1936 Peugeot 402

Zusammenfassung

  • Baujahr 
    1936
  • Chassisnummer 
    601504
  • Losnummer 
    38
  • Lenkung 
    Links
  • Zustand 
    Gebraucht
  • Zahl der Sitze 
    2
  • Standort
  • Außenfarbe 
    Sonstige
  • Antrieb 
    Zweirad
  • Kraftstoff 
    Benzin

Beschreibung

1936 Peugeot 402 Eclipse E4 Coupé Cabriolet Project
Chassis no. 601504

One of Peugeot's most expensive and exclusive models, the Eclipse is extremely rare, with only 36 known today. The Eclipse register lists only three two-seater E4 models, the other two being in France. Of the two-seater models from the 80/E4 series, with the 5.0m wheelbase and electric roof, only three further examples are known.

Belonging to the Peugeot 402 first series, '601504' has matching numbers for the chassis, engine, and body, as confirmed by the Peugeot Archive. '601504' was built in March 1936 but not delivered, to a dealer in Nice, until 30th June 1937. It seems unlikely that the car was stored during the intervening period; possibly it was used by Peugeot as a demonstrator or motor show car, and perhaps was exhibited at the Geneva Salon and Paris Motor Show. After the delivery to Nice, it is not clear where the car went, though six owners (list available) are known.

Believed modified in the late 1940s by the Nice-based coachbuilder, Carrosserie Brandone, this car's front end differs from that of a standard 402. Apparently it was not changed following an accident, as there are no signs of any associated damage. This car is the only one of its type modified in this way by Brandone.

Records in the 'Bundesarchiv Bern' show that between 1950 and 1960 this car was registered in Lucern, Switzerland as 'LU 5851'. In 1964, the Peugeot was bought by Messrs J Neubert and H Grieger and brought to Germany, though it was never registered there. The new owners then commenced a restoration of the car, which was discontinued for unknown reasons in the 1970s.

A friend of Mr Grieger confirms that the Peugeot was probably last moved in 1980, to a garage in Heuchlingen, only re-emerging when Grieger passed away in 2005. The current owner bought the car from Mr Grieger's estate in 2007. Dating from 1975, a video on file shows the car in the condition that it is still in today.

Requiring a complete mechanical and cosmetic restoration, '601504' is virtually complete: the Eclipse-specific fittings are present and the mechanical roof's electrics work. Original wooden parts, seals, etc that had been replaced by previous owners are mostly present. The current owner has found the few missing parts, while the engine has been overhauled (for €2,000) and tested in a 402 saloon. There is no rust, and the car's condition is described by the vendor as 'honest', without any nasty surprises.

Peugeot 402 Éclipse E4 coupé-cabriolet à restaurer 1936
Châssis n° 601504

•Une des Peugeot les plus exclusives et les plus chères
•Une des 36 Éclipse survivantes
•Une des trois deux places à toit électrique connues
•Livrée neuve à Nice, France
•Inutilisée depuis environ 1960
•Proposée pour la restauration

Un des modèles Peugeot les plus exclusifs et les plus chers, l'Éclipse est extrêmement rare, puisqu'on en recense plus que 36 aujourd'hui. Le registre des Éclipse ne mentionne que trois modèles E4 à deux places, les deux autres étant en France. Des modèles deux places de la série 80/E4, sur l'empattement de 5 m à toit électrique, il n'y eut que trois autres exemplaires.

601504 appartient à la première série de Peugeot 402 et possède des numéros concordants pour son châssis, son moteur et sa carrosserie, comme le confirment les archives Peugeot. 601504 a été construite en mars 1936 mais ne fut livré à un concessionnaire de Nice que le 30 juin 1937. Il est peu probable que la voiture ait été remisée pendant toute cette période mais plus vraisemblable qu'elle fut utilisée par Peugeot comme voiture d'essai ou comme modèle de salon et fut peut-être celle exposée au Salon de Genève et au Salon de Paris. Après sa livraison à Nice, on ne sait pas précisément son historique bien qu'on lui connaisse six propriétaires (liste fournie).

Probablement modifiée à la fin des années 1940 par le carrossier niçois Brandone, l'avant de la voiture diffère de celui des 402 de série. Apparemment il n'a pas été refait à la suite d'un accident, puisqu'on ne constate aucun signe de dommages. Cette voiture est la seule de ce type, réalisée de cette façon par Brandone.

Le registre des Bundesarchiv Bern indique que la voiture était immatriculée à Lucerne en Suisse entre 1950 et 1960 sous le numéro LU 5851. En 1964, la Peugeot fut acquise par messieurs J. Neubert et H. Grieger et exportée en Allemagne, bien qu'elle n'y ait jamais été immatriculée. Son nouveau propriétaire entreprit alors une restauration qui ne fut pas achevée et prit fin pour des raisons inconnues dans les années 1970.

Un ami de M. Grieger confirme que la Peugeot fut probablement déplacée pour la dernière fois en 1980, vers un garage d'Heuchlingen et ne réapparut qu'à la suite du décès de Grieger en 2005. L'actuel propriétaire a acheté la voiture à la succession Grieger en 2007. Une vidéo datant de 1975 figurant au dossier montre la voiture dans son état d'aujourd'hui.

601504 qui nécessiterait une restauration totale de sa mécanique et de sa carrosserie est en principe complète. Les éléments spécifiques à l'Éclipse sont présents et la mécanique du toit électrique fonctionne. Les boiseries d'origine, les joints, etc qui ont été remplacés par les précédents propriétaires sont pour la plupart présents également. L'actuel propriétaire a retrouvé quelques-unes des pièces manquantes, tandis que le moteur a été révisé (pour 2 000 €) et essayé dans une berline 402. Il n'y aucune trace de rouille et l'état de la voiture est décrit par le vendeur comme « honnête » et sans mauvaise surprise.