1976 Ferrari 308

Summary

  • Year of manufacture 
    1976
  • Chassis number 
    F106AB19647
  • Lot number 
    30
  • Drive 
    LHD
  • Condition 
    Used
  • Number of seats 
    2
  • Location
  • Exterior colour 
    Other
  • Drivetrain 
    2wd
  • Fuel type 
    Petrol

Description

1976 Ferrari 308 GTB Vetroresina
Coachwork by Pininfarina/Scaglietti
Chassis no. F106AB19647

The 308GTB offered here has the lighter glassfibre (vetroresina) bodywork and dry-sump lubrication of the very first cars produced, which are the most sought after by enthusiasts today.

Introduced at the Paris Salon in 1975, the stunningly beautiful 308 GTB – Ferrari's second V8-engined road car - marked a welcome return to Pininfarina styling following the Bertone-designed Dino 308 GT4. Badged as a 'proper' Ferrari rather than a Dino, the newcomer had changed little mechanically apart from a reduction in wheelbase, while retaining its predecessor's underpinnings and transversely mounted quad-cam 3.0-litre V8 engine, which now featured dry-sump lubrication. In road tune this superbly engineered power unit produced 255bhp, an output good enough to propel the aerodynamically efficient 308 to a top speed of 150mph (240km/h).

Produced initially with glassfibre (vetroresina) bodywork - the first time this material had been used for a production Ferrari - the Scaglietti-built 308 GTB used steel after April 1977. The change brought with it a considerable weight penalty (around 80kg) and consequent reduction in performance, as well as an increased susceptibility to corrosion. Naturally, anyone wanting to race a 308 GTB started out with the vetroresina version if they could. Further developments included the introduction of an open-top GTS version with Targa-style removable roof, the adoption of Bosch K-Jetronic fuel injection (1980) and, finally, revised cylinder heads with four valves per cylinder (1982).

One of only 712 vetroresina 308 GTB coupés produced, this example is finished red with black leather interior and currently displays a total of some 71,000 kilometres on the odometer. A European version, the Ferrari has had two previous owners in Switzerland and since 2015 has formed part of the vendor's small private collection. Unfortunately, the original service book and manual is no longer present, but the current owner satisfied himself that the 70,000 kilometres showing on the odometer in 2015 seemed correct. Fitted with an after-market sports exhaust, the engine is said to run perfectly, while the car is described by the vendor as in very good condition throughout. Only sold because of space requirements and the vendor's advancing age, the Ferrari is offered with sundry maintenance invoices, MFK document, Swiss Veteranenzulassung, and assorted previous-ownership paperwork: copies of old registration document and bill of sale, etc. A wonderful opportunity to acquire an original example of this most desirable version of the iconic Ferrari 308 GTB.

Ferrari 308 GTB « vetroresina » 1976
Carrosserie Pininfarina/Scaglietti
Châssis n° F106AB19647

•Un des 712 modèles « vetroresina » produits
•Deux propriétaires antérieurs en Suisse
•71 000 kilomètres enregistrés
•Aux mains de l'actuel propriétaire depuis 2015
•Immatriculée en Suisse

La 308 GTB proposée ici est dotée de la carrosserie en résine et fibre de verre (vetroresina) plus légère et de la lubrification par carter sec des premiers modèles produits, aujourd'hui les plus recherchés par les passionnés.

Présentée au Salon de Paris en 1975, la superbe 308 GTB – seconde Ferrari de route à moteur V8 – marquait un retour apprécié aux services de Pininfarina pour le style, après la Dino 308 GT4 dessinée par Bertone. Portant enfin le vrai écusson Ferrari plutôt que celui de Dino, la nouvelle venue changeait peu mécaniquement, en dehors d'un empattement plus court, reprenant le train roulant et le V8 3 litres monté transversalement de sa devancière, désormais équipé d'une lubrification par carter sec. En version routière, ce bloc moteur magnifiquement conçu, développait 255 ch, une puissance suffisante pour propulser l'aérodynamique 308 GTB à une vitesse maximale de 240 km/h.

Produite au début avec une carrosserie en résine et fibre de verre (vetroresina) – un matériau que Ferrari utilisait pour la première fois sur un modèle de série – la 308 GTB construite par Scaglietti fit appel à l'acier après avril 1977. Ce changement s'accompagnait d'une augmentation de poids (d'environ 80 kg) et d'une réduction des performances conséquente, ainsi que d'une propension à la corrosion. Naturellement, tous ceux qui voulaient courir avec une 308 GTB choisissait une version « vetroresina » lorsqu'ils le pouvaient. Les évolutions successives furent l'apparition d'une version ouverte, la GTS avec un toit amovible type Targa, l'adoption de l'injection électronique Bosch K-Jetronic (1980) et, finalement, une culasse modifiée à quatre soupapes par cylindre (1982).

Cet exemplaire rouge avec intérieur en cuir noir, un des 712 coupés 308 GTB vetroresina produits, affiche actuellement 71 000 kilomètres au compteur. La Ferrari, une version européenne, a connu deux précédents propriétaires en Suisse et, depuis 2015, faisait partie de la petite collection privée du vendeur. Malheureusement, elle n'a plus son carnet d'entretien ni son manuel original, mais le vendeur pense que les 70 000 kilomètres affichés au compteur en 2015 étaient d'origine. Doté d'un échappement sport en deuxième monte, le moteur tourne parfaitement et la voiture est décrite par le vendeur comme étant en bon état général. Vendu en raison d'un manque de place et de l'âge avancé du vendeur, la Ferrari est proposée avec diverses factures, son Veteranenzulassung suisse, ses papiers MFK et différents documents provenant de ses propriétaires antérieurs, des copies des anciens papiers d'immatriculation, documents divers et certificat de vente, etc. Une excellente opportunité d'acquérir un exemplaire original de cette séduisante version de l'emblématique Ferrari 308 GTB.