1953 Mercedes-Benz 300 S

COUPE

Zusammenfassung

  • Baujahr 
    1953
  • Kilometerstand 
    5 033 km / 3 128 mi
  • Automobiltyp 
    Coupé
  • Losnummer 
    090
  • Lenkung 
    Links
  • Zustand 
    Restauriert
  • Innenfarbe 
    Braun
  • Anzahl der Türen 
    2
  • Zahl der Sitze 
    5
  • Standort
  • Außenfarbe 
    Schwarz
  • Leistung 
    150 PS / 111 kW / 148 BHP
  • Antrieb 
    Zweirad
  • Kraftstoff 
    Benzin

Beschreibung

La 300S, proposée en coupé et cabriolet, était construite sur une plate-forme raccourcie de berline 300, l’un des premiers modèles nouveaux dévoilés par Mercedes-Benz, après la seconde guerre au Salon de Francfort en 1951. Avec la luxueuse 300 S Mercedes-Benz se replaçait au premier rang des constructeurs de prestige et affirmait son savoir-faire en matière de voitures de luxe de haute performance de grande qualité. La 300 S était une aberration commerciale. Plus chère que la très sportive 300 SL, elle valait presque le double d’une Cadillac. Ce positionnement en faisait l’une des automobiles les plus exclusives du monde avec son style d’avant-guerre à ailes séparées. Techniquement, alors que Mercedes-Benz venait d’adopter la construction monocoque pour ses berlines de milieu de gamme, la 300 S faisait encore appel à un châssis séparé à croisillon constitué de tubes ovales qui reprenait le schéma des 170 et 220 à suspension indépendante et freins à tambour aux quatre roues. La 300 S apportait un raffinement avec son différentiel à pignons coniques, ses roues équilibrées et le réglage électrique à distance de la suspension arrière. Son moteur était le six cylindres à arbre à cames en tête qu’on retrouvait sur la 300 SL (avec une injection d’essence sur cette dernière). D’une cylindrée de 2 996 cm³, il développait 150 ch à 5 000 tr/min et lui autorisait une vitesse de pointe de 175 km/h. Il est accouplé à une boîte de vitesse 4 rapports avec levier au volant. Les suspensions très sophistiquées s’inspirent des monoplaces de Grand Prix avec amortisseurs télescopiques et barres de torsion. Le freinage est assuré par des tambours sur les quatre roues. Non seulement la 300 S était plus légère que la berline, mais elle était aussi plus puissante. Son alimentation par trois carburateurs Solex au lieu de deux et un taux de compression plus élevé lui donnaient une puissance maximale de 150 ch et lui permettaient d’atteindre les 176 km/h. Une seule évolution marqua le cours de la production lorsque la 300 Sc reçut l’injection d’essence en même temps que la nouvelle suspension arrière de la berline. La 300 S était éminemment luxueuse, habillée de matériaux de la meilleure qualité et construite selon les exigences sans compromis de la firme de Stuttgart dans son atelier de carrosserie de Sindelfingen. On pouvait bien évidemment spécifier quelques équipements ou particularismes pour personnaliser son modèle. Les plus grandes fortunes du monde ont possédé ce monument de l’automobile allemande, stars d’Hollywood, sportifs, industriels, têtes couronnées… Inévitablement, la production en fut limitée et seulement 760 unités de 300 S/Sc (560/200) quittèrent l’usine entre 1951 et 1958. La 300 S fait aujourd’hui partie des Mercedes-Benz d’après-guerre les plus recherchées, inégalée en luxe et en style. Cette Mercedes-Benz 300 S coupé (numéro de série 00083/52)
d’origine espagnole dont la date de première mise en circulation remonte au 6 mars 1953 affiche 05 033 km à son compteur. C’est une magnifique automobile dont la restauration remonte à plusieurs années et dont la carrosserie (n° 181700015/52) qui a encore bel aspect porte cependant les traces d’usage, quelques éraflures et rayures, d’une voiture qui roule régulièrement. Son intérieur en cuir bordeaux montre une délicieuse patine à l’avant comme à l’arrière. Le tableau de bord et les boiseries sont en très bel état. Dans le coffre, les deux roues de secours chaussées de neuf, le cric et autres accessoires d’origine sont présents. Il faut peu de chose pour redonner tout son lustre à cette classique aujourd’hui, très recherchée.