1973 Opel GT

6 1900 GROUPE 4

Zusammenfassung

  • Baujahr 
    1973
  • Kilometerstand 
    70 142 km / 43 585 mi
  • Automobiltyp 
    Coupé
  • Losnummer 
    088
  • Lenkung 
    Links
  • Zustand 
    Restauriert
  • Innenfarbe 
    Schwarz
  • Anzahl der Türen 
    2
  • Zahl der Sitze 
    2
  • Standort
  • Außenfarbe 
    Rot
  • Leistung 
    180 PS / 133 kW / 178 BHP
  • Antrieb 
    Zweirad
  • Kraftstoff 
    Benzin

Beschreibung

Lorsqu’il est dévoilé au Salon de Francfort 1965 sous forme d’un prototype baptisé Expérimental GT, le petit coupé Opel n’est rien d’autre qu’un exercice de style que bien peu pensent voir un jour sur la route. Opel n’a pas la réputation de se laisser aller à la gaudriole en matière de modèles de série. Pourtant, en septembre 1968, le coupé de série est bel et bien dévoilé sur le stand de la marque de Rüsselsheim. Et qui plus est, il respecte au plus près les lignes flatteuses du concept car de 1965 et en garde toute la saveur, jusqu’aux phares escamotables. Clare McKigan élève du directeur du style de la General Motors, Bill Mitchell, et Chuck Jordan, qui le remplacera quelques années plus tard, sont à l’origine de ses lignes. C’est une sorte de Chevrolet Corvette (C3) à l’européenne. Le modèle repose sur une plate-forme technique de Kadett et emprunte de nombreuses pièces à la Rekord. Il est proposé en deux versions, 1 100/60 ch et 1,9 litre/90 ch. Les Opel GT étaient fabriquée en France, par le carrossier industriel Chausson, la peinture et le garnissage intérieur, y compris la sellerie, étaient assurés par Brissonneau & Lotz à Creil, les voitures recevant leur mécanique chez Opel en Allemagne. La production prendra fin en 1973. En compétition l’Opel GT, préparée par Conrero pour le Groupe 4 fit de remarquables apparitions à la Targa Florio en 1971, 1972 et 1973, entre autres aux mains de Michèle Mouton. Cette Opel GT dont la date de première mise en circulation remonte au 12 octobre 1973 a été préparée pour les rallyes historiques. La peinture de sa carrosserie de couleur rouge, déjà ancienne, a conservé une belle présentation, elle est en très bon état et ne présente ni choc ni corrosion. L’intérieur en skaï noir d’origine offre des sièges en excellent état, tout comme les panneaux de portes et les garnitures. On trouve tous les accessoires propres à une voiture de rallye, un arceau, des harnais, un volant OMP et un trip master. Les chromes et les accessoires sont eux aussi en très bon état d’origine. La voiture est équipée d’une boîte manuelle à 4 rapports courts type Mille Milles, de phares longue portée, de jantes en alliage Gotti d’époque et d’un coupe-batterie. Ses vitres sont gravées. Le moteur a été préparé par Conrero (culasse à grosses soupapes ; pistons, bielles et vilebrequin équilibrés ; arbre à cames et collecteur d’échappement). Son entretien a toujours été suivi avec soin. Elle est en excellent état de fonctionnement. Ses pneus Yokohama présentent une usure de seulement 10 % à l’avant comme à l’arrière.