1968 Fiat 500

Type 110F

Zusammenfassung

  • Baujahr 
    1968
  • Automobiltyp 
    Cabriolet / Roadster
  • Losnummer 
    40
  • Lenkung 
    Links
  • Zustand 
    Restauriert
  • Innenfarbe 
    Blau
  • Anzahl der Türen 
    2
  • Zahl der Sitze 
    2
  • Standort
  • Außenfarbe 
    Blau
  • Getriebe 
    Schaltgetriebe
  • Antrieb 
    Zweirad
  • Kraftstoff 
    Benzin

Beschreibung

The origins of the Fiat 500 date back to 1936 when appeared the Topolino model designed by Dante Giacosa. This model having been abandoned in 1954, the 500 resurrected in the month of June 1957 with the presentation of the Nuova 500, version attributed to the same engineer. The 500 changed the entirety of Italy to 4 wheels which was still heavily moving around on 2 wheels!

Our model is a type 500 110F equipped with its original sunroof. With the change of legislation, the 500 D transforms into the 500 F, providing doors opening "in the good sense." At the same time, the glazed surface is increased thanks to a raised windshield, the side chrome baguettes and hood are deleted and the rear lights change again to adopt their final form.

If externally little things seem to have changed, the changes, sometimes minimal, are very many at all levels (bodywork, equipment, mechanical) and almost no piece is common to 500 D.

Les origines de la Fiat 500 remontent à 1936 lorsque apparut le modèle Topolino dessiné par Dante Giacosa. Modèle abandonné en 1954, la 500 ressuscite au mois de juin 1957 avec la présentation de la Nuova 500, version due au même ingénieur. La 500 doit permettre de mettre sur 4 roues toute l’Italie qui se déplace encore énormément en 2 roues.

Notre Modèle est une 500 type 110F equipée du toit ouvrant d’origine. Avec le changement de la législation, la 500 D se mue en 500 F, se dotant de portières ouvrant "dans le bon sens". En même temps, la surface vitrée est augmentée grâce à un pare-brise plus haut, les baguettes chromées latérales et de capot sont supprimées et les feux arrières changent une nouvelle fois pour adopter leur forme définitive.

Si extérieurement peu de choses semblent avoir changé, les modifications, parfois minimes, sont très nombreuses à tous les niveaux (carrosserie, équipement, mécanique) et presque plus aucune pièce n’est commune aux 500 D.