1969 Yamaha RD 200

Summary

  • Baujahr 
    1969
  • Motorradtyp 
    Straßenmaschine
  • Losnummer 
    249
  • Zustand 
    Gebraucht
  • Farbe 
    Sonstige
  • Standort

Beschreibung

Yamaha 250 cm3 TD2 « Course » 1969
Frame no. TD2 900313

• Achetée neuve par Cees van Dongen
• Liée à l'histoire des Grands Prix de l'époque
• Aux mains du propriétaire actuel depuis 1971
• Non utilisée depuis 1991

Épine dorsale de la compétition en catégories 250 et 350 aux niveaux national et international pendant des années, la Yamaha bicylindre deux temps mérite bien le titre d' « ami des privés ». La 250 cm3 TD2 qui apparut en 1969 pour remplacer la TD1 C fit aussitôt la preuve qu'elle était capable de remporter des Grands Prix, l'indépendant Kent Andersson triomphant dans la manche allemande sur le circuit d'Hockenheim cette année-là, une des victoires les plus significatives de la classique de Yamaha. Ce pas de géant par rapport à la TD1 C avait été accompli grâce à une refonte d'une grande ampleur concernant l'amélioration des orifices et du système d'échappement, l'adoption de meilleurs carburateurs Mikuni et le développement de la partie-cycle, de la suspension et des freins. Ressemblant à une Norton Featherbed en pllus petit la partie-cycle de la TD2 résultait du développement de celle utilisée pour la RD56 de course d'usine. Assez proche en ce qui concernait le cadre et la partie-cycle, la 350 cm3 TR3 en différait surtout par ses carters à séparation horizontale, une caractéristiques absente sur la 250 jusqu'à l'arrivée de la TD3 en 1972. Kel Carruthers sur la Benelli « four » d'usine priva Kent Andersson du titre mondial en 250 cm3 en 1969, mais l'année suivante, la TD2 fit mieux lorsque Rod Gould au guidon d'une machine officielle engagée par Yamaha Motor NV (de Hollande) décrocha le titre.

Le premier propriétaire de cette Yamaha TD2 fut le coureur indépendant hollandais Cees van Dongen dont le plus bel exploit de sa carrière fut sa victoire dans le GP d'Espagne 1969 en catégorie 125 cm3. La Yamaha passa très vite aux mains du pilote français Jean-Paul Passet qui l'engagea dans les épreuves du championnat national. Le vendeur actuel acheta cett moto à la fin de 1971 et la pilota pour la première fois dans le GP de France 1972 organisé cette année-là à Clermont-Ferrand, puis sur divers circuits dont Montlhéry, Chaumont, Reims, etc. L'arrivée de la TD3 rendant la TD2 non compétitive, la moto ne fut plus utilisée après 1973.

Au cours de l'hiver 1990-1991, la Yamaha fut complètement refaite dans les ateliers de Jacky Germain, ancien et célèbre mécanicien de l'écurie Sonauto-Gauloises dont les pilotes Patrick Pons et Christian Saron furent tous deux Champions du Monde. La TD2 fut reconstruite dans le respect de ses spécifications d'origine, jusqu'aux pneus Yokohama de compétition qu'aucun pilote n'aurait songé à monter pour courir ! Piéce d'origine introuvable, le carénage en est une copie fidèle. À la fin de la restauration, le moteur fut démarré pour vérifier son fonctionnement, mais ensuite, la Yamaha, préservée comme une pièce de collection, n'a pas été utilisée depuis 1991. Elle est accompagnée de photographies d'époque et d'une copie du magazine Moto Légende dans lequel son histoire est rapportée.