1971 Maserati Ghibli

Zusammenfassung

  • Baujahr 
    1971
  • Chassisnummer 
    115.2392
  • Losnummer 
    14
  • Lenkung 
    Links
  • Zustand 
    Gebraucht
  • Zahl der Sitze 
    2
  • Standort
  • Außenfarbe 
    Sonstige
  • Antrieb 
    Zweirad
  • Kraftstoff 
    Benzin

Beschreibung

Believed genuine 35,000 kilometres from new
1971 Maserati Ghibli 4.7 litre coupé
Chassis no. 115.2392

Presented on Ghia's stand at the Turin Motorshow in 1966, the Maserati Ghibli (type AM115) supersedes the 3500GT. It takes the name of a warm wind of the Sahara desert, an image which sticks to it. Giorgetto Giugiaro who designed the elegant lines himself regarded it as his masterpiece. In 1999, he was elected designer of the century. Icon celebrated even up to the seventh art, the 2 seat coupé by Ghia is immortalised in the movie La Piscine (1969), Alain Delon driving it in Saint-Tropez's countryside. Henry Ford himself, under the spell of its incredible lines, had one sent to his designers' office in Dearborn, to present it as a model of elegance and purity.

Eternal rival to the Ferrari Daytona 365 GTB/4 it was different by its superior price and comfort. Much less at ease on a circuit, the Maserati Ghibli was intended for large areas and cruising on long straight roads. Propelled by its double overhead 4,719cc all aluminium V8, the 2 seat coupé promised stunning performances with a top speed of 165 mph (265 km/h). Developing 310 bhp at 5,500 rpm, the Ghibli received 4 double barrel Weber carburettors.

Leaving the factory in 1971, chassis 115.2329 was delivered in the north of Germany. In 1982, it changed hands to join a very important collection from the Essen area. It was then restored with original new spare parts, in spite of its very low milage (27,000 km). In 1997, its new owner entrusted the car to the Maserati importer in Germany where it was equipped with a new exhaust system and completely overhauled, for a bill totalising some 20,000 DM of the time. Its condition is so exceptional that it is invited to enter the Louis Vuitton concours d'élégance at Bagatelle, Paris, that same year. It is then acquired in an auction in 2004 by Gilles Bonnafous, renowned car journalist and father of the present owner. It's a story of love at first sight, the fulfilment of a 40 year old dream. In 2010, he gave to his son this very exceptional Ghibli, a real graal cherished by all its different owners, of which he used to say : « To drive this masterpiece at 100 km/h is like dancing in Mona Lisa's arms ».

Reading only 35,000 km on the odometer, this sky blue with beige leather interior example is a serious contender to any "concours d'élégance". Equipped with the rare period options of 4 Borrani wheels and power steering, this Ghibli registered in France is accompanied by its tool roll, restoration invoices, service booklet and original owner's manual. The engine will be revised by Pierre Nallet (Garage du Trident) before the sale. Without any doubt, this Maserati Ghibli represent to any amateur the opportunity of a life to acquire one of the most beautiful example on sale on the market or even the most remarkable of all.

Maserati Ghibli GT Coupé 4.7L 1971
Châssis n° 115.2392

•Très désirable exemplaire éligible aux concours d'état
•Restaurée avec des pièces neuves d'origine
•Rares options d'origine direction assistée et roues Borrani
•Seulement 35,000 km au compteur

Dévoilée sur le stand Ghia au salon de Turin en 1966, la Maserati Ghibli (type AM115) succède à la 3500GT. Elle porte le nom d'un vent chaud du Sahara, une image qui lui colle à peau. Giorgetto Giugiaro qui en dessina les lignes élégantes la considérait lui-même comme son chef-d'œuvre. En 1999, il est élu designer du siècle. Icône célébrée jusque dans le septième art, le coupé 2 places carrossé par Ghia sera immortalisé dans La Piscine (1969), Alain Delon parcourant les routes de l'arrière-pays tropézien à son volant. Henri Ford lui-même, sous le charme de ses lignes sensationnelles, avait fait envoyer une Ghibli au bureau des dessinateurs de Dearborn, pour l'y présenter comme modèle d'élégance et de pureté.

L'éternelle rivale de la Ferrari Daytona 365 GTB/4 s'en distinguait toutefois par son prix et son confort supérieur. Moins à l'aise sur circuit, la Maserati Ghibli se destinait aux grandes étendues et aux lignes droites. Propulsée par son V8 de 4,719cc à double arbre cames en tête entièrement réalisé en aluminium, le coupé 2 places promettait des performances stupéfiantes avec sa vitesse de pointe annoncée de près de 265 km/h. Développant 310 CV à 5,500tr/min, la Ghibli est équipée de 4 carburateurs Weber double corps à injection.

À sa sortie d'usine en 1971, le châssis 115.2329 est livré dans le Nord de l'Allemagne. En 1982, elle change de main pour rejoindre une importante collection aux environs d'Essen. Elle y est restaurée avec des pièces neuves d'origine, malgré son pourtant faible kilométrage (27,000 km). En 1997, son nouvel acquéreur la confie à l'importateur Maserati en Allemagne où elle est équipée d'un nouvel échappement et entièrement révisée, le tout pour une facture d'environ 20,000 DM de l'époque. Son état est à tel point exceptionnel qu'elle est invitée à participer la même année au concours d'élégance Louis Vuitton à Bagatelle, Paris. Elle est ensuite acquise en vente aux enchères en 2004 par Gilles Bonnafous, renommé journaliste automobile et père du présent propriétaire. C'est l'histoire d'un véritable coup de cœur, l'accomplissement d'un rêve de quarante ans. En 2010, il transmettra à son fils cette Ghibli tout à fait exceptionnelle, un véritable graal chéri de tous ses possesseurs, dont il aimait à dire : « rouler à 100 km/h dans ce chef d'œuvre, c'est comme danser un slow dans les bras de Mona Lisa ».

Comptabilisant seulement 35 000 km au compteur, cet exemplaire bleu céleste avec intérieur beige est une sérieuse prétendante aux concours d'état. Equipée de 4 roues Borrani et de la direction assistée, de rares options d'origine, cette Ghibli immatriculée en France est accompagnée de sa trousse à outils, des factures de restauration, son carnet d'entretien et son manuel d'origine. Une grande révision moteur par Pierre Nallet (Garage du Trident) sera effectuée avant la vente. Sans le moindre doute, cette Maserati Ghibli représente l'occasion rêvée pour tout passionné d'acquérir l'un des plus beaux exemplaires en vente sur le marché, peut-être même le plus remarquable d'entre tous.