite pour le marché nord américain
•Transmission manuelle rare et recherchée
•Carrosserie restaurée et moteur révisé
•Immatriculée en Suisse

Une des conséquences du long processus de développement de la Type E avait été l'accroissement graduel de son poids, mais une mesure radicale pour remédier au manque de performance fut appliquée en 1971 avec l'arrivée de ce qui allait être sa version finale – la série III V12. Pesant seulement 80 livres de plus que le bloc six cylindres en acier XK de 4,2 litres, le nouveau V12 tout alliage à arbres à cames en tête de 5,3 litres développait 272 ch, une puissance suffisante pour une vitesse maximale largement au-dessus de 225 km/h. Autre bonne nouvelle, le 0 à 100 mph (160 km/h) en 16 secondes faisait de la V12 la plus nerveuse de toutes les Type E.

Les autres modifications mécaniques sous la carrosserie plus agressive de la série III concernaient les freins à disque avant ventilés, la suspension avant anti-plongée, l'allumage Lucas transistorisé et la direction assistée Adwest, tandis que la transmission automatique devenait l'une des options les plus populaires sur ce qui était plus une Grand Tourisme luxueuse qu'une sportive pure et dure. Des bourrelets de passages de roues, une entrée d'air plus large avec une grille et un système d'échappement à quatre sorties distinguaient la séries III des versions six cylindres précédentes, plus, bien sûr, le plus important, l'écusson V12 sur le coffre. L'intérieur restait dans la tradition Jaguar.

Construite en versions roadster deux places et coupé 2+2, qui utilisaient toutes deux le châssis à empattement long inauguré par la séries II 2+2, la Type E séries 3 prolongeait la tradition Jaguar d'offrir un niveau de performances et de luxe pour un prix inégalé.

Construite à l'origine pour le marché nord américain, indiqué par le préfixe U dans le numéro de châssis, cette Type E séries 3 à conduite à gauche est équipée de l'air conditionné et de la séduisante et rare boîte manuelle. On nous avise que la carrosserie a été entièrement restaurée il y a quelques années, tandis que l'intérieur est resté globalement d'origine en dehors des nouvelles garnitures de sièges réalisées en 2011. Complètement révisée en 2007 avec de nouvelles culasses racing et un allumage électrique, le V12 développe 300 PS (295 ch). Proposée par un collectionneur suisse/italien, cette Type E est vendue avec son certificat KFZ de véhicule de collection, sa carte grise suisse, et son MFK (certificat de circulation sur route) daté du 23 septembre 2019.