2001 Ferrari 550

Summary

  • Year of manufacture 
    2001
  • Chassis number 
    ZFFZR52B000124413
  • Lot number 
    10
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Used
  • Number of seats 
    2
  • Location
  • Exterior colour 
    Other
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

Ex-Sheikh Al Thani
2001 Ferrari 550 Barchetta
Coachwork by Pininfarina
Chassis no. ZFFZR52B000124413

'The 550 Barchetta Pininfarina was designed to recall the glories of successful road racers of the past, such as the 166 MM, and thoroughbred front-engined 12-cylinder Ferrari roadsters of the calibre of the 250 GT California and 365 GTS/4 Daytona. Ferrari has always created very special runs of cars, and the 550 Barchetta Pininfarina was developed with the aim of being a unique Ferrari - one that deliberately seeks to be more provocative and less rational than the rest of the range.' - Ferrari.

The long association between Ferrari and Pininfarina has been responsible for the creation of some of the most sublime fusions of art and automotive technology, and to mark the world renowned Carrozzeria's 70th Anniversary in 2000, Ferrari supremo Luca di Montezemolo invited Sergio Pininfarina to submit designs for a front-engined roadster embodying the spirit of past Maranello classics. Choosing the 550 Maranello coupé as the basis, the maestro proposed a return to the traditional barchetta style. In Ferrari's own words: "Functional and unadorned with a simple manual soft-top, the barchetta-style solution has enabled Ferrari's engineers to offset the additional weight gained by reinforcing the chassis and fitting rear roll bars. Consequently the 550 Barchetta Pininfarina weighs no more than the 500 Maranello."

The heart of any Ferrari is its engine, and the Barchetta Pininfarina's 48-valve, 5.5-litre V12 is the same as that of the 550 Maranello, developing 485bhp at 7,000rpm. All main engine castings of this state-of-the-art power unit are in light alloy, the aluminium wet liners are Nikasil coated and the connecting rods are titanium alloy. The design of the inlet and exhaust systems is derived directly from that of Ferrari's Formula 1 engines, providing the optimum balance between volumetric and combustion efficiency. Variable intake geometry helps increase both torque and maximum power as its manufacturer explains: "Ferrari's patented system incorporates a third plenum in the intake manifold which varies the fluid dynamic characteristics. Air is taken in via 12 electro-pneumatic throttle valves which are governed by the engine's CPU. This control ensures optimum performance at all engine speeds, guaranteeing excellent torque delivery throughout the rev range." One expects nothing less from Ferrari.

Standard equipment included electric windows and door mirrors, air conditioning, remote alarm and central locking, and split-rim alloy wheels. The production run was limited to 448 cars, each individually numbered and carrying a plaque inside with its own serial number and Sergio Pininfarina's signature. The result was an instant classic, with production reserved for a handful of faithful Ferraristi.

Built to United States specification, this example was delivered new to Sheikh Al Thani in Doha, Qatar on 21st May 2002 and was first serviced by Servizio Rosso in Los Angeles, USA in July 2007, including changing the timing belts. In November 2016, at 596 miles, Modena Cars in Geneva replaced the fuel pumps, and their invoice for CHF 6,966 is on file. Finished in red with Burgundy and beige interior, the car is offered with owner's warranty, all books, a detailed specification listing supplied by Ferrari, and Equatorial Guinea registration papers, customs document and technical inspection. This most exclusive modern Ferrari would be a credit to any private collection.

VAT, Car Tax and Customs Duty at the standard rates will be payable on this Lot if the car remains in Switzerland.

Bonhams is the guarantor of the customs duties and taxes clearance: consequently, this motor car cannot be released to the buyer or his transporter immediately after the sale.

Ex-Sheikh Al Thani
Ferrari 550 Barchetta 2001
Carrossée par Pininfarina
Châssis n° ZFFZR52B000124413

•435e des 448 seules produites
•Construite selon les spécifications des Etats-Unis
•Livrée neuve à Doha, au Qatar
•959 km constatés

"La 550 Barchetta Pininfarina a été conçue pour commémorer les talentueuses routières de compétition d'autrefois, telles que la 166 MM, et les authentiques cabriolets Ferrari à 12-cylindres avant de la veine des 250 GT California et 365 GTS/4 Daytona. Ferrari a toujours créé des séries très spéciales, et la 550 Barchetta Pininfarina a été développée pour être une Ferrari d'exception, l'une de celles qui ont choisi d'être plus provocantes et moins rationnelles que le reste de la gamme." – Ferrari.

L'association entre Ferrari et Pininfarina est de longue date à l'origine de certaines des plus merveilleuses rencontres entre l'art et la technique automobile. Pour accompagner le 70e anniversaire de la Carrozzeria de renommée mondiale, le patron de Ferrari, Luca di Montezemolo, a invité Sergio Pininfarina à lui soumettre des dessins d'un cabriolet à moteur avant qui réincarnerait l'esprit des classiques de Maranello. Le maestro choisit de partir du coupé 550 Maranello et proposa de revenir au style traditionnel des barchetta. Selon les termes de Ferrari : "Le style barchetta, fonctionnel et dépourvu d'ornements si ce n'est une simple capote manuelle, a permis aux ingénieurs de Ferrari de regagner le supplément de poids dû aux renforts du châssis et à l'arceau de sécurité. La 550 Barchetta Pininfarina ne pèse ainsi pas davantage que la 550 Maranello."

Le cœur de toute Ferrari est son moteur, et le V12 de 5,5 litres et 48 soupapes de la Barchetta Pininfarina est le même que celui qui développe sur la 550 Maranello 492 chevaux à 7 000 tr/min. Toutes les principales pièces de fonderie de ce moteur conforme à l'état de l'art sont en alliage léger, ses chemises humides en aluminium sont revêtues de Nikasil et ses bielles sont en alliage de titane. La conception de ses systèmes d'admission et d'échappement s'inspire directement des moteurs de Formule 1 de la marque ; elle assure un équilibre optimal entre le remplissage et la combustion. Une admission à géométrie variable permet d'augmenter à la fois le couple et la puissance, ainsi que l'explique le constructeur : "Le système breveté par Ferrari intègre un troisième plenum situé dans le répartiteur d'admission et faisant varier les propriétés dynamiques de l'air. Celui-ci est aspiré au travers de 12 papillons commandés électro-pneumatiquement par le calculateur de contrôle moteur. Un tel mode de contrôle garantit une performance optimale à tous les régimes, ce qui assure sur toute la plage de fonctionnement un excellent couple." On n'en attendait pas moins de la part de Ferrari.

On trouve en série sur cette voiture des vitres et des rétroviseurs extérieurs électriques, l'air conditionné, une condamnation à distance associée à une gestion de l'alarme et des roues en alliage à jante démontable. Sa production a été limitée à 448 exemplaires, chacun marqué de son propre numéro et muni d'une plaque indiquant son numéro de série et portant la signature de Sergio Pininfarina. Elle devint du jour au lendemain un classique réservé à une poignée de fidèles Ferraristi.

Cet exemplaire, construit selon les spécifications des Etats-Unis, a été livré neuf le 21 mai 2002 au Cheik Al Thani à Doha, au Qatar, et a bénéficié de sa première opération d'entretien en juillet 2007 dans les ateliers de Servizio Rosso à Los Angeles. Ses courroies de distribution ont alors été remplacées. En novembre 2016, à 959 km, Modena Cars de Genève a remplacé les pompes à essence, et sa facture de 6 966 CHF figure au dossier. Cette voiture, rouge avec un intérieur bordeaux et beige, est proposée avec la garantie du propriétaire, toute sa documentation de bord, la liste détaillée de ses caractéristiques établie par Ferrari, son certificat d'immatriculation de Guinée équatoriale, ses documents douaniers et son contrôle technique. Cette Ferrari moderne totalement exclusive ferait honneur à toute collection privée.

La TVA, la taxe sur les véhicules ainsi que les droits de douanes aux taux courants seront payables sur ce lot si le véhicule reste en Suisse.

Bonhams restant le garant des droits et taxes douanières, cette voiture ne pourra pas être récupérée par l'acheteur ou son transporteur immédiatement après la vente.